Grave incendie à Foulpointe : 92 maisons détruites, 212 sinistrés

Jacaranda

Les habitants de la ville de Foulpointe, dans le district de Toamasina II, étaient dans la panique générale, hier de beau matin. Un terrible incendie a ravagé presque un quartier entier, dont le bilan fait état de 92 maisons détruites et 212 sinistrés.

Le feu s’est déclaré vers 4 heures du matin dans la parcelle n°3. Selon les témoignages des habitants, il aurait été provoqué par un feu de bougie non maîtrisé dans une chambre d’hôtel louée par deux amants dans la localité. L’incendie s’est vite propagé alors vers les maisons environnantes qui étaient en majorité construites en bois. La situation géographique de cette commune exposée continuellement au vent de l’est a également aggravé la situation. Pris au dépourvu, les habitants n’avaient plus à faire autre que de sauver leur peau tout en récupérant ceux qui étaient à leur portée. En effet, les dégâts étaient importants malgré l’arrivée presque à temps des éléments du service des sapeurs-pompiers de la commune de Foulpointe. Ces derniers qui disposent de matériels performants, octroyés par Pompiers sans frontières. Puisque les ruelles menant vers la parcelle embrasée étaient très étroites, les soldats du feu ont alors eu du mal à accomplir convenablement leur mission, malgré l’appui des quelques membres du « fokonolona ». C’est pourquoi le feu n’a été maîtrisé que vers 6 heures 30 du matin. Heureusement qu’aucun décès n’est à déplorer malgré l’existence de quelques blessés, soit des sinistrés qui ont tenté de sauver leurs biens, soit des personnes malintentionnées qui se sont bousculées pour voler.

Appel à la solidarité. Etant donné la gravité de cet incendie, dont les préjudices sont évalués à près de 200 millions d’ariary, les responsables de la commune de Foulpointe ont déjà pris des mesures d’urgence pour aider les sinistrés depuis hier. Le centre socioculturel de la ville a été aménagé pour accueillir ces derniers. Un appel à la solidarité en leur faveur a également été lancé par le Maire de cette circonscription administrative, depuis hier. Pour ce faire, une urne transparente pour un téléthon a été posée au marché de la ville. Quoi qu’il en soit, les incendies qui deviennent fréquents dans cette localité depuis ces dernier temps inquiètent de plus en plus les observateurs. Ayant lieu le plus souvent dans la partie ouest de la commune, la cause de la catastrophe est presque la même.

T.M./Malala Didier

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. ny mahagaga dia isan taona dia misy hain trano sahala @ zao foana any foulpointe

  2. Lazalazao je complète vos commentaires il y a même des bandits brûler vivant ,on brûle tous a Madagascar…c est dingue !!!

  3. C’est une spécialité malgache ces maison brulée, il y en a trop. C’est une situation qui arrive très très très rarement peu, pourtant à Madagascar il y a de feu partout, un parking brulé, un village brulé, des maisons brulées bref, il y a un problème. On doit réfléchir s’il n’y a pas une idéologie macabre qui pousse les gens à tout brûler. Vu l’importance de la croyance dans notre socièté. Mais c’est trop, trop d’incendie dite : »accidentelle. »

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.