Accord politique TIM-HVM : Usurpation de signature, selon Me Hanitra

Le document comporte trois fausses signatures.

Un faux document comportant trois fausses signatures circule depuis hier sur les réseaux sociaux.

Y a-t-il eu un accord politique ou non  ? La question reste sans réponse depuis la nomination du Premier ministre de consensus Ntsay Christian. Dans sa brève intervention lors de la lecture du décret de nomination de ce dernier au Palais d’Etat d’Iavoloha, le président de la République Hery Rajaonarimampianina a affirmé l’existence d’un accord politique. En réplique, le président national du TIM Marc Ravalomanana a martelé qu’il n’a signé aucun accord politique. De même, le chef de file du Mapar Andry Rajoelina a démenti l’existence d’un accord sur la nomination du Premier ministre Ntsay Christian et des membres de son gouvernement et ce, malgré la déclaration du député Tinoka Roberto sur la Place du 13 mai. Avant-hier, des membres de l’instance dirigeante du parti HVM voulaient confirmer, lors d’une conférence de presse, l’affirmation de Hery Rajaonarimampianina en réitérant, sans être arrivés à montrer au public le document signé par les parties prenantes, qu’il y a eu un accord politique. Moins de 24 heures après cette conférence de presse, un document signé par le président de la République Hery Rajaonarimampianina, Marc Ravalomanana et Ramtane Lamamra circulait sur les réseaux sociaux.

Usurpation de signatures. La réaction du député TIM Hanitra Razafimanantsoa n’a pas tardé hier sur la Place du 13 mai. « Je réitère que le président Marc Ravalomanana n’a signé aucun accord politique. S’il y a un accord politique qui comporte sa signature, c’est une signature usurpée. », a martelé ce leader du « Mouvement pour le Changement ». Une manière pour elle d’affirmer que le document qui circule depuis hier sur les réseaux sociaux est un « fake », un faux accord dont l’auteur peut être poursuivi pour faux et usage de faux. En tout cas, sur la forme, le document en question est maladroitement rédigé et est truffé de fautes. Pour ne citer que l’utilisation de la dénomination « Organisation de l’Unité africaine» (OUA) au lieu de l’Union africaine. Tantôt, l’auteur du document utilise le signe TIM, tantôt, il utilise la dénomination « Mouvance Ravalomanana », deux entités tout à fait différentes. Sur le fond, le document comporte des dispositions inimaginables, voire impossibles. C’est notamment lorsqu’il prévoit dans son article 4 : « Pour garantir la stabilité, le Mapar est un adversaire politique unique pour le TIM et HVM. Le mouvement populaire de la place du 13 mai sera financé par le régime actuel à des fins de stratégie politique ». Et encore en son article 6, le document stipule : « Toute élection au suffrage universel sera reportée en 2019, sous réserve de la constitution préalable du nouveau bureau de la CENI. D’autre part, les deux parties se mettent d’accord sur l’hypothèse d’un candidat unique présenté par les partis politiques TIM et HVM. »

Enjeux. Par ailleurs, l’article 7 du document dispose : « La mouvance Ravalomanana endosse la responsabilité d’attaquer le Mapar pour le discréditer avant et pendant la campagne présidentielle de 2019. » Bon nombre d’observateurs se posent deux questions : Peut-on imaginer que Ramtane Lamamra, un diplomate de haut niveau reconnu mondialement, peut cautionner ce genre d’accord politique ? Qui a intérêt à inventer et à faire circuler ce genre de document ? En tout cas, les enjeux sont énormes. Pour le HVM, s’il y a eu un accord politique, cela veut dire que la décision n°18 de la HCC ne s’applique pas. Et en conséquence, on ne peut que se référer à la Constitution quant à la détermination du calendrier de la prochaine élection présidentielle.  Dans leur raisonnement, Rivo Rakotovao et consorts veulent non seulement justifier la présence des ministres issus du HVM dans le gouvernement de Ntsay Christian, mais aussi écarter toute éventualité d’une présidentielle anticipée évoquée dans la décision du juge constitutionnel.  Reste à savoir pourquoi le HVM ne divulgue pas l’accord politique auquel il a fait allusion pour couper court aux polémiques sur la question.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

