Remaniement imminent : Panique dans les cabinets ministériels

Le ministère de la Sécurité publique va ouvrir la valse des conseillers et autres.

Le remplacement du ministre de la Sécurité publique est un premier pas vers le remaniement de l’équipe gouvernementale dont d’autres éléments rejoindront incessamment Anandra Norbert sur le banc de touche. 

Pour bon nombre d’observateurs, le limogeage du ministre de la Sécurité publique, Anandra Norbert était prévisible voire prévu. Il était considéré comme partant à l’occasion du prochain remaniement, mais l’affaire Befandriana-Nord a accéléré son départ.  D’autres ministres suivront sa route car le remaniement s’annonce imminent, apprend-on, de source proche d’Iavoloha. C’est effectivement le président de la République qui nomme et dégomme les membres du gouvernement. Il nommera  sûrement à la nomination d’un ministre titulaire au département de l’Energie qui est dirigé par un intérimaire depuis presque 7 mois. Le chef de l’Etat nommera aussi d’autres ministres à la place de ceux qui deviendront ambassadeurs. On n’attend plus que les réponses des Etats d’accréditation à leurs demandes d’agrément pour procéder au remaniement.

Equipe. En tout cas, le compte à rebours a commencé dans les différents départements ministériels. Provoquant la panique au sein des cabinets où le sort des membres est lié à celui du ministre. En cas de limogeage du patron, tout le monde plie bagages car il est rare qu’un nouveau ministre garde d’anciens collaborateurs de son prédécesseur. Et pour cause, il a aussi sa propre équipe dont les membres sont quelque fois choisis sur la base du clientélisme, c’est-à-dire issus du même parti que le ministre quand ce ne sont pas carrément les copains et les copines. Sans compter les écolages. Le droit de cuissage serait aussi un …atout.  

Compétences. Force est toutefois de reconnaître qu’il y a quand même des ministres qui se basent sur les critères de compétence et de comportements professionnels dans le recrutement des membres de leurs cabinets.  Contrairement à certains de leurs collègues qui nomment des conseillers techniques, des chargés de mission, des attachés de presse dont les cursus ne sont pas à la hauteur de leurs postes. Il arrive même qu’ils ou elles n’ont aucune expérience de l’Administration publique. Ce qui les amène parfois à se considérer comme des DG parallèles ou des directeurs bis sans avoir ni les compétences ni les expériences des hauts fonctionnaires en poste dans les ministères concernés. Des membres de cabinet souvent sans culture administrative qui se permettent même de donner des ordres voire de tancer des grands commis de l’Etat.   

Recadrage. Dans la perspective du prochain remaniement, un recadrage des fonctions et attributions des membres des cabinets ministériels s’avère nécessaire afin de ne pas entraver la bonne marche de l’appareil administratif. Même si bon nombre de directeurs de cabinet, conseillers techniques et chargés de mission ont peu ou prou une expérience de l’Administration publique parce que issus du secteur privé, il doit y avoir un rapport qualité/prix. Et ce, compte tenu de leurs avantages (indemnités, véhicules de fonction, carte carburant, crédit téléphone…). Qui plus est, le nombre des membres de cabinet d’un ministre est en moyenne une quinzaine. En somme (au propre comme au figuré), il y a un demi-millier de postes pour la trentaine de ministres.

« Very seza ».  Toutes ces personnes ont peur de devenir des « very seza » au lendemain du remaniement. La valse des conseillers techniques et autres, commencera certainement au niveau du ministère de la Sécurité publique, quoique ce soit plutôt l’alternance qui n’exclut pas pour autant des reconductions  puisque généralement, les membres du cabinet sont issus du corps de la Police lui-même.  Idem pour les deux autres ministères en charge de la sécurité, en l’occurrence, la Défense nationale et la Gendarmerie. Le ministre de la Justice recrute aussi dans le corps de la magistrature pour constituer son cabinet. Ce qui n’est pas le cas d’autres départements ministériels où les CT et autres membres de cabinet ne sont pas issus du sérail.

 Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.