Lois électorales : Un budget de 300 millions d’Ariary pour une session extraordinaire

Jacaranda
Les députés ont droit à divers droits et avantages lorsqu’ils sont en session.

L’Etat doit trouver environ 300 millions d’ariary à chaque session extraordinaire des députés à l’Assemblée nationale.

Le Conseil des Ministres d’hier a décidé une troisième session extraordinaire du Parlement (Assemblée nationale et Sénat) pour examiner et adopter les projets de loi sur les élections. La deuxième session extraordinaire a été clôturée avant-hier. La question est de savoir si la troisième session qui va s’ouvrir aujourd’hui à Tsimbazaza et à Anosikely suffirait pour l’adoption des trois projets de loi relatifs au régime général des élections et des référendums, à l’élection du Président de la République et à l’élection des députés à l’Assemblée nationale, qui figurent d’ailleurs, à l’ordre du jour fixé hier, en Conseil des Ministres. On laisse croire déjà au Parlement qu’une quatrième session extraordinaire ne serait pas à exclure. En tout cas, la tenue de ces sessions extraordinaires a une lourde incidence financière. Une source proche de la Chambre basse a permis d’apprendre qu’une session extraordinaire de 12 jours  à Tsimbazaza coûte environ 300 millions d’Ariary pour l’Etat. Pour les deux précédentes sessions extraordinaires donc, l’Etat a déboursé au moins 600 millions d’Ariary, uniquement pour les députés. Ce budget faramineux a couvert diverses dépenses dont entre autres les indemnités de session des députés, leurs frais de déplacement, les dépenses liées à leur hébergement et les frais relatifs au fonctionnement de l’Assemblée nationale durant les sessions.

Semaine Sainte. Par rapport aux deux précédentes sessions extraordinaires, la troisième session qui va s’ouvrir aujourd’hui serait la plus dure pour les députés et les sénateurs qui ne résident pas dans la Capitale. En effet, après la clôture de la deuxième session extraordinaire, nombreux sont les parlementaires qui ont rejoint leurs circonscriptions pour la célébration des fêtes de Pâques. La semaine Sainte commencera d’ailleurs dimanche prochain. Deux des 12 jours de la prochaine session seront fériés et chômés, le dimanche et le lundi de Pâques. L’efficience ne sera pas donc au rendez-vous. Par ailleurs, le risque d’absentéisme est à craindre. Un absentéisme qui pourrait impacter sur les conditions qui entourent l’examen et le vote des trois projets de loi relatifs aux élections auxquels le gouvernement accorde pourtant une importance particulière. Les travaux parlementaires risqueraient d’être bâclés. A l’Assemblée nationale et outre ces projets de loi électorale, les députés auront également à se prononcer sur le projet de loi relatif au recouvrement et à l’affectation d’avoirs illicites, le projet de loi modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n°2014-020 du 27 septembre 2014 relative aux ressources des Collectivités Territoriales Décentralisées, ainsi que les dispositions modificatives du projet de loi n°2017/023 relative aux Zones Economiques Spéciales qui a été déjà adopté par le Sénat. En tout cas, il n’y aura pas de trêve pascale pour les parlementaires et les membres du gouvernement. Reste à savoir si la sainteté sera au rendez-vous à Tsimbazaza et à Anosikely durant la semaine qui va venir.

R. Eugène

Telma Fibre Vibe

Share This Post

7 Comments - Write a Comment

  1. Inona no tsy hidinàna an-dalam-be? Mahita faisana tanteraka ny vahoaka Malagasy dia tsy misy masahy mihetsika fa aleo anararaotin’ ny depite sy hvm hanakarena.

  2. Si a chaque session coute 100000 euros ceux qui sont au pouvoir peuvent moderniser la Capitale comme tous les villes modernes dans le monde et aussi des autoroutes du nord au sud de l’est à l’ouest

  3. Mampalahelo fa anjakan ny MAFIA HVM i M/car. Fitondrana mpangalatra sy mpanao kolikoly de le député koa manaiky ho vidina satria efa zatra mandray. Ity no fitondrana ratsy indrindra depuis 1960.

  4. Dia tena ara-bakiteny ve « Solombavambahoaka » dia tsy mahalala afa-tsy hisolo ny vavan’ny vahoaka sy hitsetsitra ny volam-vahoaka. Mba màhalalà onona fa sanatria tsy adala akory ianareo fa minia adala angaha

  5. · Edit

    Taitra ny olona tsy maba taitra,fa taitra irery vao mamaky takotra
    Rehefa misy ny maha poritra ny gouvernemanata dia hainy ny mihazakazaka manao tery vay manta fotsiny na dia fety aza ny andro.Raha mba otrzany moa no fomba fiasa hatrzay naninona.

  6. Tena gaga sy talanjona ny tenako raha naheno ny PM nilaza fa 80% an’io volavolan-dalàna io dia avy amin’ny Code 2012 ary 20% ny fanovàna natao ? izany ve no nandaniana fotoana nanditry ny 8 volana namolavolàna niarahana tamin’ny fiarahamonim-pirenena, ankolafy politika ary mpanao gazety ? Mba ataovy sérieux e !
    Ary fa naninona moa no aty amin’ny volana Martsa vao natolotra eny amin’ny Parlemnanta io volavolan-dalàna io fa tsy nalefa taloloa mba afahan’ireo Depiote, na mpanohana na tsia, ny mandinika azy tsara ary amin’ny fo tony sy tsisy teritery ?
    Ho anareo Depiote mpanohana ny fitondràna, tonga ity ny fotoana ny mba haneohanareo ny tena fitiavana ny tanindrazana sy ny vahoaka ao aminy satria « ny fitondràna mandalo fa ny vahoaka kosa mitoetra » ary hiverina amin’ny vahoaka ianareo rehefa tapitra ny fem-potoana maha Depiote anareo. Koa mba diniho sy raiso ihany ireo fanitsiana miisa 87 natolotry ireo Depiote andaniny ary asio marimaritra iraisana ho amin’ny tombotsoa ambony ny firenena irery ihany. Aoka izay ny fitiavantena fa mba jereo amin’izay ireo vahoaka nifidy anareo, « ny hendry hono no mody voky fa ny adàla misesika ihany », koa mino sy mahatoky aho fa tsy adàla ianareo satria tsy adàla koa ny vahoaka nifidy anareo
    Andriamanitra anie hitahy anareo rehetra, masina ny Tanindrazana !

  7. Tafahoatra e , tafahoatra loatra :
    Fitiavan-tseza , fitiavan-tena , fitiavana te hamapahantra ny vahoaka Malagasy .
    Hitan’ny HVM fa tsy ho tafa izy dia mitady ny hirika rehetra hahatafa azy ?????
    Mandany vola be etsy , mandany vola be eroa , Ry gidro tsisy saina faly ery mandray vola be ????

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.