Résultats de la CENI : Pas de manipulation

D’après les résultats publiés hier soir à 21h par la CENI, 216 864 voix séparent les deux candidats.

D’après les résultats publiés par la Commission Electorale Nationale Indépendante hier soir à 21h, le candidat « numéro 13 », Andry Rajoelina mène toujours avec 1.344.554 voix (54,39%) contre 1.127.690 voix (45,61%) pour son rival Marc Ravalomanana. 216.864 voix de différence donc entre les deux candidats au second tour. Ce résultat représente 48,68% de bureaux de vote traités, soit 12.097 bureaux de vote sur les 24.852 existants dans tout Madagascar, c’est-à-dire, un peu moins des 50%. Aux yeux de bon nombre d’observateurs, la messe est dite. C’est désormais quasiment impossible pour Marc Ravalomanana de réussir un « remontada ». D’autant plus que si l’on en croit aux explications du vice-président de la CENI, Thierry Rakotonarivo, la majorité des résultats publiés jusqu’ici provient des provinces d’Antananarivo et de Fianarantsoa. Selon ses dires, sur les 9.105 bureaux de vote traités à 9h52 par exemple, 3.180 proviennent de la Province d’Antananarivo, soit 1/3 des résultats. A la deuxième position se trouve la Province de Fianarantsoa où 1.526 bureaux de vote sur 9.000 ont été traités à la même heure.

Tendances définitives. Conscients du fait qu’il est désormais impossible de renverser les tendances, les « Zanak’i Dada » essaient de mettre la pression sur la CENI. Hier soir, le « K25 » a envoyé à Alarobia une délégation composée entre autres, de Me Hanitra Razafimanantsoa, Fanirisoa Ernaivo, Roberthine Rabetafika et Rasoanoromalala Marie Horace pour interpeller les membres de la CENI par rapport aux « imperfections » qu’ils auraient constatées. Et ce, même si pour le moment, aucune preuve confirmant la véracité de ces allégations n’a été avancée par le clan Ravalomanana. Faut-il rappeler toutefois qu’au premier tour, les « Zanak’i Dada », arrivés à la seconde position, n’ont cessé de louer le travail de la CENI. Au cours d’une conférence de presse organisée hier au siège de la Commission Electorale Nationale Indépendante à Alarobia, Thierry Rakotonarivo a exhorté les citoyens à ne pas céder aux rumeurs. « La CENI travaille en toute indépendance. Il n’y a aucune manipulation des résultats », a-t-il affirmé. Et lui de réitérer que conformément à ce qui a été convenu, les mandataires des deux candidats assistent 24h/24 au processus de dépouillement des résultats et de comptage des voix. Hier, Thierry Rakotonarivo a déclaré que les tendances définitives devraient être connues d’ici à ce week-end.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Aiza ry zanak’i Dada isany a!!!!! haleo dada mande misotro ronono fa mboal afaka maonorohevitra an’i Zandrikely ra tiana fa ny fiarahana no hampandroso antsika rehetra.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.