Lois électorales : Adoptées dans la pagaille et avec forcing

Jacaranda
Sans commentaire.

Le président Jean Max Rakotomamonjy a autorisé les forces de l’ordre à entrer dans la salle des séances.

Au forceps. Comme il fallait s’y attendre, le projet de loi organique relative au régime général des élections et référendums, le projet de loi organique relative à la Présidentielle et le projet de loi organique sur les législatives ont été adoptés hier à l’Assemblée nationale. La séance s’est déroulée dans une véritable pagaille et avec la complicité du président de la Chambre basse, Jean Max Rakotomamonjy qui a favorisé le forcing. En effet, aucun débat n’a été autorisé hier du côté de Tsimbazaza. D’emblée, les députés de la mouvance présidentielle ont exigé le vote article par article des textes électoraux. Jean Max Rakotomamonjy a rejeté toutes les demandes de « satroka » (mot d’ordre) des députés élus sous les couleurs du MAPAR, du TIM et des élus indépendants qui voulaient que les 87 amendements apportés en commissions soient débattus avant l’adoption. La tension est tout de suite montée d’un cran lorsque le numéro Un de l’Assemblée nationale a autorisé les éléments des Forces de l’ordre dirigés par le Directeur de la Sécurité de la Chambre basse à entrer dans la salle. Encouragé par Jean Max Rakotomamonjy, un haut gradé de l’Armée n’a pas hésité à arracher le micro qui était entre les mains de la députée d’Antsiranana, Jocelyne Rahelihanta. Face au forcing et au recours à la force, les députés de l’opposition ont décidé de quitter la salle des séances pour laisser leurs collègues membres de la mouvance présidentielle poursuivre l’adoption des textes électorales.

Amendements. 79 députés ont voté pour. Ce sont les parlementaires qui ont participé depuis vendredi dernier, au conclave à l’hôtel Paon d’Or Ivato. A noter qu’hier matin, ces députés pro-régime ont été acheminés depuis Ivato vers l’Assemblée nationale, sous escorte policière. Il convient aussi de noter que 44 amendements ont tout de même été apportés aux lois électorales. Les députés ont modifié notamment les dispositions concernant les médias en période de campagne électorale. Outre l’adoption au forceps des textes sur les élections, la dénonciation de la corruption au niveau de l’Assemblée nationale par les députés de l’opposition constitue également l’évènement marquant de la journée d’hier du côté de Tsimbazaza. Les députés MAPAR, TIM et indépendants ont sorti des banderoles sur lesquels l’on pouvait lire « STOP CORRUPTION » et « AOK’IZAY NY KOLIKOLY ». Du jamais vu dans l’histoire du Parlement même dans les autres pays à démocratie encore fragile.

Bianco. D’après les informations qui ont circulé hier à l’Hémicycle, les députés qui ont voté les lois électorales auraient reçu 50 millions d’Ariary chacun. D’ailleurs, une vidéo montrant quelques députés dans une chambre, en train de distribuer de l’argent dans un carton, a déjà fait le tour des réseaux sociaux depuis hier soir. Cette vidéo pourrait servir de preuve pour le Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco) qui a déjà été saisi sur cette affaire. Hier, les parlementaires MAPAR, TIM et indépendants ont déposé une plainte à Ambohibao pour dénoncer la corruption dans le cadre de l’adoption des lois électorales à Tsimbazaza. Durant la séance plénière d’hier, un huissier de Justice a notifié le président Jean Max Rakotomamonjy à propos de l’existence de cette plainte. Reste à savoir si Ambohibao osera aller jusqu’au bout de son enquête pour que le peuple malgache puisse connaître ce qui s’est réellement passé au Paon d’Or durant le week-end dernier.

Davis R

Telma Fibre Vibe

Share This Post

15 Comments - Write a Comment

  1. ENFIN les voix se lèvent c’est le début d’une révolte longtemps enterrée, Y EN A MARRE DE CES MAGOUILLES comme engrosser ces soit disant gendarmes (sensé de protéger la populations) qui stoppent les voitures sur les routes dans le seul but encaisser leur enveloppe, donner de la viande, des légumes…. une journée de travail sans une goutte de sueur apporte beaucoup pour ces bandes de voleurs et j’en passe comme dans les villes rien que pour faire un papier il faut glisser encore et encore des ariary….IL FAUT AGIR MAINTENANT ET NE PLUS VIVRE DANS LA PEUR

  2. tsy mbola nisy fitondrana ohatran ity aloha fa tena latsaka lalina ny fahantrana ny vahoaka
    zany tokoa ve ny atao hoe solombavambahoaka ? toa vao maika mampahantra ny vahoaka
    toa tsy miaro ny zon ny vakoaka akory ,aiza ho aiza ny Bianco ,hatsipy ny teny eny ampo ny mahalala

  3. Voahangy daholo no ati-dohan’io rehetra io. Ny iray lahim-bomanga fotsiny. Foanana mihitsy io antenimeram-pirenena io fa mandany volam-panjakana fotsiny. Mampahantra vahoaka.

