Forces armées : 38 nouveaux généraux de brigade et 20 généraux de division



Jacaranda

Le dernier conseil des ministres de l’année 2017 a été marqué par deux décrets portant nomination de généraux par le président de la République et non moins chef suprême des forces armées.

Le premier décret est relatif à la nomination d’officiers de carrière des forces armées aux grades de général de brigade, général de brigade aérienne et de contre-amiral au titre de l’année 2017. Ils sont 19 colonels de l’Armée de Terre ; 2 de l’Armée de l’Air ; 1 de la Marine ; et 3 de l’Elément Santé à obtenir « 2 étoiles ». Contre 11 colonels pour la Gendarmerie. Au total, les forces armées comptent 36 nouveaux généraux de brigade. Ils sont même au nombre de 38 si l’on y inclut le médecin colonel et le colonel de la Gendarmerie nommés généraux de brigade à titre conditionnel, c’est-à-dire qu’ils partiront à la retraite dans quelques mois.

Pas de vice-Amiral. Quant au second décret, il concerne des nominations aux grades de général de division et de général de division aérienne. Dans les rangs de l’Armée, ils sont 15 généraux de brigade à être promus généraux de division, à raison de 10 pour l’Elément Terre ; 2 pour l’Elément Air ; et 3 pour l’Elément Santé. En revanche, il n’y a aucune nomination au grade de vice-Amiral au sein de la Marine. Pour la Gendarmerie, ils sont 5 généraux de brigade à arborer « 3 étoiles » sur leurs képis. En somme, les forces armées comptent 20 nouveaux généraux de division.

Exclus d’office. Comme nous l’avions annoncé dans une de nos précédentes éditions, les colonels qualifiés de pro-Rajoelina ont été exclus d’office de la liste proposée par le ministre de la Défense nationale. Pour ne citer que les Colonels Fidy, Elaky et Lylison qui pourront toujours compter les étoiles tant que le HVM détient les commandes pour ne pas dire le commandement. Tel que nous l’avions également subodoré, l’ancien Premier ministre Jean Ravelonarivo n’a pas été non plus nommé au grade de général de division aérienne au titre de l’année 2017. Il sera placé d’office en position de retraite pour atteinte de la limité d’âge de son grade en avril 2018. Le général de division Richard Ravalomanana n’a pas été non plus « bombardé » général de corps d’Armée. Il n’y a d’ailleurs eu aucune nomination de « 4 étoiles » lors du dernier conseil des ministres où une pluie d’étoiles se trouvaient, non pas au sommet, mais au pied du sapin. Et ce, en guise de « Bonne Année 2018 ». L’année de l’élection présidentielle qui pourrait être source de …division pour les généraux.

R. O


Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. atao inn reo e!!!! hiaro seza ? hampitombo ny halatr’omby ,,

  2. Pourquoi faire, c’est le seul pays au monde qui possède autant de généraux que de simples militaires , c’est vraiment un pays de bananier chez nous. Tout cela pour dépenser d’énorme budgets alors que le pays se trouve dans la misère total. Pleins de gens ne trouvent même pas à manger au quotidien. Il se place à quel niveau le patriotisme dans tout cela surtout pour ces officiers qui acceptent facilement leur promotion sans preuve. L’amour du prochain, à ces malgaches qui crèvent de faim. C’est vraiment indigne de notre par en tant qu’humain.

  3. Iza no mandoa ny karaman’ny miaramila ?
    Tsy misy vola tonga fotsiny amizao fa vola avy amin’ny hetra no andoavana ny volan’ireo.
    Izany hoe ny volan’ny olona miasa.
    Manao inona anefa ny miaramila ho an’ny firenena ?
    Tsy manao n’inona na inona.
    Sa matahotra an’i Afrika Atsimo hanafika ?
    Ny zandary no tokony ampanaovina ny asany hampandry ny tany amizao fotoana feno famonoan’olona sy halatra izao.
    Foano ny fisian’ny miaramila.
    Ampiasao any ankafa ny vola

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.