13 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. QUE RAMTANE ROMPT LE SILENCE ET METTE TOUT AU CLAIRE

  2. JE VOUS PLAINDS-PROFITER D’UN FAUX DOCUMENT POUR S’EN PRENDRE AUX AMBANIANDRO EST PURE FOLIE ET UN HUMOURISTE DE DIRE QU’UN IMBECILE TROUVE TOUJOURS UN PLUS OU MOINS IDIOT QUE LUI QU’IL ET QUI L’ADMIRE-JE DEMANDERAI A L’AUTEUR DES ECRITS DISANT TROIS FOUS AMBANIANDRO,EST-CE QUE VOUS ETES AU COURANT DE L’ACCEUIL TRES CHALEREUX RESERVE A RAJOELINA PAR LA POPULATION DE MAJUNGUA?

  3. Les peuples Malgache n’ont pas besoin du soutien des députés ni Tim ni mapar pour faire tombé le régime de rajao. Soyons nous indépendants. Les politiciens ne font que de se battre pour leur SEZA et ils utilisent les vahoaka. Mba tonga saina @zay ry VAHOAKA ah!

  4. Seuls les personnes dépourvues de bon sens croiraient à la véracité d’un tel document malheureusement il semble que ce genre de personnes pullulent dans le pays, la preuve il suffit de lire ce qui est écrit par certains ici

  5. quoiqu’ils disent ces deux parties politique (TIM/MAPAR) ne fait que perturbé et sème toujours le trouble et des crise dans notre pays pour le TIM depuis le coup d’état et crise de 2002 jusqu’à maintenant et le MAPAR sous le nom de TGV depuis le coup d’État et crise de 2009 jusqu’à maintenant

  6. Le TIM est maintenant grillé, ils n’ont pas d »excuse valable face à cette affirmation. C’est vraiment dommage pour maître Hanitra.

  7. il y avait un accord politique car, on sait que Ravalomanana et Andry rajoelina sont des hypocrites et menteur, c’est pourquoi ses deux chef de partis ont laissé les gens au 13 mai. Ils avaient signé cette accord.

  8. pourquoi les MAPAR n’acceptent pas justement l’existence des ces accords politiques? Il faut assume ses responsabilités et faire disparaître les menteurs comme car ce n’est pas une signe de patriotisme

  9. à mon avis, d’une part que ce soit faux ou pas, tout ce qu’on sait exactement, il y avait un accord quelque part, vu que il y a des ministres sous les couleurs du TIM dans le gouvernement, et d’autre part je me demande quand le CENI remettra un projet de calendrier de la présidentielle au gouvernement afin de créer un climat d’apaisement?

  10. En réponse de Leroa vous avez oublié Mr Ratsiraka qui a gardé le pouvoir pendant plus de20ans lui aussi un fils d’Ambaniandro il etait venu en France avant l’Indépendance donc 1958 après le Referendum du Général DE GAULE le haut plateau a voté non c’est comme ça que je suis venu ici directement en Algérie d’autres côtiers comme moi en France en 1960. On se rencontrait par hasard Décembre le jour du réveillon de 1962 au foyer des marins il était encore aspirant

  11. madagascar ne se résume pas à ses 3 idiots rajao ravalo et le DJ de service 3 brochettes d’ambaniandros qui ont mis le pays à genoux Ces 3 idiots ont menti et ont trahi le peuple. Aujourd’hui il faudra tourner une nouvelle page exclure ses 3 car ils ont rien apporté pour le pays à part de voler et de s’enrichir c est tous ce qu’ils ont su faire. Ces 3 voleurs ne sont pas une solution pour le pays

  12. · Edit

    C’est facile de dire que ce faux document tente de favoriser le MAPAR. Premièrement, c’est un faux document, deuxièmement, seulement à un jour de la conférence de presse donné par le président de Senat, que faux document à vue le jour, troisièmement, les deux partis protagoniste de 13 mai affirme auparavant qu’ils n’ont jamais signés aucun accord politique. C’est un acte mal intentionné.

  13. Seuls les idiots tombent dans ce panneau Visiblement, c’est un document qui tente de favoriser le mapar. Pourtant, tout le monde pense que le mapar a trahi la lutte populaire, le TIM et même une partie de mapar.
    Un document « fake » comme on a l’habitude avec les pro-rajoelina.
    Il faut venir sur la place du 13 mai et soutenir la lutte jusqu’au bout.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.