Gouvernement de consensus : Ntsay Christian nommé Premier ministre



Jacaranda
Ntsay Christian est le nouveau Premier ministre.

Le nouveau locataire de Mahazoarivo a figuré dans la deuxième liste de trois noms proposée par le parti MAPAR.

L’article 3 de l’Avis n°3-HCC/AV du 1er juin de la Haute Cour Constitutionnelle concernant la demande d’avis sur la signification de la Décision n°18-HCC/D3 relative à la requête en déchéance du président Hery Rajaonarimampianina stipule que « La cessation de fonction du Premier ministre et du Gouvernement a lieu suite à un accord politique ou, faute d’accord, dans le délai de l’exécution de la Décision n°10-HCC/D3 du 25 mai 2018 prise en application des dispositions constitutionnelles, soit le 5 juin au plus tard ». Cette disposition a été respectée puisque désormais, l’« ex-Premier ministre », Olivier Mahafaly Solonandrasana a démissionné hier matin. Sa démission, ainsi que celle de son Gouvernement a été acceptée par le Président de la République Hery Rajaonarimampianina. Désormais, les anciens membres du gouvernement Mahafaly ne feront qu’assurer l’expédition des affaires courantes. Dans l’après-midi, le Chef de l’Etat a annoncé la nomination du nouveau Premier ministre, en la personne de Ntsay Christian. Il a figuré dans la deuxième liste de trois noms proposée par le parti MAPAR. Et ce, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution. La première liste ayant été rejetée par le locataire d’Iavoloha, le « Miaraka Amin’i Prezida Andry Rajoelina » a envoyé dimanche dernier, une seconde liste composée de Florent Rakotoarisoa, Ntsay Christian et un Officier Général à la retraite. Hery Rajaonarimampianina a donc choisi parmi ces trois noms.

Consensualité. Aux yeux des observateurs, Ntsay Christian remplit les conditions requises pour assurer l’organisation d’élections libres, transparentes et acceptées par tous. Connu et reconnu comme étant un homme nouveau et neutre, il remplit les critères de la consensualité vis-à-vis de toutes les forces politiques protagonistes. D’ailleurs, d’après les informations, sa nomination aurait bénéficié de la bénédiction des partenaires techniques et financiers. Pourtant, la décision suscite depuis hier une contestation grandissante sur les réseaux sociaux, mais aussi dans les rangs des manifestants sur la Place du 13 mai. Depuis la semaine dernière, Maître Hanitra Razafimanantsoa a martelé que le Premier ministre devrait faire partie des 73 députés pour le changement. Suite à cette déclaration, un sentiment de colère s’est fait sentir hier sur le « kianja » après l’annonce du nom du nouveau Chef du gouvernement. La manifestation a d’ailleurs été interrompue à cause de cette surprise. Il a fallu l’intervention des députés MAPAR sur le journal de VIVA TV pour apaiser la tension. Les Christine Razanamahasoa, Brunel Razafintsiandraofa et consorts ont confirmé que Ntsay Abel a bel et bien été proposé par le parti MAPAR. Cette explication devrait mettre fin aux polémiques autour de cette nomination.

Clés de répartition. Pour rappel, Me Hanitra Razafimanantsoa a déclaré samedi dernier sur la Place du 13 mai que le TIM ne posera aucun problème concernant la nomination d’un PM présenté par le MAPAR. En tout cas, face à cette épreuve, les « 73 députés pour le changement » devraient prouver la solidité de leur solidarité auprès de leurs partisans qui se donnent encore rendez-vous sur le parvis de l’Hôtel de ville d’Analakely, ce jour. Désormais, il faudrait songer aux clés de répartition des sièges au sein du gouvernement. Si l’on se réfère à l’Avis de la Haute Cour Constitutionnelle, les différentes forces politiques disposent d’une semaine pour former le gouvernement électoral dirigé par Ntsay Christian. D’ailleurs, toutes les forces politiques devraient désormais s’atteler à l’application de la décision de la HCC qui préconise une élection présidentielle anticipée.

