Sondages d’opinion : La CENI craint des litiges électoraux

Jacaranda
Les vrais résultats sortent des urnes.

La commission électorale craint des risques des litiges électoraux suite à la publication des résultats de sondage d’opinions en cette période électorale.

Un résultat de sondage d’opinions sera présenté ce jour à l’hôtel Carlton à Anosy par la FES (Friedrich Ebert Stiftung), en collaboration avec la revue Politikà. La présentation sera suivie des débats auxquels vont participer des experts issus de différents domaines. La réalisation du sondage a été confiée à une agence spécialisée en la matière qui n’était pas à son premier exploit. Quel que soit ce résultat de sondage qui va certainement placer les 36 candidats en lice à l’élection présidentielle du 07 novembre selon le nombre des voix qu’ils pourraient obtenir, il va certainement susciter des polémiques, voire des contestations. Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante ou CENI  s’est positionné hier à Nanisana par rapport aux résultats de sondage publiés à quelques semaines du scrutin du 07 novembre. Me Hery Rakotomanana a affirmé qu’il est difficile d’effectuer un sondage d’opinion à Madagascar vu la structure et le niveau de vie de la population. Une manière pour lui de faire comprendre que les résultats des sondages d’opinions à Madagascar sont peu fiables et peu crédibles. « La publication d’un résultat de sondage d’opinions en cette période électorale risque de provoquer des litiges électoraux. », a fait savoir le président de la CENI.

A partir du 7 octobre. Les avis sont donc divisés sur les sondages d’opinions à Madagascar. Pour une partie de l’opinion, la pratique de sondage pendant la période électorale est chose normale dans les grandes nations démocratiques comme les Etats-Unis ou la France. Actuellement, certains des 36 candidats à la magistrature suprême font réaliser des sondages d’opinions dans l’objectif d’élaborer leur stratégie de campagne. En tout cas, le sondage d’opinions n’est pas interdit à Madagascar. Pourtant, l’article 118 de la Loi organique n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums dispose : « Il est interdit durant la campagne électorale ou référendaire officielle et pendant la période du silence » électoral, la veille du jour du scrutin, de diffuser et de publier à travers les différents médias les résultats de sondages d’opinions directement ou indirectement liées aux élections et référendums, ainsi que les études et commentaires journalistiques qui s’y rapportent. » L’article 228 de la même loi prévoit par ailleurs : « Quiconque diffuse ou publie par le biais de tout support les résultats de sondages d’opinions directement ou indirectement liés aux élections et référendums, ainsi que les études et commentaires journalistiques s’y rapportant durant la campagne électorale ou référendaire officielle et pendant la période du silence électoral, la veille du jour du scrutin est puni à une amende de Ar 2 000 000 à Ar 5 000 000. » Bref, dans le cadre de la prochaine élection présidentielle, les sondages d’opinions ne seront interdits qu’à partir du 7 octobre, date d’ouverture de la campagne électorale.

R. Eugène

Share This Post

12 Comments - Write a Comment

  1. Ny tombana azo antoka aloha dia ny isan’ny mpanaradia an’i MAIHOL satria:

    – ny mpikambana ao @ fiangonana apokalipsy dia: 1,500,000

    – ny nanao sonia ny fitakiana ny iles eparses dia: 1,000,000

    – ny mpikambana ao @ GFFM dia: 300,000

    – ny SILAMO efa nilaza fa hanohana azy

    Ataovy ny kajy.

  2. Madagascar n’est pas l’Amerique ni la France. La fiabilité d’un sondage d’opinion à Madagascar où l’argent est roi, est proche de zéro. En plus, croyez-vous que dans l’échantillon tous les électeurs sont représentés ? A preuve du contraire, les électeurs dans les coins éloignés ne possèdent pas tous de portables. Ceux qui sont pour ce sondage, soutiennent évidemment les candidats riches car ils savent très biens que leurs champions pourraient bien influencer ou fausser les résultats du sondage en leur avantage.

  3. Qui est malgache le venir…

  4. Pourquoi craindre des litiges electoraux ?
    Un sondage est un sondage, c est juste une tendance qui peut s averer vraie… ou fausse.
    Le resultat final se trouve au terme des comptages des voix des urnes, sondage ou pas sondage.
    Aux dernieres elections presidentielles americaines, tous les sondages ont prevu la victoire de H. Clinton, mais c est D. Trump qui a gagne.

  5. Tsy hisy « sondages » hitombina eto raha mbola voavidim-bola ny Malagasy mahantra (95% !), amin’ny 5000 ariary. Jereo ireny « propagande » alohan’ny fotoana izay nataon’ny nampilentika ny firenena any amin’ny « parmi les 5 pays les plus pauvres du monde »

  6. Ataovy comme d habite en d’arabe…

  7. Ny tsy fisian’ny « sondage » toy intony hatramin’izay dia nanampy betsaka ny mpanao politika sy ny mpikaramanadin’izy ireo tamin’ny fanodikodinana ny safidim-bahoaka marina. Na tiana na tsy tiana dia misy hatrany ny lojika politika eo amin’ny fironan-tsain’ny vahoaka manoloana ireo mpirotsaka hofidiana ireo. Matahotra noho izany ny mpikarakara satria mety hiseo vahoaka eo ny zavatra tsy mitombina ataon’izy ireo.
    Fehiny: aza manambany vahoaka fa tsy bado daholo ny vahoaka malagasy tsy akory

  8. Tsy tokony hoisy hatahorana
    Alefa amin’ny fahamarinana sy mangarahara io
    Andro efa mazava be izao : sady ny favoris efa hiaraha-mahalala sy mahita .
    Fa raha mbola lé iray farany teo kosa no sanatria hotafaverina eo : tsy hitombina velively iny a

  9. En quoi un sondage pourrait vraiment provoquer un litige? De plus c’est la CENI elle-même qui le dit? Soyez plus explicite svp. Sommes-nous des écervelés pour ne pas savoir discerner et analyser tout nous-même? Une fois de plus, certains gens nous montrent leurs vrais visages au moment où on l’attend le moins. Bref…comme il est ecrit ici: le monde avance…seulement…on voudrait peut-être que Madagascar recule encore davantage?

  10. à Alfred: L’avancée de la technologie présentent des avantages certes, mais présente aussi un revers de médaille: la création de compte « fake » est aujourd’hui chose courante avec facebook, twitter,youtube,drive,yahoo,… il y en a plusieurs..un individu peut avoir à lui tout seul, au moins vingt (20) comptes « fake ».Alors imaginez cents (100) personnes non conscientes ou voire malhonnêtes, qui utilisent chacunes 50 comptes fake ! Cela représente 5000 personnes (fausses) alors que le chiffre exact devrait être 100! Voyez-vous la gravité de tels sondages si publiés . Je pense que le fait d’interdire ce sondage juste pour ces moments précis est une décision sage de la part de CENI.

  11. Il est temps que la démocratie s’applique pour de vrai à Madagascar.
    En quoi un sondage à deux mois des élections pourrait emmener des troubles dans un pays.
    Ce n’est que le reflet de l’opinion par rapport à son vécu sur les programmes d’un candidat .
    Il y a beaucoup de candidats qui prennent encore la population pour des moins que rien et qui espèrent les berner par les mensonges ou acheter leurs voix .
    Ce sont ces individus sans scrupules qui vont créer les troubles s’il y a .
    Il faudrait que ces candidats sachent une fois pour toute qu’ils ne pourront plus tromper la population indéfiniment .

  12. Le monde avance…

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.