Epidémie de Peste : Branle bas de combat au niveau du gouvernement, prise de mesures drastiques

Jacaranda
Le gouvernement va appuyer le SAMVA pour la collecte des ordures dans la capitale.

Le décès de l’entraineur de l’équipe Seychelloise de basket ball semble être la mort de trop pour que le gouvernement réagisse de façon « concrète » à la peste.

Contenir la peste, c’est le mot d’ordre que le gouvernement  a enfin martelé. Un mois et quelques jours après l’apparition d’un cas de décès due à la peste et un bilan qui s’alourdit de jour en jour (dont le décès de l’entraineur de l’équipe seychelloise de basket ball dans nos murs pour le tournoi de basket CCCOI et d’un enfant comorien), la volonté du gouvernement malgache de prendre enfin  ses responsabilités  s’est enfin manifestée. Pour ce faire, une réunion extraordinaire s’est tenue à Mahazoarivo samedi dernier pour discuter des mesures à prendre face à cette situation « non maitrisée » de la peste. Une situation que le ministre de la Santé publique explique comme étant causée par « une prolifération due à la non déclaration des cas ». « Cela s’explique  probablement par la honte des personnes concernées étant donné que la peste a toujours été considérée  comme étant la maladie des moins aisés, des gens des bas quartiers » a-t-il ajouté. Pour en revenir à la réunion extraordinaire, elle a été dirigée par le premier ministre Olivier Mahafaly, et a vu la présence de  quelques membres du gouvernement dont le ministre de la santé publique ainsi que les représentants de l’OMS, de l’Unicef et du PNUD. Outre les idées de campagnes de sensibilisations sur l’existence de la peste et de la manière de  la prévenir, des résolutions telles que la mise en place d’une « cellule de veille » dans toutes les régions de la Grande île  ont été prises  (ce qui pose la question de  l’organisation de la cellule avec les dispositifs de veille déjà mis en place par le ministère de la Santé publique et l’efficience de cette dernière).

Sévère. Une des mesures qui a le plus marqué, mais qui n’a pas vraiment été suivie par les personnes concernées (à l’instar du match de rugby qui a bel et bien eu lieu  au stade de Malakam hier), concernait « l’interdiction de manifestation publique ». Les fans de basket ball  sont les premiers touchés car ils ont dû rentrer chez eux et suivre les matches à la télé. Par ailleurs, la maladie a commencé à prendre une « proportion internationale ». Les médias étrangers  comme BBC, RFI et le Figaro (samedi dernier) ont déjà relayé les « mauvaises nouvelles ». Outre la nécessité de procéder à une « déclaration d’urgence », « des mesures prophylactiques vont être prises dans les aéroports internationaux » d’après les dires du chef de gouvernement. Les gares routières n’étant pas en reste, des équipes du ministère de la Santé publique vont également y être dépêchées pour effectuer des détections auprès des passagers. Le premier ministre Olivier Mahafaly d’ajouter – étant donné que la peste est une maladie relative à l’assainissement et à l’hygiène – « un renforcement du SAMVA dans la collecte des ordures de la capitale va se faire ».

PTF. La réunion qui s’est tenue samedi dernier a également été l’occasion pour la représentante résidente de l’OMS, Charlotte Faty Ndiaye de faire état de l’appui effectué par ladite organisation au gouvernement malgache. Ainsi l’appui consiste à « doter le pays de médicaments anti pesteux ». « L’OMS va également appuyer la grande-île dans la logistique, notamment tout ce qui est matériel de protection individuelle du personnel de santé ». Une initiative « fondamentale » d’après toujours les dires de la représentante résidente de l’OMS à Madagascar. Mais qui arrive également à point nommé étant donné que cinq médecins ont été infectés par la peste dans la ville de Toamasina selon une source fiable sur place. Cette dernière d’expliquer que les médecins suivent actuellement des soins et que le ministre de la Santé publique est sur place pour suivre de près la situation.

José Belalahy

Blueline Air Fiber

Share This Post

10 Comments - Write a Comment

  1. Abdriamanitra ô vonjeo ny taninay!!Mamindra fo amin’ny Malagasy!!

  2. Mbola tsy nahita fitondrana tsy mamely ohatr’ity. Raga tsy misy an’iny entraineur avy any Seychelles iny maty izany, dia tsy nanana heriteritra ny handray andraikitra mihitsy ny fitondrana. Tena miala tsy fa tena V.E.N.D.R.A.N.A., D.O.N.T.O, sns izany no azo hilazana an’ireto mpitondra ireto.

  3. Tena mahamenatra sy mampalahelo mihintsy. Efa firy taon no tsy mba misy projet de développement na infrastructure, social, santé sns.. tsy voatinisa. Faly miady 4×4 sy karama be daholo. Tena latsaka ambany dia ambany mihintsy ny Malagasy. Izao no vokany rehefa tsy misy ny discipline fa samy manao izay fantany eny.

  4. Mampalahelo sy mampahonena ity fireneko, efa aty amin’ny taona arivo faha-telo mbola tsy afaka amintsika foana ny areti-mandoza pesta.
    Ny mpitantana rehetra misy eto no isany antony sy fototr’izao aretina izao:raha samy nandray andraikitra mialoha ;tsy tonga teto io pesta io.
    Tsy mahamenatra ny mametra-pialàna

  5. Fallait il vraiment que la situation se dégrade (des médecins infectés, des touristes morts) pour que le gouvernement soit conscient de la situation??? Nous baignons dans la honte total

  6. L’ épidemie de peste est la preuve que notre pays s’enforce de plus an plus dans la pauvreté
    C’est une honte pouur madagascar
    Le Gouvernement deuvait se peuplé vers line solution peur la peste au lien de se préoccupet de la politique

  7. La forme pulmonaire de peste peut être fatale en seulement 24h. Depuis le mois d’août, au moins 24 personnes sont mortes de la peste à Madagascar, selon les chiffres du ministère malgache de la Santé publique. Dans le pays, la saison pesteuse s’étend en général d’octobre à mars.

  8. On se croirait en plein moyen âge,le gouvernement n’arrive pas à maîtriser l’épidémie de la peste!

  9. Une occasionà saisir : se débarasser des SALES ET SALISSANTmarchands ambulants de la ville. Hygiène, propreté, ordre, salubrité : tout cela se tient.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.