Violette Kakyomya : La représentante des Nations unies dénonce les entraves au processus électoral

La représentante des Nations unies, Violette Kakyomya, donne son avis sur les contestations concernant la liste électorale.

La diplomate de se demander les raisons qui ont poussé certains à discuter de la liste électorale. « Pourquoi ne pas avoir vérifié avant ? », s’interroge-t-elle.

La coordonnatrice résidente du système des Nations unies, Violette Kakyomya, et le président de la CENI, Hery Rakotomanana, ont organisé un petit-déjeuner de presse avec les membres des médias, hier, à l’hôtel Colbert. A l’ordre du jour, les huit ateliers organisés dans les différentes régions du pays. Il a également été question de la charte d’engagement des professionnels de la presse et des médias malgaches portant notamment sur 10 points. Outre ces sujets, les anomalies observées dans la liste électorale ont été également abordées. Lors de son intervention, la coordonnatrice résidente des Nations unies déplore, voire dénonce : « Pourquoi les discussions sur la liste électorale sont comme cela aujourd’hui. Quelles en sont les raisons ? Après la liste électorale, on trouvera encore quelque chose pour empêcher le processus électoral ». Et elle d’enchaîner : « Pourquoi ne pas avoir vérifié avant ? C’est très politique ».

Responsabilités. De son côté, le président de la CENI de souligner : « Nous n’avons pas cessé de rappeler aux gens de vérifier si leur nom était inscrit sur la liste électorale ». Toujours sur le même sujet, Hery Rakotomanana d’annoncer également qu’une rencontre avec les 36 candidats en général ainsi que le Collectif des 22 candidats aura lieu incessamment, sans toutefois avancer une date. Il se dit prêt à dialoguer. D’ailleurs, la CENI ne dégage pas ses responsabilités par rapport aux imperfections de la liste électorale.

Couverture électorale. Pour en revenir aux 10 engagements des professionnels de la presse, citons, entre autres, l’engagement de défendre le devoir et le droit d’informer dans le cadre des textes réglementaires ; d’assurer une couverture électorale équitable et sans discrimination, en donnant à tous le droit de s’exprimer ; de s’abstenir durant la période électorale de diffuser des informations mensongères ou pouvant provoquer des crises et résister à toutes formes de pression et de manipulation.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

8 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Autrement dit, la communauté internationale est complice et/ou ne reconnait pas l’anomalie de cette liste, taillée pour faire gagner le mampar et le hvm. C’est comme ça que les troubles apparaissent, et la communauté internationale y est tout le temps pour quelque chose.

  2. je me demande qui consulte et traite en bonne foi l’affaire nationale les internationnaux ou les nationaux pusqu’en jugeant ce qui se passe en ce moment il parait que notre bateau n’aie plus de commendant et l’equipage est entraint de demander des aides a d’autrui,je termine préparons a la noyade

  3. Je me demande bien où on veut en venir avec cette liste électorale! Je pense que les chefs FKT doivent vérifier cette liste auprès des ménages!

  4. Pour la liste électorale,
    Vérifier avant est une chose, faire les choses comme il faut en est une autre … cette dernière relève de la compétence ou de l’incompétence (c’est selon) du … CENI! vu les quelques milliards d’Ariary dépensés pour bien faire les choses.

  5. Une loi est une oeuvre humaine donc peut etre ajuster-apres le scrutin’une anomalie justifiée peut etre traduite devant la hcc pour annulation des votes-comme de coutume,le tribnnal peut delivrer des ordonnances-on a déjà voté par le biais d’un karinem-pokontany!est-ce des jurisprudences ou quoi? -pourquoi toujours quemander les secours de la communauté internatiôale?où en est vraiment notre souverainneté?mada est un pays riche mais ses dirigeants,ses politiciens l’appauvri

  6. En ce qui concerne la liste électorale ce sont les mairies qui les transmettent. certainement pas la CENI qui est juste un utilisateur.
    Sur le rôle de la presse dans la transmission des résultats, c’est d’être le témoin lors la fermeture du bureau: en notant le nombre de votants présents, et lors du scellé de chaque urne après dépouillement local de préférence: en notant le chiffre obtenu par chaque candidat ainsi que les votes blancs ou vote non validé.

  7. « … D’ailleurs, la CENI ne dégage pas ses responsabilités par rapport aux imperfections de la liste électorale… »
    dixit la CENI.

    Ainsi tout est sous la responsabilité totale des autorités administratives en l’occurence LE CENI.

  8. La liste électorale est entachée d’erreurs. Point barre.

Poster un commentaire