Sortie de crise : Démission de Mahafaly ce jour, nomination d’un PM neutre

Jacaranda

Hery Rajaonarimampianina a refusé de choisir parmi la première liste de trois noms déposée à Iavoloha le 31 mai dernier par le MAPAR.

La fin de la crise est proche. De source bien informée, le président de la République a enfin accepté de nommer un Premier ministre présenté par le MAPAR, conformément à l’article 54 de la Constitution qui stipule que « le président de la République nomme le Premier ministre présenté par le parti ou groupe de parti majoritaire à l’Assemblée nationale ». Hery Rajaonarimampianina a refusé de choisir parmi la première liste de trois noms déposée à Iavoloha le 31 mai dernier par le MAPAR. Hier, une nouvelle liste a été déposée. Ayant fait l’objet d’une forte pression nationale et internationale, le locataire d’Iavoloha a finalement accepté de se soumettre aux dispositions de la décision n°18-HCC/D3 de la Haute Cour Constitutionnelle. Il a cependant avancé quelques conditions, concernant le profil du Premier-ministrable. Neutre, apolitique, ne figurant pas parmi les ultras du MAPAR, maîtrisant le domaine de l’Administration publique et disposant d’énormes expériences dans l’organisation des élections, faisant l’unanimité au niveau de l’opinion et surtout non originaire de la Province d’Antananarivo. Ce sont, entre autres, les critères qui ont été avancés par le président Hery Rajaonarimampianina. Des critères auxquels le parti MAPAR s’est plié en formant la liste déposée hier auprès de la Présidence de la République. « Pour prouver notre bonne foi », a-t-on expliqué du côté de la Maison Orange.

Concessions. On constate en tout cas que les protagonistes ont quand même fait des concessions pour résoudre la crise. D’après les informations, le Premier ministre « sortant » Olivier Mahafaly Solonandrasana va déposer sa démission ce jour. Il annoncera son départ auprès de ses proches collaborateurs et des employés de la Primature lors de la levée du drapeau hebdomadaire qui aura lieu ce matin à Mahazoarivo. Ce sera certainement le cas aussi pour les autres membres du gouvernement, car vu la situation, aucun des ministres qui ont porté le « kravaty manga » pendant quatre ans ne sera reconduit au sein de la future équipe gouvernementale. Le nouveau Chef du gouvernement sera donc connu au plus tard demain soir. Si l’on s’en tient aux critères que Hery Rajaonarimampianina a, lui-même, imposés, ce sera un homme nouveau, neutre, apolitique et côtier. Pour ce qui est du gouvernement, les acteurs politiques disposent d’une semaine pour trouver une entente sur sa formation.

Davis R

Share This Post

6 Comments - Write a Comment

  1. Combien d’opposition existent-ils à Madagascar? Et pourquoi mapar seul qui présent le candidat du premier ministre? Ou bien les restes sont tous des cons ou quoi?
    C’est ce que les vahoaka veulent la démission de hery rajao. C’est déjà bien pour le premier ministre. Le premier est déjà parti, les ministres aussi devront être la même chose.

  2. Mazava ho azy fa i Ntsay Christian ihany no Mahafaly Solonandrasana, noho izany dia lavin’ny vahoaka Malagasy sy ny Députés 73 ho an’ny Fanovana !!!…

  3. je suis pour un audit de tous les ministères avant toutes passations. Ceci prouverait et légitimerait cette nouvelle face de la politique malgache déjà trop ternie par tant de magouille et corruption en tous genres.

  4. Affaire Claudine ?!? affaire Houcine Arfa ?!? … ireo no maika indrindra ary mila vitaina malaky raha vao miongana ny governemanta…

  5. Pourquoi ne pas désigner COUTITI

  6. Avant de reprendre , tous les ministères doivent passer en audit .
    Tous les sortants doivent être minutieusement contrôler de leurs patrimoines .

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.