Rentrée scolaire le 25 octobre : Les écoles privées – confessionnelles ou non – en ordre dispersées

Jacaranda
Ecoles catholiques, rentrée ce jour, reprise des cours le 27 octobre prochain.

La décision des écoles catholiques de reprendre les cours aujourd’hui a provoqué des divergences d’opinion entre les responsables – au sein même des établissements catholiques – mais  également auprès des écoles privées non confessionnelles. 

La décision de la DIDEC (Direction Diocésaine des Ecoles Catholiques) d’Antananarivo de maintenir la rentrée scolaire ce jour a provoqué plus que des tôlés. La situation prend une autre tournure car les avis divergent au sein même des établissements catholiques. Si d’un côté, certaines écoles s’en tiennent à la décision de la DIDEC d’Antananarivo. De l’autre,  il y en a celles qui ont affiché « qu’il n’était pas encore possible de reprendre les cours le 25 octobre pour cause d’organisation ». Par ailleurs, la situation est également la même dans les écoles privées non confessionnelles de la capitale. Notamment, auprès de celles réunies au sein de la DNELM (Direction Nationale des Ecoles Libres de Madagascar). Certains responsables d’écoles privées envisagent de suivre le chemin de la DIDEC d’Antananarivo en proposant la reprise des cours le 25 ou le 26 octobre. Alors que d’autres pensent qu’il serait préférable de s’en tenir à la recommandation du MEN et de ne reprendre les cours que le 6 novembre. Le temps que les dispositions et les mesures soient mises en place pour une rentrée en toute sérénité.

Mesures drastiques. Une longue liste de dispositions devant rassurer les parents d’élèves et l’opinion publique a été présentée suite à la réunion des directeurs des écoles catholiques du diocèse d’Antananarivo qui s’est tenue à Antanimena hier. Entre autres, l’obligation pour les parents de garder chez eux les enfants qui présentent des signes suspects, apparents ou non. La mise en place d’un « comité de vigilance » auprès de chaque établissement a également été préconisée par les directeurs des écoles catholiques. Ledit comité devant effectuer des veilles sanitaires à l’entrée des établissements concernés et est composé des directeurs, enseignants et responsables. La DIDEC d’Antananarivo a également pris comme disposition l’obligation pour les personnes qui ont présenté des signes suspects de peste de présenter un « certificat médical » à l’entrée des établissements scolaires. Une mesure qui va avec la mise en place de salles d’isolement auprès de chaque établissement. Par ailleurs, il convient de noter que les écoles catholiques qui ont rempli les conditions nécessaires à la mise en œuvre des mesures sus mentionnées peuvent reprendre les cours à la date du 25 octobre. Celles qui n’ont pas encore pu les remplir peuvent repousser la rentrée à une date ultérieure.

José Belalahy

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. qui peut nous dire que la peste sera totalement maîtrisée à partir de cette semaine de 6 novembre !?

  2. Mankasitraka ny fiadidiana ny fampianarana katolika nanaitra ny fanjakana ,fa tena misy tokoa ve ny pesta ?Dia tsy hoahembotra intsony ve ny datin’ny 06 novambra ?
    Sao lahy ka kajikajin’ny mpitondra sy ny minisitera ho amindrana ny fidiran’ny mpianatra ho volana Janoary no tanjona .Ka hitsinjovany ny fifidianana izay ho filoham-pirenena ho atao ao anaty fialan-tsasatra lehibe ,ka hanereny ankolaka ny ho safidin’ny mpampianatra sy mpanabe ao aminy .
    Amiko tsy misy ny pesta fa ny fitondrana no mamboly pesta eto ,hitadiavana vola ?hamonoiny olona ?hangalarany olona ?

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.