Présidentielle 2018 : Le HVM s’entoure de petits partis



Jacaranda
Vue partielle des participants à la rencontre d’hier au Carlton. (Photo Kelly)

La réunion s’est tenue à huis clos mais il est probable que la prochaine élection présidentielle aurait été abordée. 

Le parti HVM a convié ses alliés, hier, en début de soirée à l’hôtel Carlton. Il s’agit, en fait, de partis de moindre envergure pour ne pas dire de particules ou des formations politiques qui ont fait leur temps qui ont répondu à l’appel. Des partis composés notamment de l’Avi, du Mfm, du Leader-Fanilo, du Mdm, du Mts, du Patram, du Rtm, du Rpsd-Vaovao et du Vmsa. Parmi les politiciens présents à cette rencontre, citons, entre autres, Jean-Max Rakotomamonjy, Pierrot Rajaonarivelo, Voninahitsy Jean Eugène, Olivier Rakotovazaha,  Randriamampionona Joseph Martin dit «Dadafara», Lanto Rakotomavo, Brigitte Rasamoelina, Rabeharisoa Erick et Yves Aimé Rakotoarisoa.            

Ouverture. Les ténors du parti HVM ont été évidemment présents à cette rencontre pour ne citer que Mohamed Rachid, Jaobarison Randrianarivony, Henry Rabary-Njaka, et Herisoa Razafindrakoto, sans oublier pour autant le président national, Rivo Rakotovao. Ce dernier, dans son discours d’ouverture, a de premier abord déclaré : « Le HVM vous a appelé. La plupart d’entre nous avions déjà fait un bout de chemin ensemble. Il y a eu même des transfuges. Il y en a parmi nous ceux qui ont choisi de soutenir le Président Hery Rajaonarimampianina ». Par ailleurs, il n’a pas manqué de fustiger les opposants au régime qui entendent proposer une nouvelle Feuille de route.

Véritable entente. Même s’il ne l’a pas dit ouvertement, le président national de ce parti au pouvoir, a fait un clin d’œil à tous ces partis présents, hier, à l’hôtel Carlton de la prochaine élection présidentielle. Il a d’ailleurs dit : «  Comment faire pour arriver à une véritable entente ». Avant d’ajouter que « seul, nous n’y arriverons pas ». Notons que le président du Sénat a également déclaré que cette rencontre n’est qu’à ses débuts et qu’il y aurait d’autres réunions et qu’elles seraient un peu plus élargies. On se pose la question dans quelle direction. Toujours est-il que le Mapar, le TIM, l’Arema et le Monima ont été absents lors de cette réunion. Evidemment, on a parlé de partis alliés au régime, hier, ce qui n’est pas le cas pour ces derniers. Malgré tout, l’on s’interroge si ces quatre partis n’ont pas été tous invités ?

Dominique R.  

Share This Post

5 Comments - Write a Comment

  1. iza avy moa ireo olona voatonona anarana etsy ambony ireo, inona no tantarany teto amin’ny firenena dia izany ve sisa ny olona hiara-hiasa amin’ny ilay lazaina oe antoko matanjaka ono!

  2. F nga tsy hoe efa antoko matanjaka be rzareo. Sady tsy mahatoky tena tsony angaha???????Zao no porofo fa tsy afaka ny hande rery ny HVM

  3. Ahoana moa no tsy hahantra ny firenena ?
    Mampihomehy , mahamenatra : miova palitao , manova zipo dia mitambatambatra etsy sy eroa mba hangalàna ,hangalarana sy hizaràna ny harenantsika ?
    Mba hiarovana ny seza dia atao daholo ny paika ratsy rehetra ! ?
    Misy miala eto 2018 ry HVM .

  4. « Il s’agit, en fait, de partis de « moindre envergure » pour ne pas dire « de particules » ou « des formations politiques qui ont fait leur temps »… partis composés notamment de l’Avi, du Mfm, du Leader-Fanilo, du Mdm, du Mts, du Patram, du Rtm, du Rpsd-Vaovao et du Vmsa. »
    Pourtant, c’est trop vrais tous ces qualificatifs de « petitesse » !

  5. En fin le partie HVM, avec son cavale sans issue du référendum, se concentre finalement sur l’élection avec une nouvelle stratégie. Seulement, avec l’appel au secours aux autres petite parties, sa semble à des alliances de diable car plusieurs ont soif de pouvoir.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.