Financement des élections : Le gouvernement trouvera les 17 milliards Ar supplémentaires selon la ministre des Finances



Jacaranda
La ministre des Finances et du Budget Vonintsalama Andriambololona a signé hier deux conventions de dons non remboursables avec l’AFD et destinés au ministère de la Justice.

L’organisation des élections présidentielles est la priorité du gouvernement et les dispositions sont prises pour respecter la date déjà fixée.

Pour le gouvernement Ntsay Christian, le défi majeur est de tenir le premier tour de l’élection présidentielle le 7 novembre prochain. Un défi qui sera relevé si l’on tient compte de la détermination des responsables étatiques.

Priorité. A l’instar du ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona qui a déclaré, hier qu’étant avant tout une technicienne, sa principale mission est de se conformer aux termes du programme général de l’Etat. « La priorité annoncée par le président de la République et le Premier ministre est l’organisation des élections présidentielles anticipées et nous allons prendre les dispositions qui s’imposent pour y parvenir » a-t-elle déclaré, hier lors d’un point de presse tenu après la signature d’une convention de financement avec l’Agence Française de Développement. Une manière de dire, et elle l’a dit que le gouvernement est prêt à faire face aux imprévus pour réussir l’organisation d’une élection libre et transparente.

Procédures légales. Sans  entrer dans les détails, Vonintsalama Andriambololona a rassuré en déclarant hier que le ministère des Finances et du Budget trouvera les moyens de satisfaire au budget supplémentaire  de 17 milliards demandé par la CENI.  « Techniquement, on peut le réaliser en respectant toutes les procédures légales », a expliqué  la ministre des Finances et du Budget en précisant que ce n’est pas la première fois que son département fait face à ce genre d’imprévus. « Quand il y a des urgences comme c’est le cas lors des dégâts cycloniques qui provoquent  toujours des dépenses imprévues, on a toujours la possibilité de procéder à des aménagements techniques », a-t-elle expliqué. Une manière de dire qu’on peut recourir au même système et trouver les moyens de financer ce budget supplémentaire de 17 milliards. Et ce, en respectant les règles budgétaires d’usage.   « On est en contact avec la CENI pour voir les besoins réels, mais on est prêt pour tout ». Apparemment, il n’y pas de souci à se faire en ce qui concerne le financement des élections.

Bailleurs de fonds. Ce d’autant plus que la  communauté internationale est aussi prête à épauler le gouvernement malgache avec notamment une aide déjà promise de 12 millions de dollars. A propos des relations de Madagascar avec les bailleurs de fonds justement, les aides continuent d’affluer. C’était encore le cas hier où la France, à travers l’Agence Française de Développement (AFD), a octroyé deux dons non remboursables d’une valeur respective de cinq millions d’euros et de 500 000 euros pour le ministère de la Justice. « Même si ce gouvernement est avant tout destiné à l’organisation des élections, cela ne nous empêche pas de continuer les financements pour le développement »,  a rassuré l’Ambassadeur de France Vouland-Aneini qui a signé les accords avec le ministre des Finances et du Budget Vonintsalama Andriambololona ainsi que la ministre de la Justice. Ces fonds sont destinés à financer une meilleure gouvernance du secteur de la justice. Des projets sont prévus dans les régions Analamanga et Atsinanana.

R.Edmond.

Share This Post

12 Comments - Write a Comment

  1. Inona aloha ny tohinilay loi électorale tsy ekena sy nampisy tolona 13 mai iny eh.
    De aona koa ny tohinilay enquête corruption tao am député. Ireo anie no niandohanizao firotorotoana am fifidianana zao eh.

  2. Tena marina fa ireto maika be hanao fifidianana ireto milaza fa atao mangarahara ,madio eken’ny rehetra ity Fifidianana ity nefa ila tena mahamaika andrzalahy hampiasana hafetsena sy hangalarana vato be vata a..Tsy maisy na inona na inona ataon-dreo ho entina manantanteraka an’izany hatrany ifotony farany ambany :
    Fokontany ahoana mialoha mandritra aorianan’ny fifidianana???????????
    eo amin’ny Koinina?????????? Faritra sy Faritany ary manerana ny NOsy???
    mia RAFITRA mati-paika sy rindrandamina mahefa manaramaso ka asiana andri-masom- pokonolona ,avoaka haino aman-jery, sy gazzety ny valim-pifidianana fa fa tsy io CENIT io fotsiny no hanao zay danin’ny kibony ao…avohay isam-pokotany ho ren-tany rendanitra ny valim-pifidianana ho fantatry ny be sy ny maro e….lany ny laingan’ireo refa samy manara-maso isika.

  3. Couper les vivres de tous les ministeres pour les transferer a la CENI, on est habitue aux arrieres qu’on promeT toujours de « tenir compte » dans le budget N+1 Eet N+2. Mais si c’est pour le bien de Madagascar,…

  4. finalement les inquiétudes sur le financement pour le élection ne sont plus qu’une rêve car aujourd’hui; il n’y plus rien a craindre

  5. C’est rassurant. On vous fait confiance, soutenant les jusqu’au bout. Même si ce n’est pas facile, ils ont prouvé qu’ils sont efficace.

  6. Bonjour,
    Posons-nous les bonnes questions:
    Je pense que tout le monde est d’accord que Madagascar se développe.
    On a déjà eu plusieurs élections, mais toujours avec des résultats catastrophiques, une énième élection résoudra-t-elle le pb ? ? ? …
    Pour ma part, se précipiter pour une élection n’est pas la meilleure chose à faire.
    Il faudrait d’abord changer les règles( rafitra hitantana ny firenena), afin de baliser les abus des personnes qui détiennent certains pouvoirs de par leurs fonctions (président, Ministre, justice,…) afin de donner vraiment le pouvoir au peuples, et que les représentants de l’état soient vraiment au service du peuple.
    Plusieurs instances, associations travaillent sur ses sujets, écoutons les ….
    Veloma ary samiha miheritreritra.

  7. oui c’est vrai mais il faut ajuster et bien corriger tous les procedures et le details electoraux dès la base vers le haut , c’est.à-dire à partir des Fokontany les registres, les futures rèsultats, le publications , les Archives pour les verifications des vrais rèsultats sinon il y aurait toujours des fraudes grandissantes….ceci est adressée aux CENIT , AU GOUVERNEMENT , à L.:’HCC….MERCI

  8. En effet l’Etat essaie de trouver les meilleurs solutions, et c’est la preuve que les ministères prend au sérieux cette élection.

  9. maintenant c’est claire que l’Etat ne va plus changer la date et que l’Etat va tous faire pour le financement de l’élection

  10. maintenant que le problème de financement est résolu pour la préparation des élections, il est temps pour nous de’unir tout notre force pour atteindre à ses objectifs collectifs. Le gouvernement Ntsay travail bien pour l’avenir de son pays

  11. Quelqu’un osera-t-il encore dire que les gouvernements ne font pas leurs travails?! voilà une bonne gouvernance , une PM responsable capable de bien organisé toute chose!

  12. Même si ce Gvt est avant tout destiné à l’organisation des élections,cela ne nous empêche pas de continuer les financements pour le développement a rassuré l’Ambassadeur de France.
    Quel developpement ???
    C’est la seule personne qui voit que Mcar se developpe avec 500 000 euros pour la JUSTICE.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.