  4. Fanjakana Lohamboto tsy mba Mety ho ela velona

  5. Mince alors !
    C’est quoi ce “bord d’aile” (pour ne pas écrire ce à uoi vous pensez) !
    C’est la chienlit ! aurait dit le général De Gaulle !
    Et avec ça, les malgaches vont encore reconduire ces parlementaires (ou parts lamentables) !
    A moins qu’ils ne reviennent vers les “ma part” (du gateau !)

  6. TANDREMO NY FARANY SAO DE LAVALA LALINA. satria ny vahoaka no tompoteny farany. Fantany daholo ianareo rehetra mampijaly azy sy mandrava ny fananany manao kolikoly aza mihevitra azy fa matory na lefy hery anareo manao politika. Hendry izy matoa mbola mngina izy koa mitrohatra rampitso dia hipoka ka hanenenanao ny lasa satria efa feno loatra ny kapoaka mangidy sotroiny. Tandremo ny farany!!!

  7. Izao mihitsy no tena atao hoe Pôlitika. Mametraka ny paikadiny ny andaniny (HVM). Tsy mahatohitra azy ny ankilany (MAPAR, TIM, sy ny tariny) dia mitsoapahana. Ary dia manarampo tahaka ny banga mihomehy alina irery voalohany ka manao izay danin’ny kibony. Efa lany ve ilay lalàna vao hilaza ianao hoe ”Tsy haniky intsony ny toy izao, … Manameloka tanteraka ny izao sy izao, …”. Ianareo miady (hevitra) eo an-kianja no tianay vahoaka fa ilay mivoaka kosa manome vahana ny sasany fostiny izany. Ary az manantenaan’izany Bianco Bianco izany fa efa lany ny lalàna dia izay paikady manaraka atao tsara raha mbola sahy hisehatra ihany ianareo. Mijery anareo ny vahoaka !

  8. efa fantatra izao fa lalàna hiteraka korontana dia mbola ataon’ny fitondrana HVM amboletra ihany.
    tsarovy fa misy dikany izao fahanginan’ny vahoaka izao fa tsy oe manaiky izay tianareo atao akory

  9. Ny olona manao diso jerem-potsiny mbola azo ekena (satria misy tompon’andraikitra mbola afaka hitsara), fa raha ny BIANCO no elingelenina ka tsy avela hanao ny asany dia loza no hiafaran’ny tantara satria “ho fanjakan’ny baroa” no hahazo vahana eto amin’ity firenena Malagasy ity.
    Aza avela handeha ho azy arak’izany ny fiainantsika fa asio fenitra sy fitsipika mazava harahina. Efa lany andro ny baranahiny fa fotoana tokony handehanana mahitsy izao tompoko.

  10. Ny tena mahatsikaiky dia manoloana ny zavatra toy izao dia mitazam-potsiny ny Foloalindahy sy ny mpitandro ny filaminana malagasy. Variana any amin’ny mpanendaka sy ny mpangalatra katsaka angamba ! ireny vao mitady hitsoaka dia voatifitra nefa valeur -na 20.000 ar no mety nangalarina . Dia ahoana itony mmpangalatra be itony ? Jerem-potsiny ? TSY RARINY TOMPOKO O ! Matoa misy antokon’olona mahavita mangalatra toy izao dia tsy matahotra n’iza na iza izy izay koa dia ny Foloalondahy sy ny mpitandro ny filaminana no anisan’ny tompon’andraikitra satria tsy manao ny asany. Ny tena atahorana dia rehefa hitavozavoza tsy handray andraikitra ny Militaire dia ni civil no hiady dia izay vao guerre civile…enga anie mba tsy ho tonga amin’izany isika.

  11. Efa mazava fa nanjaka ny kolikoly tao antenimieram-pirenena tao, zao ary ny ZES efa notsipahana t@ session voalohany ary kay naverina nolaniana tao ndray ko inn tsony moa zany

  12. MAIMBOMAIMBO KRIZY VAOVAO

  13. · Edit

    Ny mahagaga dia izao :
    1- Toa lapan’ny foloalondahy ilay lapan’ny Antenimieram-pirenena. Nankaiza anefa ireo force ireo manoloana ny tsy fandriam-pahalemana an-tanan-dehibe sy ambanivohitra? Maha te hiteny hoe Forces Armée de l’HVM amin’ity fitondrana MAMPIANDRY sady MAMPIESONA ITY.
    2- Toa tsy misy hasiny firy ireo solombavam-bahoaka. Tsy misy fanajana; toa kilalaon-jaza ny fiheverana ny ho avin’ny firenena
    3- Tsy lazaina intsony ny kolikoly. Nefa raha vahoaka madinika no manao an’io dia any Antanimora. Mandany volam-bahoaka nefa terena ny olona handoa IMPOT.

  14. Mijabaka Rafanjakana .
    Aza atao kitoatoa ré ny lalàna hapetraka sy holovain’ny taraka amam-para e ?
    Mahatoky sy mino ny fahendrenareo ao amin’ny Bianco : mahaleo-tena tanteraka ianareo ka aoka mba ny tombotsoa iombonan’ity Tanindrazantsika no banjinina .

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.