Claudine hospitalisée à l’HJRA : Le Parquet empêché de vérifier sa présence par Riana Andriamandavy VII

Jacaranda
Sera-t-elle déclarée « Wanted » par la chaîne pénale anti-corruption ?

L’attitude adoptée par le vice-président du Sénat devant les magistrats du parquet de la chaîne pénale laisse croire que Claudine Razaimamonjy n’y est plus.

Le sénateur Riana Andriamandavy VII continue de faire parler de lui. Cette fois-ci, il a eu à faire avec des magistrats du parquet de la chaîne pénale anti-corruption qui voulaient vérifier avant-hier si Claudine Razaimamonjy est vraiment admise à la Chambre 126 (Service Neurochirurgie) de l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA). Cette visite inopinée aurait obtenu l’autorisation du procureur de la République, du directeur de l’HJRA et de l’administration pénitentiaire. L’objectif du parquet de la chaîne pénale anti-corruption était de vérifier la présence de deux détenus hospitalisés dans cet établissement public. La délégation de la chaîne pénale anti-corruption a pu constater la présence d’un des détenus, alors qu’en se présentant devant la porte de la Chambre 126, c’est le vice-président du Sénat et ses gardes du corps qui l’ont accueillie. Empêchés par ces derniers à l’entrée, les magistrats de la chaîne pénale n’ont pas pu vérifier si la femme d’affaires proche du régime HVM est vraiment sur son lit d’hôpital. Les agissements du sénateur Riana Andriamandavy VII confirmeraient les rumeurs selon lesquelles Claudine Razaimamonjy a disparu après son retour de Maurice où son évacuation sanitaire a failli créer une tension diplomatique entre Madagascar et son île sœur.

Introuvable. La directrice de l’HJRA Pr Olivat Rakoto Alson Aimée peut-elle encore confirmer que Claudine Razaimamonjy est réellement hospitalisée dans l’établissement dont elle est en charge ? A rappeler que l’ex-conseillère spéciale du président de la République était rentrée de son évacuation sanitaire la nuit du 22 avril 2017. L’avion privé qui l’a transportée de Maurice a atterri à l’aéroport d’Ivato à 23h30. Un communiqué du ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions a affirmé que Claudine Razaimamonjy a été immédiatement reconduite à l’HJRA. Depuis, personne ne l’a vue. Quelques jours après, des bruits circulaient selon lesquels la femme d’affaires, après avoir passé 15 jours à Maurice, s’est rendue à Fianarantsoa à bord d’un avion privé. Coïncidence ou non, pareillement à ces bruits qui n’ont pas été confirmés, le régime et le HVM ont organisé des grands événements dans la capitale des Betsileo. A travers ces événements, le ministre Rivo Rakotovao voulait rassurer la population fianaroise sur le fait qu’elle n’a pas à s’inquiéter sur le sort de Claudine Razaimamonjy. Quoi qu’il en soit, l’ex-conseillère spéciale du président de la République contre qui un mandat de dépôt est toujours en vigueur, reste introuvable. Son cas serait pourtant évoqué durant la première session  ordinaire des députés qui s’ouvre ce matin au Palais de Tsimbazaza.

Recueillis par R. Eugène

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Si on peut dire que c’est toujours un Etat. Pitié.

  2. Madagascar est devenu vraiment un état voyou .

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.