Nouveau Gouvernement : Ravalomanana propose un accord largement négocié



Jacaranda
Marc Ravalomanana s’oppose à tout accord politique fictif.

L’ancien président préconise un vrai accord politique qui s’inspire de l’esprit de la décision n° 18 de la HCC.

Le président de la République l’a affirmé lorsqu’il a nommé avant-hier  le nouveau Premier ministre Ntsay Christian. Hery Rajaonarimampianina a déclaré que la nomination de ce dernier est le fruit d’un accord politique. Mais, il n’a pas précisé entre quelles parties prenantes cet accord politique a été conclu. En s’appuyant sur la décision n° 18 de la HCC qui stipule que le délai imparti pour l’adoption de cet accord politique est de 10 jours, le parti TIM de l’ancien président Marc Ravalomanana confirme le fait que, le Premier ministre « de consensus » nommé officiellement le 04 juin 2018 (encore inclus dans le délai de 10 jours) doit être le résultat d’un accord politique élaboré et accepté par les parties prenantes. « Sans remettre en cause la personnalité de Ntsay Christian, cet accord politique n’a jamais été négocié ouvertement et librement entre les parties prenantes. Marc Ravalomanana n’a été mis au courant du nom du nouveau PM de consensus que le jour de sa nomination. », déplore le TIM.

Clé de répartition. Par ailleurs, la formation politique de Marc Ravalomanana d’affirmer : « Le schéma de sortie de crise « adopté de fait » sous l’égide de l’Union africaine est donc l’élaboration et la mise en application d’un accord politique selon les termes de l’article 14 de la décision de la HCC. Force est alors de constater que l’accord est fictif, et il est urgent d’en élaborer un vrai accord politique pour la poursuite de la mise en place du gouvernement de consensus, et la préparation des élections. » L’ancien président Marc Ravalomanana et son parti proposent donc un nouvel accord politique qui « s’inspire de l’esprit de la décision n°18-HCC/D3 du 25 Mai 2018. ». Sur la composition du futur gouvernement de consensus, le « Tiako I Madagasikara » suggère la clé de répartition suivante : 12 portefeuilles pour le Mapar dont 1 Premier ministre, 2 ministères de souveraineté et 9 ministères ;  8 portefeuilles pour le TIM dont 2 ministères de souveraineté et 6 ministères ; 4 portefeuilles pour le HVM dont 3 ministères de souveraienté et 1 ministère ; 2 ministères pour le VPM-MMM ; 1 ministère pour le « Hiaraka Isika » ; 1 ministère pour le « Leader Fanilo » ; et 4 ministères pour autres entités.

Court délai. Quoi qu’il en soit, le temps imparti à la formation du nouveau gouvernement s’avère très court. Le nouveau Premier ministre qui va faire sa passation de service ce jour avec son prédécesseur n’a donc qu’une semaine pour mettre sur pied une équipe de consensus. Hier sur la Place du 13 Mai, le député Guy Rivo Randrianarisoa a fait savoir que le TIM a adressé une lettre au président de la République. Dans cette lettre, selon lui, la formation politique de Marc Ravalomanana demande notamment la réouverture de la radio et de la télévision MBS pour favoriser l’égalité des chances à la prochaine élection présidentielle.

R. Eugène

Share This Post

8 Comments - Write a Comment

  1. Ny tena marina izany dia samy mitady seza daholo, fa tsy tokony miatsara vela-tsihy.
    Raha ny tokony ho izy, dia olona technocrates no tokony mitondra ny baolina hatramin’ny fahalanian’ny filoha vaovao. Fa raha izao, dia hisy olana foana, satria tsy hisy ahatoky an’izay avoakan’ny Ministeran’ny Ati-tany, raha Mapar na Tim ny Minisitra voatendry eo.

  2. Attention à QUI devait être attribué le Ministère de l’Intérieur QUI PROCLAMERA les résultats des élections , c’est un ministère TRES IMPORTANT
    Aoka ho tena MAILO HATRAMIN’ny farany isika vahoaka

  3. zay NY fomba ny Dadafara na andry kely mandaka ambavafo.

  4. Tsy maintsy miafara amin’ny ady seza foana.

  5. Mais, quel est le problème de la réouverture de la station RTV MBS ??? Pourquoi pas le faire ré-fonctionner??, le nouveau PM, qui est d’une côté consensus, doit revoir et résoudre en détail tous les problèmes fondamentaux de cette crise, autre que les lois électorales. Y compris la réouverture de cette station et les demandes légitimes des forces vives de la nation, les fonds des problèmes des syndicalistes, l’accélération de la processus électorale, la crédibilité de tous les représentants de l’état décentralisé depuis les chefs fokontany, etc…
    Ce nouveau PM doit garantir aux Malagasy dès ce début, qu’il va tous les résoudre et qu’il doit être neutre pour la préparation de l’élection, pour mettre fin cette crise. J’adresse toutes mes félicitations et encouragements au nouveau PM, d’aller jusqu’au bout. Il va se sentir que la résolution de cette crise est sur ses épaules

  6. Nisy ny fifanarahana sy fanaovana sonia miafina teo amin’i Rajaonarimampianina sy i Ravalomanana teny amin’ny CCI Ivato nikasana hitsipahana ny andininy faha-54 araka ny didy navoakan’ny HCC. Manaporofo izany ny nanomezan’i Ravalomanana baiko an’ireo solombavambahoaka TIM tsy hiakatra teny amin’ny 13 mai ny zoma lasa teo satria niandrandra fanapahankevitra ny amin’ny fifanarahana ara-pôlitika teny amin’ny CCI Ivato kinanjo rehefa nitsefotra izany dia niverina 13 ihany ireo solombavambahoaka TIM ny asabotsy avy eo .
    Tsisy hilàna HvM intsony anaty Governemanta Ravalomanana a.

  7. je ne trouve aucun problème si Ravalomanana n’a pas été mis au courant car la Constitution stipule clairement que la nomination du PM revient au MAPAR donc rien à discuter

  8. Cette fois il faut rester intransigeant car Rajao joue le malin depuis le debut.
    La HCC combine , le CFM diversion , les accords politiques prolonge le temps , le PM c’est pour faire taire Rajoel
    et le TIM novice reste à terre.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.