Exercice de vol : Cinq morts lors du crash d’un avion à Ampangabe-Ambohitrimanjaka

Jacaranda

Le monde de l’aviation malgache est en deuil. Cinq personnes ont péri dans un terrible crash d’avion à Ampangabe-Ambohitrimanjaka  dans le district d’Ambohidratrimo, hier dans la matinée. Appartenant à la compagnie aérienne Madagascar Trans Air (MTA), cet appareil de type Piper  PA31 Navajo et immatriculé 5R-MKF effectuait un vol d’entraînement de pilotes dans les environs immédiats de l’aérodrome d’Ivato quand le drame s’est produit. En effet, les cinq personnes qui étaient à son bord et ayant perdu la vie étaient le Général de brigade aérienne de l’Armée malgache retraité et commandant de bord de MTA  Eddie Charles Razafindrakoto et son fils Andy Rindra Razafindrakoto, un instructeur d’aviation auprès de la compagnie ;  ainsi que deux  élèves- pilotes observateurs.

Pour le moment, la cause exacte du crash n’est pas encore déterminée, mais selon les témoignages, un problème technique serait à l’origine du drame. D’ailleurs, il n’y avait pas de boîte noire pour cet avion d’une capacité de moins de neuf personnes. Selon Ramahefarivo Heritiana qui a vu le déroulement de l’accident, l’avion aurait perdu  d’altitude et a fini par plonger dans une rizière.  Après l’écrasement, cette dame affirme avoir vu une grosse fumée noire se dégager de l’endroit du crash. Une autre probabilité a été avancée, selon laquelle le pilote se serait trompé de plan de vol. Selon le communiqué émanant de l’Aviation civile de Madagascar (ACM), une enquête réglementaire est déjà lancée dès hier par l’équipe du Bureau des enquêtes Accidents et Incendies auprès de cette institution.

Evacuation par hélicoptère.  Puisqu’il y a eu un incendie, des sapeurs-pompiers de l’Aéroport de Madagascar (ADEMA) et des éléments du Corps de la protection civile de l’Armée malgache et des sapeurs-pompiers de la commune urbaine d’Antananarivo ont  vite débarqués sur place. Cette forte mobilisation a été faite dans l’espoir de trouver des survivants dans cet accident. Malheureusement, aucun des occupants de l’avion n’y a  survécu. Quelques minutes plus tard, des responsables de l’ACM et de la gendarmerie nationale ont constaté le fait. Puis, les corps des victimes ont été transportés par hélicoptère à l’aéroport d’Ivato.

T.M.

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.