Grand messe d’Iavoloha : Ratsiraka et Ravalomanana jouent le jeu, Rajoelina boycotte

Il y aurait 1500 invités ce jour à Iavoloha. (Photo d’archives)

Comme à l’accoutumée, le Président de la République va dresser un bilan de l’année écoulée. Un 2017 qui a été morose pour l’ensemble de la population malgache.

Présentation de vœux des corps constitués et du corps diplomatique, ce jour, au Ceremony Building à Iavoloha. Ce traditionnel banquet offert par le couple présidentiel verra notamment la présence de 1500 invités. Il s’agit, entre autres, de hauts dignitaires du régime et en principe de ceux qui ont présidé la destinée du pays auparavant. Sur ce dernier point d’ailleurs, selon de source bien informée, l’amiral Didier Ratsiraka ainsi que l’ancien Président Marc Ravalomanana seront présents. En revanche, l’ancien Président de la Transition Andry Rajoelina a décliné l’invitation du locataire d’Iavoloha. Les deux premiers jouent le jeu, le troisième boycotte.

Avec cette présence à Atsimondrano, cela ne signifie pas que le fondateur de l’empire Tiko épouse les points de vue des tenants du pouvoir. La preuve, les différends qui l’ont opposé au président du Sénat et non moins président national du HVM, Rivo Rakotovao. Sans parler des pressions que l’ancien Président a subies de la part du régime. Toutefois, faut-il rappeler que seul le fondateur de l’empire Tiko a répondu présent à la présentation de vœux de l’année dernière. Quant à l’amiral, il voudrait jouer vraisemblablement le rôle de Raiamandreny. Dans tous les cas, il a gardé son silence ces derniers temps, probablement pour ne pas envenimer la situation.

Engagement. Toujours est-il que lors de sa présentation de vœux au peuple malgache de l’année dernière, plus précisément le 6 janvier 2017, le Président de la République a cité notamment « le rétablissement de nos relations avec les partenaires techniques et financiers a abouti à la tenue de la Conférence des Bailleurs et Investisseurs de Paris dont nous connaissons tous les résultats. Cette conférence a aussi renforcé l’engagement du secteur privé, tant national qu’international, à rester actif pour le développement économique et social du pays. Ces résultats, qui apportent à cette nouvelle année toutes les raisons de croire au véritable décollage de Madagascar, ne sont pas le fruit du hasard ou de la seule mais réelle sympathie que les partenaires et les investisseurs ont pour ce beau pays ».

Traditionnel. Force est cependant de constater que l’année écoulée a été plutôt morose pour l’ensemble de la population malgache. En effet, la cherté de la vie (hausse des prix du riz et des PPN) et l’insécurité toujours grandissante ont été son lot quotidien. Et pour couronner le tout, l’épidémie de peste. Ainsi, pour la Grand messe d’Iavoloha, le traditionnel discours annuel du chef de l’Etat est ainsi très attendu.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

11 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Za tsy mankatoa izay rehetra nataon’i Rajoelina. Tsisy zavatra mora ohatran’ny tsy tonga rehefa asaina.
    Ny nataon’ny mpitondra rehatra nandalo teo sy nataon-dRajoelina ihany no nahatonga ny firenena latsaka ankaterena ohatr’izao.
    Tokony atao kely dia kely ny fiarahabana tratry ny taona raha resaka isan’olona satria ilay firenena efa tsisy vola.
    Iza koa no miraharaha izay fiarahabana tratry ny taona avy amina fitondrana tsy nanao n’inona n’inona ho an’ny vahoaka fa nandroba ny firenena sy nandetika azy ao anatin’ny kolikoly sy fahantrana tanteraka ?

  2. Samy mbola hijinja izay nafafiny daholo. Hypocrisie no betsaka marina.ary tandremo Sao kenda ao daholo an!!!!!

  3. Vivement les élections de 2018 pour en finir avec ce régime de tous les maux. et concernant le grand messe d’Iavoloha ne serait-il pas plus humain de faire une simple discours vu que la plupart des Malagasy n’ont de quoi se mettre dans la bouche et que le cyclone entre en ce moment où l’on parle. EST-CE QUE NOS DIRIGEANT N’ONT PAS DE COEUR. WAIT AND SEE

  4. J’admire le refus de l’invitation par l’homme fort de la Transition.A qoui bon d’honnorer la présentation de vœux d’un Régime corrompu et qui n’a qu’un seul et unique but de perdurer au pouvoir avec un bilan quasiment nul.

  5. Quoi qu’il en soit, la relation entre le fondateur tiko et le gouvernement a toujours été là.
    Et ils sont la base du tourment ,la pauvreté des Malagasy : la cherté de la vie, l’insécurité.
    Le personnage du président de transition doit être loué: il est un homme sage et il connaît les mauvaises idées (tim, hvm)
    Que va-t-il se passer aujourd’hui ,aux discours et le blablabla ?

  6. quels autres mensonges seront couverts à Ivoloha aujourd’hui!
    tout le monde en a assez de leurs promesses et leurs paroles en l’air

  7. Andry Rajoelina a vraiment raison s’il ne participe pas à une fête avec les hypocrites d’Iavoloha. Pourquoi ? Comme il n’a jamais été impliqué dans le régime depuis le début, il a déjà signalé en 2014 les faux chemins du régime Rajaonarimampianina mais ce dernier ne l’a pas écouté et a choisi son chemin de suivre Ravalomanana et la situation actuelle est le résultat. Un état qui a déjà piétiné et opprimé le peuple est-il encore digne d’honneur? Tous les politiciens qui sont encore dans le cluster sont évidemment les collaborateurs et les contributeurs à cette extrême pauvreté. Les Malagasy ne veulent pas de ce fête qui les reproche. Maintenant, la situation est claire: qui est à côté du peuple, qui sont à côté de ce régime?

  8. j espère que ce sera la dernière présentation de vœux de Hery Rajaonarimampianina à Iavoloha!
    et je vous félicite Mr Andry Rajoelina de ne pas y aller. On sait déjà la mauvaise foi du régime HVM!

  9. De 2000 à 1500, une différence de 500 personnes sa change quoi exactement, l’hypocrisie reste toujours au menu a part les discours bien étalés mais vide de l’intérieur. En dehors de l’enceinte du palais d’Iavoloha, les Vahoaka face à l’insécurité, à la hausse des prix de PPN, à l’arrivé de l’AVA comme le proverbe (ATODY MIADY AMAMBATO)

  10. Il est vrai que l’interdiction doit être faite chaque fois qu’une nouvelle année reconnaît tout le peuple malgache, mais ce qu’on attend d’attendre le discours du président plutôt qu’un gros volume de copies et une promesse qui ne sera pas attendue ou réalisée. Le régime est devenu un cyclone qui n’a pas encore entendu de voix mais qui devra changer aujourd’hui

  11. Andry Rajoelina a vraiment raison s’il ne participe pas à une fête avec les hypocrites d’Iavoloha. Pourquoi ? Comme il n’a jamais été impliqué dans le régime depuis le début, il a déjà signalé en 2014 les faux chemins du régime Rajaonarimampianina mais ce dernier ne l’a pas écouté et a choisi son chemin de suivre Ravalomanana et la situation actuelle est le résultat. Un état qui a déjà piétiné et opprimé le peuple est-il encore digne d’honneur? Tous les politiciens qui sont encore dans le cluster sont évidemment les collaborateurs et les contributeurs à cette extrême pauvreté. Les Malagasy ne veulent pas de ce fête qui les reproche. Maintenant, la situation est claire: qui est à côté du peuple, qui sont à côté de ce régime?

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.