Andry Rajoelina – Hery Rajaonarimampianina : Passation symbolique de pouvoir dans une dizaine de jours

Jacaranda
Hery Rajaonarimampianina rendra la clé du pouvoir à Andry Rajoelina qui le lui avait remise le 24 janvier 2014.

La remise de la clé d’Iavoloha sera un cas inédit sur le plan constitutionnel puisque la HCC elle-même semble se contredire entre son Avis du 7 septembre 2018 et son Arrêt du 8 janvier 2019.

 « La passation officielle de pouvoir se fait entre le Président sortant et le Président nouvellement élu ». La HCC s’est basée sur ces dispositions de l’article 48 alinéa 1er de la Constitution dans son Arrêt portant proclamation des résultats officiels du second tour pour signifier que la passation se fera entre Hery Rajaonarimampianina et Andry Rajoelina en présence du Chef de l’Etat par intérim Rivo Rakotovao. Une passation prévue vers la fin de la troisième semaine de ce mois, c’est-à-dire d’ici une dizaine de jours. Sans doute la veille de la cérémonie d’investiture comme c’était le cas en 2014.

Invités d’honneur. On croit savoir que la prestation de serment du nouveau Président élu,  Andry Rajoelina sera organisée avant le 25 janvier 2019. C’est juste une « date référence », aux yeux de la HCC qui tiendra pour l’occasion une audience solennelle.  Avec tout le cérémonial et en présence d’invités d’honneur, probablement des chefs d’Etat et/ou de gouvernement étrangers.  Recevront aussi des cartons d’invitation, les anciens Présidents, entre autres, Marc Ravalomanana qui a félicité hier Andry Rajoelina, dans la pure tradition démocratique et du respect des valeurs républicaines ainsi que dans l’esprit du  « Fihavanana et Fampihavanana malagasy ».

Théorie du mandat. Dans son Avis du 07 septembre 2018 relatif aux attributions courantes du Président de la République exercées par le Président du Sénat, la HCC avait invoqué la théorie du mandat pour considérer que « tout mandat électif quelle que soit sa nature, est délimitée dans le temps ». Concernant le mandat présidentiel, il est de 5 ans. Le juge constitutionnel de rappeler que « cette durée du mandat électif est régie, dans son existence, par le principe de l’intangibilité, et dans sa durée, par le principe de l’immutabilité ». Qu’en application de ces deux principes, la durée conférée au mandat du Président de la République doit être de 5 années effectives. Or, le Président Hery Rajaonarimampianina avait démissionné de son poste 60 jours avant le scrutin du 7 novembre 2018 pour cause de candidature.  La HCC reconnaît que pareille obligation de démission « contrarie la stabilité de l’institution présidentielle qui, dans l’esprit de la Constitution de la IVème République, représente la clé de voûte des institutions de l’Etat, et fragilise le principe même de la continuité de l’Etat, garant de la pérennité des institutions de la République ».

« Tompon’ny la clé ». Selon l’Avis de la HCC, « sur le plan strict du droit, l’acte de démission (…) signifie un acte par lequel une personne renonce, spontanément ou sous l’effet d’une contrainte légale, à l’exercice de ses fonctions ; que les effets de la démission sont irrévocables ». Après son élimination au premier tour, le Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina ne pouvait pas réintégrer ses fonctions jusqu’à l’investiture du nouveau Président élu Andry Rajoelina. On est alors en droit – sur le plan constitutionnel – de se poser des questionnements par rapport à la prochaine passation entre les deux hommes. Le premier qui est dépouillé de toute attribution après sa démission, peut-il remettre les pleins pouvoirs au second ? Même topo pour le Président de la République par intérim qui ne peut pas transmettre des pouvoirs à moitié plein ou à moitié vide (c’est selon) au Président de la République nouvellement élu qui est de plein exercice. En tout cas, Andry Rajoelina sera de nouveau le « Tompon’ny la clé », pour reprendre le tube de Dah’Mama qui faisait du reste partie du groupe d’artistes qui l’a accompagné tout au long de la campagne électorale.

