Pré-campagne : Trois démonstrations de force à distance ce weekend



Jacaranda
Marc Ravalomanana priera avec les croyants FJKM dimanche prochain à Toamasina.

Les trois candidats considérés comme grands favoris de la course à la magistrature suprême poursuivent leur opération de charme en multipliant avec des approches différentes leurs contacts avec les électeurs.

Marc Ravalomanana à Toamasina, Andry Rajoelina à Antsirabe, et Hery Rajaonarimampianina à Antsiranana. L’affiche du weekend est annoncée depuis quelques jours.  Après avoir été à Ankaramalaza (Manakara) où il a été invité par les luthériens à la consécration de plusieurs « Mpiandry » (Bergers), Marc Ravalomanana sera dimanche prochain à Toamasina avec des milliers de croyants FJKM des quatre coins de l’île dans le cadre de la célébration du 50e anniversaire de l’église reformée à Madagascar. Ce ne sera pas une manifestation publique à caractère politique, mais un rendez-vous religieux d’envergure nationale qui s’annonce grandiose. L’ancien président s’y rendra en tant que président du comité de cette célébration. En ce qui le concerne, Andry Rajoelina rencontrera samedi prochain la population d’Antsirabe. Le candidat du Mapar estime que , Vakinankaratra en général et la Ville d’eaux en particulier sont des passages obligatoires pour les candidats qui ont l’ambition d’être élus président de la République. Antsirabe étant d’ailleurs la deuxième grande ville du pays après Antananarivo, en termes de nombre de population. Quant à lui, Hery Rajaonarimampianina sera attendu ce weekend à Antsiranana où le HVM organisera son congrès national pré-électoral. D’après nos sources, ce sera une occasion pour l’actuel président de la République d’annoncer officiellement sa candidature à l’élection du 07 novembre.

Semaine de suspense. Outre ces trois grandes démonstrations de force à distance, les autres candidats s’activent. Hier, c’était au tour du Pasteur André Mailhol du GFFM (Gideona ho Fandresena ny Fahantrana eto Madagasikara) et de Fanirisoa Ernaivo de ZAMA, de déposer leurs dossiers de candidature auprès de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC). La semaine prochaine s’annonce une semaine de suspense car, bon nombre d’observateurs s’impatientent de connaître la vérité sur la candidature ou non de certaines personnalités dont notamment l’ancien Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier, l’ancien ministre de l’Education nationale Paul Rabary, l’ancien ministre des Travaux Publics Roland Ratsiraka et l’ancien Directeur Général du Trésor Orlando Robimanana. Par ailleurs, les regards sont braqués sur l’ancien président de la République Didier Ratsiraka. Sera-t-il aussi candidat ou non ? Hier, l’Amiral Rouge a rencontré les militants du parti AREMA. Rencontre durant laquelle il a exprimé ses points de vue sur la prochaine élection présidentielle. D’après nos indiscrétions, si « Deba » ne se présentera pas à cette élection, il aura un candidat à soutenir. Un communiqué transmis hier à la presse par  l’instance dirigeante de l’AREMA semble y faire croire. La présence de Didier Ratsiraka ou de son poulain dans la course à la magistrature suprême risque de chambouler les pronostics.

R. Eugène

Share This Post

7 Comments - Write a Comment

  1. MAHEFA: Rehefa hiteny malagasy ianao ary manohina tanteraka ny fampiasana ny teny malagasy dia ampiasao ary halalino ny teny malagasy, fa na ny teny malagasinao ary dia feno hadisoana tsipelina, tsara ilay teny malagasy, ilay hevitra tinao havoitra saingy tongava ho fitaratra amin’ny hevitra tinao aroso fa tsy manakiana fotsiny, saingy kosa ny Midi M/car dia efa ohatran’io hatramin’izay.

  2. Efa teo daholo ireo tsy nisy nahavita azy fa ny sasany aza vao mainka nandetika lalina ny firenena sy nampijaly vahoaka, samia mba mieritreritra hoe aiza ho aiza isika izao?

  3. Soraty aminy teny gasy ry zareo azafady fa raha ny fahaizana teny frantsay no nampandroso antsika dia tena efa lasa lavitra i Madagasikara, be dia be no miteny frantsay eto nefa aiza ny firenena izo ?

  4. Je suis entièrement d’accord avec fidy prenons le temps de réfléchir avant de choisir notre président
    Les candidats sont des pros des beaux discours analysez les résultats pas un seul président à fait évoluer Madagascar mais tous ont piqués dans la caisse
    Il faut écarter cette vieille garde qui salive sur les billets de banque
    Moi j’ai confiance dans les étudiants qui relèveront Madagascar et eradiqueront la corruption
    Étudiants de tous cursus échangez vos idées intéressez vous a la politique de votre pays cherchez des solutions si vous partez à l’étranger finir vos études revenez à Madagascar pour faire profiter votre pays de vos connaisances de la démocratie des droits de l’homme
    Bon courage à vous

  5. D’abord , je crois que Fanirisoa Ernaivo se présente au nom du parti Patram, et SOUTENU par le parti Zama.
    Antsirabe doit maintenant faire face à l’argent de rajoelina. Dans notre pauvreté si profonde, ce ne sera pas facile de resister. Bon courage Antsirabe, montrez que vous n’avez pas besoin de putschite.
    Quant à Ravalo, il faut que la religion s’arrête-là, elle risque de nuire pour la suite de la campagne, mais jusqu’à ce week end ; c’est bien sûr encore jouable. C’est l’exagération qui risque de lui faire tort. On ne voit pas trop le MBS dans sa pré-campagne, et on n’a pas encore bien compris sa stratégie. Cela est un gros problème, car c’est le président, le seul qui sait faire avancer vraiment le pays, et qui a le soutien de la majorité…. du moins sur le papier.

  6. Merci Fidy, vous avez mille fois raisons il faut prendre le temps à la reflexion, faites un petit tour en arrière et dites vous si vous étiez heureux de votre vie, si vous avez eu la reussite que vous souhaitiez, si vous mangiez à votre faim, si votre famille est bien protégée, en sécurité, ni de violence morale et physique. Nous sommes des malgaches avec nos valeurs, nous ne sommes pas des marionettes ni des moins que rien. Que dieu vous benisse tous

  7. Mes compatriotes bienaimés, ne nous emballons pas avec le paroles, les shows, les gesticulations artificielles qu’usent « habituellement » les politiques. Prenons le temps de bien réfléchir avant de choisir celui qui va nous diriger pendant les quatre ou cinq années à venir. Choisissons avec notre cœur… pour ne pas avoir de remords dans l’avenir.
    « Car on connaît l’arbre par le fruit. » Matthieu 12.33d

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.