Fermeture de Tiko-AAA. : Des grenades lacrymogènes pour mettre fin à la résistance

Les employés et les voisins ont contesté la fermeture des usines de Tiko-AAA à Andranomanelatra.

Le régime en place a réussi son coup en scellant manu militari les usines d’Andranomanelatra.

L’Etat a eu recours hier à l’usage de force pour l’exécution de l’arrêté interministériel n°24392/2017 du 4 octobre 2017 ordonnant la fermeture des usines de Tiko-AAA à Andranomanelatra Antsirabe. L’opération a commencé  au début de la soirée et l’exécution a été confiée à la préfète d’Antsirabe, qui a été accompagnée à l’occasion par le chef de région de Vakinankaratra. L’exécution a été confrontée à la résistance des employés et des voisins des usines de Tiko-AAA Andranomanelatra, mais l’ordre a été donné aux forces de l’ordre de tirer des grenades lacrymogènes pour les disperser. La dispersion ayant réussi, les éléments de l’Emmo-Reg ont escaladé les murs pour pouvoir pénétrer dans les locaux des usines. Ils ont immédiatement coupé le courant et l’eau, et ont également procédé au scellage des portes pour bloquer les circulations à l’intérieur. Normalement, les employés de Tiko-AAA ne sont plus autorisés à y accéder, mais nos sources indiquent qu’ils sont prêts à mener jusqu’au bout leur combat pour faire vivre leurs familles.

Première tentative. Le 5 octobre dernier, le nouveau ministre de l’Industrie Tazafy Armand a invité la presse pour annoncer que Tiko-AAA allait être fermé faute de permis environnemental et de certificat de consommabilité. Et soudainement, des responsables étatiques ont affirmé que Tiko-AAA doit plusieurs milliards d’arriérés à la JIRAMA. Tout cela a éclaté au moment où la tension atteignait un certain degré entre le gouvernement central et la commune urbaine d’Antananarivo sur la propagation de l’épidémie de peste dans la Capitale. Sans avoir attendu l’aboutissement de la procédure contradictoire devant précéder la prise d’un acte administratif à caractère de sanction, l’Etat a procédé le 9 octobre à la première tentative de fermeture des usines d’Andranomanelatra, mais l’opération n’a pas été menée jusqu’au bout suite à la résistance des employés. La deuxième tentative a réussi hier et elle a augmenté le nombre des chômeurs dans un pays où le gouvernement ne cesse d’inciter à la création d’emplois. La mesure prise par l’Administration n’est-elle pas disproportionnée dans cette affaire qui ne serait pas loin d’un règlement de compte politique à l’approche de 2018 ?

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

10 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    Mampalahelo be ilay toe-tsaina ! Indrindra ireto faly @ izao toe-javatra izay mampahory ny samy Malagasy izao. Ny hifanenjika izao foana, ho avy indray izao mantsy ny fifidianana dia atao daholo izao fanaparam-pahefana hanapotehana ny hafa rehetra izao. Raha mikatsaka ny hampandroso an’i Madagasikara ry zareo, tsy ny fanomezana asa ny rehetra ve no tokony atao tanjona ? Ny pesta ity mamono mahafaty … tsy tokony izany ve no atao laharam-pahamehana, mahamenatra ilay toe-tsaina. Raha misy ny trosa tsy voaloan’i orinasa Tiko, … sao dia mba tokony raisin’ny fanjakana an-tanana ilay orinasa raha tsy mahaloa io hetra io ny tompony ? Ireto mpiasa madinika tsy manan-tsiny indray no lasibatra @ hetraketraky ny mpanao politika.Toa azony atao tsara ny manova lalàna raha izao governemantantsika izao, ny 4×4 aza manana daholo ny depute nefa isika ity efa mitrongy vao homana.
    Efa tonga izao ny fotoana tokony hitsanganantsika Malagasy, nitroatra ary tsy hanaiky lembenana intsony fa efa ampy izay.

  2. Tuer la poule aux oeufs d’or, sous pretexte que la societe ne respecte pas les regles environnementales? Quid des Chinois qui polluent partout ou ils passent?

  3. Merci pour les chomeurs de plus : 100 % de pauvres actuellement
    Pauvres Malgaches

  4. Merci Mr le président de Madagascar Hery RAJAONARIMAMPIANINA .
    Tena miasa ny filohan-tsika ,ary ny lalàna sy ny hetra dia natao hoan’ny rehetra fa tsy hoan’ny madinika ihany .

  5. Nolazaina fa naka ny volam-panjakana i Mme Claudine dia tonga daholo ny rehetra nanenjika azy. Rariny satria volam-panjakana io. Fa raha i Ravalo no maka volam-panjakana izany hoe tsy mandoa ny tokony aloa efa hatry ny ela fa tsy vao izao akory dia tsy mety ny ataon’ny fanjakana zany?

  6. Ravalomanana subit ce qu’il a fait subir aux autres(la fermeture de 3 frères, la station radio VIVA)! selon l’adage malagasy: ny tody tsy misy fa ny atao no miverina

  7. Chez canal + Antsirabe 30 postes 1500 postulants. Merci pour les 600 chômeurs de plus… Un état qui ne cherche qu à tuer. Merci pour tout

  8. Il y a des gens qui se rejouissent tellement de ce qui arrivent á l’entreprise de Dada Ravalo sans même regarder le malheur des gens qui perdent leurs emplois. C’est pitoyable.

  9. il merite ce qui lui arrive ravalo à son époque il s’est senti au dessus de la tout aujourd hui l ordre des choses le rattrapent il n’est pas à plaindre et qu il arrete de brandir son statut de victime vous etes le président qui a laissé tant de malheurs

  10. C’est ubuesque : quel est l’intérêt pour deux ministres (industrie et environnement ) de fermer cette usine ? Y-a-t-il risque environnemental ? Insalubrité sanitaire ? … Non, aucune culture du bien commun, aucun sens de l’intérêt général, l’abus de l’autorité dans son sens le plus bête : c’est tout cela qui constitue le moteur de ce genre de ministres parvenus .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.