Analakely en danger : Risque d’inondation



Jacaranda
Le risque est toujours présent pour les marchands d’Analakely.

Sans réhabilitation et aménagement, les égouts traversant Analakely pourraient céder et provoquer une grande inondation dans cette partie de la capitale malgache.

Les appels sont lancés. Le ministère de l’Aménagement du territoire et des services fonciers a fait part de son inquiétude sur les risques d’effondrement des infrastructures d’évacuations d’eau souterraine traversant la ville d’Antananarivo. Notamment, concernant la canalisation ovoïdale enterrée sous la chaussée d’Analakely. Des travaux d’aménagement et de réhabilitation de l’ovoïde d’Analakely ont été identifiés comme étant prioritaire en 2016 suite à des études techniques menées par des experts de la CUA, du SAMVA et de bureaux d’études spécialisés.  Études dont les objectifs ne consistent qu’à réduire le risque d’inondation dans la capitale malgache. Et qui ont pu mener à des constatations selon lesquelles « la canalisation présente à certaines endroits, un risque d’effondrement très important ».

Travaux. De tels risques qui ont pu mener à la mise en place du Programme Intégré d’Assainissement d’Antananarivo. Financé par l’AFD ou Agence Française de Développement à hauteur de 22 millions d’Euro, le projet en question a été mis en place suite à la requête du gouvernement malagasy en réponse à la demande de la Commune Urbaine d’Antananarivo pour résoudre les problèmes d’inondation. Pour ce faire, le projet consiste à la mise en place d’un nouveau schéma directeur d’assainissement –dont l’actuel ne répond plus aux besoins et à l’évolution actuelle (de) – pour la ville des mille.  Le projet prend également en compte des actions urgentes et indispensables. Notamment, le « curage du canal d’Andriantany et la réhabilitation, le  remplacement de la canalisation dans quelques quartiers de la capitale ». Telles que les canalisations d’Ampefiloha vers 67 ha, celle des 67 ha vers Ikopa. La réhabilitation des cinq stations de pompage de la capitale fait également partie de la liste des travaux à faire.

Après les élections. La situation et la projection sont tout autre du côté de la commune urbaine d’Antananarivo. Une note de service de la CUA en date du 4 octobre 2018 stipule que : « afin de préserver l’ordre public, tous les nouveaux travaux de réparation ovoïdale sis au marché d’Analakely seront reportés au mois de Février 2019 ». « Note qui nous a surpris au plus haut point sachant que le risque d’effondrement est réel. Mais aussi que si de pareil cas se présente, les populations riveraines d’Analakely et les marchands en particulier, seront les plus touchés par les inondations qui découleront des très forts ruissellements des eaux de pluie et de la coupure des routes », s’est lamentée une responsable auprès du ministère de l’Aménagement et des services fonciers. Avant de noter « qu’il est urgent de démarrer les travaux pour réduire au maximum ce risque ».  Il est certes clair que, face à des travaux urbains, la mobilité pourrait être réduite et la circulation perturbée, mais le fait est que les travaux de réhabilitation de la canalisation ovoïdale enterrée sous la chaussée d’Analakely devraient être effectués avant le début des saisons des pluies. Déjà que beaucoup de tronçon de rue d’Analakely présente des affaissements, une fois arrivée, la prochaine saison des pluies pourrait être désastreuse si des mesures ne sont pas prises à temps. La décision de la commune urbaine de reporter les travaux après la tenue des prochaines élections présidentielles, fait poser des questions quant à l’urgence de la situation.

José Belalahy

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. Inona no nahatonga an-dra8 nirotsaka ho filoha nony avy Ben’ny Tanana?
    Inona koa no nahatonga an-dRajoelina nirotsaha ho filoha rehefa avy Ben’ny Tanana?

    Ary moa ve tsy efa fantatra ny zava-misy mialoha ny nirotsahana ho Ben’ny tanana?

  2. Leroa, vous êtes obnubilé par la haine anti-Ravalomanana. On n’est pas en Afrique continentale ou au moyen âge , comme votre mentalité , et ne voir les Merina comme un handicap. Vous êtes vraiment nul, pas seulement sur votre commentaire ici, les autres commentaires que vous faites ailleurs aussi . Visiblement, vous n’avez pas l’outil nécessaire pour parler des problème socio-économique du pays.

  3. valiteny hoan’i Leroa

    Aza afangaro ny politika politisianina sy ny zava-misy tsy nisy fanovana hatramin’ny fananjanahan-tany tompoko. Tsy vao androany io raharahan’ny tatatra, lakan-drano sy fanatsarana ny tananan’Antananarivo io no tokony ho natao fa efa tamin’ny taona 1960 satria teo no nanomboka nihamaro ny mponina ary nisy fifindra-monina goavana tsy nampoizina mihitsy.
    Raha tena tinao ny hahatsara sy hampandroso ny Renivohitra dia milatsaha ho Ben’ny tananan’Antananarivo amin’ny fifidianana manaraka dia amin’izay ho vitanao tsy hisy hambanambana ny fanatsarana an’Antananarivo.
    Ny antony mazava sy lehibe tsy hahavitana ny fanatsarana an’Antananarivo renivohitra dia satria tsy omena fahefana feno ara-politika sy ara-bolam-pirenena izay olona rehetra nitondra teo hatramin’ny nahazahoana ilay atao hoe « FAHALEOVANTENA POLITIKA » satria ny mpitondra foibe (ny Governemanta izany) teo dia naka tahaka izay ataon’ny frantsay any aminy taniny, nefa samy Firenena manana ny hasiny Madagasikara sy Frantsa. Tsy tian’ny firenen-dehibe toy la Frantsa ny hampandroso haingana an’i Madagasikara dia izao no vokany; ary tsy amin’io lafiny io irery fa maro dia maro raha mandinika ianao tompoko.
    Anjaran’izay HO VOAFIDY FILOHAM-PIRENENA hoavy eo no hanova ny fomba fiasa rehetra.
    Tsy misy idiran’ny « olo-tokana » sy izay nahatonga azy ao aminy fitondrana ny tananan’Antananarivo ny resaka ataonao tompoko.

  4. Mme Ravalo vous etes à l’image de votre mari menteuse et incompétente je rentrai aux pays pour soigner ma mère quelle honte vous vous servez de votre mère pour arriver à votre fin.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.