Sociétés d’Etat : Trois conseillers spéciaux du président écartés

Hery Rajaonarimampianina a décidé de procéder à l’assainissement de son entourage.

Le limogeage du Président du Conseil d‘Administration de la JIRAMA, Rachidy Mohamed figurait parmi les décisions prises au cours du Conseil des ministres de jeudi dernier. Ce Conseiller spécial du président Hery Rajaonarimampianina était sur la sellette depuis quelques mois à cause des problèmes de délestage et les coupures d’eau qui ont pris de l’ampleur dans toutes les régions de la Grande Ile, ou enfin presque. Enfin, le numéro Un d’Iavoloha a décidé de procéder à l’assainissement de son entourage. Une démarche qui survient à deux ans de la fin de son mandat. Certainement, le Chef de l’Etat souhaite soigner son image et sauver sa tête. Pour l’heure, trois conseillers spéciaux du président ont été écartés. A qui le prochain tour ? C’est la question que se posent les observateurs après le départ de Rachidy Mohamed. Faut-il rappeler qu’avant lui, deux autres grandes figures du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » ont déjà été victimes du même sort. Il s’agit notamment du Secrétaire général du parti au pouvoir, Henri Rabary Njaka qui a été limogé de son poste de Président du Conseil d’Administration de la Compagnie Air Madagascar le 2 juillet 2015 et évincé de son poste de Directeur de Cabinet de la Présidence de la République le 8 juillet de la même année, et de Nicole Andrianarivoson, un autre Conseiller spécial du président, limogé aussi lorsque Hery Rajaonarimampianina a dissous le Conseil d‘Administration d’Air Madagascar. Connue comme étant très proche de la Première Dame Voahangy Rajaonarimampianina, elle n’a pas été reconduite lors de la formation du nouveau Conseil d’Administration de ladite Société d’Etat.

Efficacité. On se demande désormais si Hery Rajaonarimampianina va poursuivre l’assainissement de son entourage pour qu’enfin, les actions menées pour le développement puissent avoir des impacts directs sur le quotidien des Malgaches. D’ailleurs, nul n’ignore que la nomination de ses proches collaborateurs à la tête d’une Société d’Etat n’a rien apporté pour le moment en termes d’efficacité. Qu’en est-il par exemple du Président du Conseil d’Administration du Bureau du Cadastre Minier de Madagascar (BCMM), le Conseiller spécial à la Présidence de la République Jaobarison Randrianarivony. Avec les nombreux problèmes au niveau des carrières à travers la Grande Ile, pour ne citer que les affaires Soamahamanina, Anjozorobe, Ambilobe, Tsarazaza Fandriana et Ambatondrazaka…, l’on peut affirmer que le Secteur minier est aussi malade que les autres secteurs d’activités.

Obligation de résultats. Eric Rabearisoa, un autre Conseiller spécial du président Hery Rajaonarimampianina qui vient d’être renommé au poste de Président du Conseil d‘Administration de l’Office des Mines Nationales et des Industries Stratégiques (OMNIS) se trouve aussi dans l’œil du cyclone. Jusqu’ici, aucune solution n’a été apportée concernant notamment l’exploitation de Tsimiroro. Même topo pour Bemolanga qui n’est pas encore « arrivé » jusqu’ici malgré les promesses. Quid également du cas de Léon Rajaobelina qui a remplacé Henry Rabary Njaka à la tête du Conseil d’Administration d’Air Madagascar. Sept mois après sa nomination, ladite Société d’Etat n’est pas encore sortie de l’auberge. Pour ce qui est des Conseillers spéciaux auprès de la Présidence de la République, seule Herisoa Razafindrakoto qui est à la fois Présidente du Conseil d’Administration du Port et Présidente du Conseil d’Administration de Fanalamanga ne fait l’objet d’aucune contestation. Plutôt discrète dans ses engagements, il faut reconnaître que les domaines qu’elle occupe ne provoquent pas de polémique. Quoi qu’il en soit, pour améliorer son image et pour augmenter sa cote de popularité en vue de l’élection présidentielle prévue se dérouler l’année prochaine, Hery Rajaonarimampianina doit poursuivre l’assainissement au niveau de son entourage. Tous ceux qui ont échoué à leur mission doivent être remplacés sans état d’âme. Une obligation de résultats est de mise afin que les actions du gouvernement puissent avoir des impacts directs sur le social de la population.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ireo olona ireo anie nesorina fotsiny tany @ ireo Orinasam-panjakana fa mbola akaiky sy mpanolotsaina manokana foanan’ny filoham-pirenena e. Dia mampiova inona? Ny eo ihany no eo.

  2. Au vu de la situation catastrophique actuelle du secteur minier, le Mr. Jaobarison Randrianarivony en est pour beaucoup avec tous les grands problèmes au moment resultant de ses actions avec l’ancien ministre des mines (ce n’est pas l’actuel ministre Mr. ZAFILAHY Ying Vah, celui-là est efficace (!)). C’est le boulet qui va ammener Hery Rajaonarimampianina bien au fond du gouffre s’il ne s’en débarasse pas au plus vite !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.