Situation inédite. Tel que l’a fait remarquer le juge constitutionnel, c’est une situation propre au droit constitutionnel malgache et inédite dans le droit comparé. Ce qui l’a amené à considérer dans son Avis en date du 7 septembre 2018 qu’« il conviendrait dans cette situation de préserver les principes fondamentaux du droit et l’esprit du texte de la Constitution ; qu’ainsi, l’acte de démission effectué par le Président de la République 60 jours avant la date du scrutin produit des effets irréversibles ; et que sa présence lors de la passation des pouvoirs n’aurait qu’un caractère symbolique dans le cadre d’un esprit républicain ».  Quatre mois après, la HCC d’ordonner dans son Arrêt du 8 janvier 2019 que « la passation officielle du pouvoir se fera entre le Président sortant et le Président nouvellement élu, en présence du Chef de l’Etat par intérim ». Même si c’est l’Arrêt qui prime, la HCC a plus ou moins changé d’avis.

R. O

Share This Post

9 Comments - Write a Comment

  1. O ry Malagasy havako! io indray sahady ary ilay nahiko fa hiverina sahady!Eny lany ny filoha vaovao ;ekena izany fa dia mbola hilaina fety be handaniana ny volan’ny vahoaka Malagasy ve izany ?sakafo be sy hanim-pitoloha?fa iza re no ao amin’ny lapa ao e?hISY VAHOAKA MADINIKA VE?

  2. O ry Malagasy havako! io indray sahady ary ilay nahiko fa hiverina sahady!Eny lany ny filoha vaovao ;ekena izany fa dia mbola hilaina fety be handaniana ny volan’ny vahoaka Malagasy ve izany ?sakafo be sy hanim-pitoloha?fa iza re no ao amin’ny lapa ao e?hISY VAHOAKA MADINIKA VE?

  3. La plus part des peuples Malgache choisir son nouveau président de la République et rejeté l’ancien président Hery VAOVAO. Il s’agit de l’ex-candidat n°13, Andry RAJOELINA qui attendra son investiture le samedi 19 janvier 2019 prochain pour prendre officiellement ses fonctions. et après la cérémonie il va diriger le pays a par ça il publié son premier ministre

  4. La plus part des peuples Malgache choisir son nouveau président de la République. Il s’agit de l’ex-candidat n°13, Andry RAJOELINA qui attendra son investiture le samedi 19 janvier 2019 prochain pour prendre officiellement ses fonctions. et après la cérémonie il va diriger le pays a par ça il publié son premier ministre

  5. Arabaina Atoa Filoha noho izao fahalanianao ho Filohan’ny Repoblikan’i Madagasikara izao, fandresena lehibe sy miezinezina hoan’ny Vahaoaka Malagasy tsy vaky volo izao satria izy ireo no nifidy anao. Mino izahay fa tsy maintsy ho tafita i Madagasikara ary sambatra izahay manana Filohampirenena lanimbahoaka sady tanora no ankafizin’ny Vahoaka Malagasy tsy vaky volo manerana an’i Madagasikara.

  6. Félicitation pour vous Mr Andry rajoelina!
    je vous souhaite ,du fond de mon cœur ,toutes votre vœux pour le pays ce réaliseras !et que dieu guideras tous ce que vous faite !

  7. Ary aiza ry lazalazao sy ny zanak’i dada toa tsa hita intsony e? Efa nolazaina foana fa ny marina tsy mba maty. Andao amizay hifanome tanana e.

  8. C’est un article digne de son nom.
    Il suscite la réflexion, plutôt que des jugements.
    C’est très informatif, objectif. Je souhaite, du fond de mon cœur, que les professionnels de la presse, que ce soit écrite ou audio-visuelle, aillent dans ce sens.

  9. · Edit

    Amin’ny mpahay lalàna ange mety daholo izay ataony e. Izany aloha ny zavatra iainantsika eto amin’ny tanana amin’izao eo amin’ny fitsarana isan’ambaratongany.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.