Hery Rajaonarimampianina : Recours à des hommes de Ratsiraka et Ravalo

Pour l’heure, cette ouverture politique n’a pas encore apporté ses fruits sur le social de la population.

C’est le numéro Un de la Transition, Andry Rajoelina qui avait mis sur orbite Hery Rajaonarimampianina en le nommant ministre des Finances et du Budget, puis en soutenant sa candidature à l’élection présidentielle de 2013, mais paradoxalement, ce dernier s’est entouré d’hommes de deux anciens présidents, en l’occurrence Didier Ratsiraka et Marc Ravalomanana. Nul n’ignore en effet que lors de son accession au pouvoir, le « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » ne disposait pas de structure de base sur le plan politique. Critiqué de toutes parts notamment face au manque, voire l’inexistence de résultats concrets sur la situation socioéconomique de la population, le numéro Un d’Iavoloha décide de recourir à des anciens proches collaborateurs de ses prédécesseurs. Hery Rajaonarimampianina était encore inconnu au bataillon avant son élection. Son parti est d’ailleurs taxé de violation répétée de la Constitution par l’opposition, notamment dans le cadre du processus de nomination de ses trois Premier ministres. Et ce, dans la mesure où aucun député n’a été élu sous les couleurs du parti au pouvoir. L’article 72 de la Constitution stipule : « Le président de la République nomme le Premier ministre présenté par le parti ou groupe de partis majoritaires à l’Assemblée nationale ».

« Kravaty manga ». En tout cas, en tentant de solliciter le soutien d’hommes d’expériences issus des autres formations politiques, Hery Rajaonarimampianina souhaite redorer l’image du régime et vise surtout l’élection de 2018. Parmi les anciens bras droit de « Deba » et barons du parti Arema qui ont, en quelque sorte retourné leur veste au profit du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » figurent notamment l’actuel président du Sénat, Honoré Rakotomanana. Ayant déjà été Secrétaire général du Ministère de la Justice, président de la Haute Cour Constitutionnelle, puis président du Sénat durant la deuxième République, il est considéré comme l’une des grandes figures du régime Arema. Actuellement, Honoré Rakotomanana enfile le « Kravaty manga ». Il a d’ailleurs prononcé un discours lors de la célébration du troisième anniversaire du parti HVM qui s’est déroulée lundi dernier à l’hôtel Carlton. Léon Rajaobelina, l’actuel Chef du collège des conseillers de la Présidence de la République est aussi un ancien proche collaborateur de l’Amiral Didier Ratsiraka. Durant l’ère Arema, il a été Gouverneur de la Banque centrale, ministre des Finances, puis Ambassadeur aux Etats-Unis. Ayant été Vice-président de l’ONG Conservation internationale, il entretient de bonnes relations sur le plan international. D’après les informations, il apporte des conseils au président de la République, dans les domaines entre autres, de la protection de l’Environnement, la préservation des ressources naturelles et l’exploitation des bois de rose.

Aile dissidente. Parmi les anciennes grandes figures de l’Arema figure également l’actuel ministre de la Fonction publique, du Travail et des Lois sociales, Maharante Jean de Dieu. Il a déjà été Gouverneur de la Province autonome de Toliara durant la deuxième République. Ayant été vice-président du Conseil Supérieur de la Transition durant la période transitoire, Maharante Jean de Dieu est le numéro Un de l’aile dissidente du parti « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina » dont il revendique le poste de Coordonnateur national même si depuis l’avènement de la quatrième République, il a décidé de couper définitivement tout contact avec l’ancien leader de la Révolution orange. Pour sa part, Horace Constant, ministre de la Privatisation et du Secteur privé du temps de l’ancien président Didier Ratsiraka. Nommé Ambassadeur au Canada par l’ancien président Marc Ravalomanana, il est toujours maintenu à son poste. Horace Constant est aussi un Expert comptable sortant de l’Université Trois-Rivières au Canada Québec, tout comme le président Hery Rajaonarimampianina.

Ouverture politique. L’actuel homme fort du pays a également fait appel à de nombreux anciens proches collaborateurs de Marc Ravalomanana. Pour ne citer que le cas de Harison Randriarimanana, ancien ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche de Ravalo. Actuellement, il est Conseiller spécial auprès de la Présidence en charge des questions économiques. L’actuel président du parti au pouvoir et non moins ministre auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage, Rivo Rakotovao a également occupé un poste à haute responsabilité durant le régime Ravalomanana. Il a été membre du Cabinet de Harison Randriarimanana au Ministère de l’Agriculture. Parmi les conseillers spéciaux de Hery Rajaonarimampianina figure également Sahobisoa Olivier Andrianarison qui a été ministre du Commerce et du Développement du Secteur privé, puis Ambassadeur de Madagascar en Inde durant la troisième République. Même parcours politique pour l’actuel Secrétaire d’Etat auprès du Ministère des Affaires étrangères chargé de la Coopération et du Développement, Bary Rafatrolaza. Il a été nommé Consul à Cape Town  en Afrique du Sud par Ravalo. Nombreux sont les anciens proches de « Deba » et de « Ravalo » qui travaillent actuellement aux côtés de Hery Rajaonarimampianina. Pour l’heure, cette ouverture politique n’a pas encore apporté ses fruits sur le social de la population.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.