29 mars au Magro : Les partisans de Ravalo mobilisés pour la présidentielle de 2018

Jacaranda
Les « Zanak’i Dada » ont pu manifester hier malgré la présence massive d’éléments des forces de l’ordre aux alentours de Magro Behoririka.

La commémoration a été placée sous le signe de la solidarité et de la mobilisation en vue de la présidentielle de 2018.

Les partisans de l’ancien président Marc Ravalomanana ont commémoré hier à leur façon le 70e anniversaire de l’Insurrection du 29 mars 1947. Magro Behoririka a affiché plein. Des pro-Ravalomanana en provinces, en particulier de Mahajanga, ont même fait le déplacement pour cette commémoration. Le rassemblement a été placé sous le signe de la solidarité et notamment de la mobilisation en vue de l’élection présidentielle de 2018. Marc Ravalomanana, qui poursuit actuellement sa tournée européenne (il était à Bruxelles hier), a fait transmettre ses messages par le député Guy Rivo Randrianarisoa. Dans sa lettre, le président national du TIM s’est référé au nationalisme et à la solidarité des patriotes malgaches de 1947 pour lancer à ses partisans un appel à l’union pour mieux affronter l’ennemi commun qui est la pauvreté. « La lutte contre la pauvreté est notre préoccupation majeure. Et pour mieux mener notre combat, il faut d’abord que nous prenions le pouvoir », a souligné l’ancien président dans sa lettre lue hier par Guy Rivo Randrianarisoa.

Contre le « Ni…Ni… ». Dans son discours, Me Hanitra Razafimanantsoa a particulièrement focalisé les regards de ceux qui étaient présents hier au Magro Behoririka sur l’élection présidentielle de 2018. « Il n’y a plus de doute. Marc Ravalomanana sera notre candidat à l’élection présidentielle de 2018. Nous avons le devoir de le faire gagner, car notre pays a besoin d’un patriote comme nos aînés de 1947 », a-t-elle déclaré. La vice-présidente de l’Assemblée nationale a par ailleurs condamné toute tentative d’exclure certains candidats à la prochaine course à la magistrature suprême. « Le « Ni…Ni… » n’est plus acceptable. Laissez au peuple la liberté de choisir qui il veut pour diriger le pays », a-t-elle martelé. A propos des préparatifs dans le cadre de l’élection présidentielle de 2018, le député Guy Rivo Randrianarisoa a fait savoir hier au Magro Behoririka que la diaspora malgache de France, d’Allemagne et d’autres pays de l’Europe vient de créer un fonds qui lui permettra de contribuer au financement de la campagne du président national du TIM.

Dépôt de gerbes. Malgré le fait que les partisans de Marc Ravalomanana aient célébré à leur façon le 70e anniversaire de l’Insurrection de 1947, ils n’ont pas dérogé hier au traditionnel dépôt de gerbes. En effet, une délégation restreinte conduite par la sénatrice Olga Ramalason a fait le déplacement à Ambohijatovo pour ce devoir de mémoire. A noter que selon le député Guy Rivo Randrianarisoa, l’ancien président Marc Ravalomanana est obligé de rester en Europe suite aux multiples sollicitations de la part de ses partenaires politiques et d’affaires. « Il (Marc Ravalomanana) voulait être présent parmi nous aujourd’hui, mais il a été obligé de changer son agenda au dernier moment », a souligné hier au Magro Guy Rivo Randrianarisoa.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Je n etais pas né en 47 c est l hommage que ravalo offre aux combattants de 47 qui sont mort pour la patrie , une belle preuve de patriotisme de la part d’une personne qui souhaite briguée la présidence de la république

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.