Une population de plus en plus difficile à berner



Jacaranda

La course à l’élection présidentielle est maintenant lancée. Les électeurs vont devoir faire preuve de discernement pour séparer le bon grain de l’ivraie car les candidats vont faire miroiter les aspects les plus mirifiques de leur programme. En fait, cette campagne sera plus intéressante que les précédentes car les prétendants les plus sérieux sont entourés de véritables experts en communication. Mais comme il y a de plus en plus de citoyens avertis, il faudra développer des arguments sérieux pour emporter l’adhésion de ces derniers.

Une population de plus en plus difficile à berner

Pour le moment, la population ne connaît qu’« Andry Rajoelina, Hery Rajaonarimampianina et Marc Ravalomamana. Les deux premiers ont chacun leur projet de développement du pays, l’IEM pour le premier et le Fisandratana 2030 pour le second. Chacun promet un développement rapide du pays et essaie de convaincre du sérieux de leur programme. Le premier joue de son charisme auprès d’une partie non négligeable de la population. Sa jeunesse et son charme sont des atouts non négligeables, mais il ne peut pour l’instant que dessiner des perspectives. Le second utilise à fond sa position de chef de l’Etat pour multiplier les inaugurations et dire que tous les projets en cours de réalisation font partie de cette vision qu’il développe pour le pays. Rajaonarimampianina et Rajoelina semblent avoir pris de l’avance sur les autres candidats Cependant, Ravalomanana, malgré sa discrétion ne subit pas l’ascendant de ces derniers. Ceux qui vont se déclarer bientôt vont devoir faire de grands efforts pour rattraper leur retard. Organiser des meetings n’est plus la panacée car on n’est pas assuré de remplir des stades. Le pasteur Mailhol en a fait l’amère expérience lors de sa venue à Mahajanga. Les électeurs ne veulent plus de discours creux et préfèrent des arguments sérieux. Ils sont maintenant difficiles à tromper car ils gardent en mémoire toutes les promesses fallacieuses faites dans le passé.

Patrice RABE

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.