Biographie. Né le 27 mars 1961 à Diégo-Suarez, le nouveau Premier ministre a désormais 57 ans. Il est marié et père de deux enfants. Avant cette nomination, il est le Représentant de l’Organisation Internationale du Travail à Antananarivo pour les Comores, Madagascar, Maurice et les Seychelles. Il a déjà été ministre sous l’ère Marc Ravalomanana de 2002 – 2003. Il a également été Consultant national et international pour le compte de divers organismes et organisations entre autres, le PNUD, la Banque mondiale, l’UNFPA et l’Union européenne. Le nouveau Chef du gouvernement a également été Président exécutif d’Entreprendre à Madagascar, Président du Conseil d’Administration des établissements touristiques publics SMTH (Hilton) et CCM (Andilana Beach), Directeur général de la Compagnie pétrolière SOLIMA et a occupé plusieurs postes à responsabilités au sein de l’usine SECREN, après avoir été Auditeur Junior au sein du Chantier naval Sud Marine Entreprise à Marseille France. Ntsay Christian est diplômé en Techniques de Gestion et de Direction d’Entreprises au Centre d’Etudes Financières, Economiques et Bancaires à Paris. Il dispose aussi d’une Licence en Sciences économiques de l’Université d’Antananarivo. D’après les informations, la cérémonie de passation à la Primature aura lieu ce jour au Palais de Mahazoarivo.

Davis R

Share This Post

7 Comments - Write a Comment

  1. IL NE FAUT VOIR TOUT EN NOIR MAIS TOUU EN ETANT OPTIMISTE IL FAUT ETRE CIRCONSPECT:LE CHANGEMENT A ETE MARTELE PAR LES 73 DEPUTES DONC QUE LE NOUVEAU PM PERMETTE A LA POPULATION UN DROIT DE REGARD SUR LE CHANGEMEMT CAR IL Y AVAIT DES AMPAMOAKA QU’IL FAUT REGLER MAIS NON PAS PRETEXTE LA PREPARATION DE OU DES ELECTIONS POUR METTRE DANS L’OUBLIETTE LES REVENDICATION DE LA PLACE DU 13 MAI ET LAISSER LA POPULATION S’EXPRIMER SANS AUCUNE POURSUITE SAUF POUR LES ATTEINTES AUX MOEURS-L’ELECTION EST L’AFFAIRE DE LA CENI RECOMPOSEE ET QUE DE NOUVELLES LOIS ELECTORALES SOIENT PRISES AVANT FIN JUIN COMPTE TENU QU’IL EXISTE DEJA DES PROPOSITIONS ORIGINES DE LA CRISE

  2. Ministre durant le régime de Ravalomanana puis PM présenté par le MAPAR. Ou est la neutralité? Quelle comédie!

  3. Un conseil pour les TIM. C’est la meilleure option pour eux.
    Si c’était un député, il risque fort de prendre parti de son clan d’origine.
    Pour Hery aussi c’est la meilleure option pour lui sinon, il n’aura même pas l’occasion de se présenter aux présidentiels.
    Aussi, le MAPAR n’a pas gagné voire même ils ont concédé.
    J’espère maintenant que tout le monde comprenne cela et que l’on passe aux choses sérieuses : LES ELECTIONS.
    Une partie de ce que je martèle ici est désormais réglée : c’est un problème que les MAPAR ont créé donc à eux de le résoudre…

  4. Il est le bienvenue, les Mapar assume cette décision du président de la république. c’est déjà une très belle ouverture pour une solution contre la crise. Soyez attentif.

  5. Ne juge pas trop, la situation est maintenant entrain de s’évoluer. La question n’est plus il vient de qui ou de qui, mais viser l’avenir.

  6. le Premier ministre vient de la MAPAR mais non de HVM. et je précise que Christian Ntsay n’est pas dans un couleur politique, c’est pour cela que le Président Hery Rajaonarimampianina a fait un bon boulot. il ne faut pas juger comme ça. Le président de la république sait ce qui est bien pour notre pays.

  7. Un gouvernement de consensus ? donc, les hvm vont encore revenir au pouvoir ? Si ce le cas, le cas nous attend, dans les jours à venir. Trahison de mapar, PM ne pas issu des 73 , députés, retour des ministre hvm .TROP C’EST TROP.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.