Liste électorale : 300 000 électeurs à trouver en 24h

Jacaranda

Sauf prolongement du délai initialement  imparti, la liste électorale sera provisoirement arrêtée ce soir.

L’objectif de 10 millions d’électeurs ne sera pas atteint. Jusqu’à hier à 18h, un peu plus de 9.600.000 électeurs sont inscrits dans la liste, alors que le délai imparti pour l’inscription et l’arrêtage provisoire de ladite liste expirera aujourd’hui au niveau des «Fokontany». Passé ce délai, les «Fokontany» renverront la liste à la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) pour que celle-ci puisse l’imprimer avant de procéder à une autre étape du processus. « A l’allure où évolue la situation, l’objectif initialement fixé ne sera pas atteint. On n’a enregistré jusqu’ici qu’un peu plus de 9.600.000 électeurs. Donc, il faut trouver un peu plus de 300.000 électeurs pour que le cap de 10 millions soit atteint. », a expliqué hier  le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo qui se veut être réaliste. Avant de rajouter : « Lorsque la liste provisoirement arrêtée au niveau des «Fokontany» parvient à la CENI, nous l’imprimons. C’est une innovation. Une fois imprimée, la CENI renverra au niveau des «Fokontany» ladite liste pour que les électeurs puissent pendant 20 jours faire des réclamations et des contestations.  Il ne s’agira plus des nouvelles inscriptions, mais de vérifier si les précédentes inscriptions comportent  des fautes. »

Potentiel de 13 millions d’électeurs. Pourtant, le commissaire électoral Thierry Rakotonarivo de préciser : « Les électeurs non inscrits peuvent dans ce délai de 20 jours faire des réclamations, mais leurs réclamations ne seront pas forcément exaucées par le Comité Local de Recensement Electoral (CLRE). Par contre, si ces électeurs non inscrits ne sont pas satisfaits, ils peuvent attaquer la décision du CLRE devant la juridiction compétente qui va statuer par la suite sur leurs requêtes. »  Interrogé sur l’éventuel impact de la non atteinte de l’objectif de 10 millions d’électeurs sur les futures élections, le vice-président de la CENI de répondre : « Madagascar compte actuellement environ 25 millions d’habitants, sur qui, on a un potentiel de 13 millions d’électeurs. Mais, pour ne pas être trop ambitieuse, la CENI, dans sa stratégie, a fixé la barre à 10 millions d’électeurs. La non atteinte de cet objectif n’aura pas d’impact sur la crédibilité et la fiabilité des futures élections, peut-être sur la légitimité des futurs élus, mais pas sur la crédibilité des élections. La seule condition qui peut justifier l’annulation d’une élection, est lorsque les électeurs n’ont pas voté dans la moitié des bureaux de vote répartis dans toute l’île.

Prolongement. Quoi qu’il en soit, la liste électorale sera définitivement clôturée le 15 avril prochain. Hier, le KMF/CNOE, une organisation de la société civile spécialisée dans l’observation des élections, a demandé à ce que le délai d’inscription dans la liste électorale soit prolongé.  Ce prolongement permettrait également au ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation d’atteindre l’objectif de 500.000 électeurs inscrits à partir des jugements supplétifs. En attendant, bon nombre d’électeurs s’impatientent de connaître le calendrier électoral (Présidentielles et Législatives).

  1. R.Eugène

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.