Election : Vers l’abandon du système du gel des listes électorales  

« Le système du gel de la liste électorale est un énorme problème », nous a confié Hery Rakotomanana, le président de la Ceni (Commission Electorale Nationale Spéciale) en Août dernier. En effet, lors de la période du gel en question, aucune opération de révision n’est possible.

Lors de la dernière présidentielle, nombreux électeurs n’ont pas pu voter car leurs noms ne figuraient plus, à la dernière minute, sur les listes électorales. Des doublons ont été constatés nonobstant les précédentes opérations de dédoublonnage effectuées par la Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante), des défunts ont toujours été inscrits, et l’émargement y afférent a été complété. La liste est loin d’être exhaustive mais en tout cas, force est de constater que les listes électorales recèlent d’excessives imperfections. Aussi, rappelons qu’en septembre dernier, 10 280 électeurs omis ont été ajoutés sur le registre électoral. « Victimes d’erreur » de la part de l’Administration, ces électeurs omis viennent étoffer les 9 903 319 électeurs recensés au début, pour donner le nombre exact de l’électorat actuel : 9 913 599.

Alpha numérique. Le système actuel, « alpha numérique » est également un problème dans la mesure où il requiert l’implication et l’engagement de la part du citoyen. L’article 2 de la loi n°2018-008 relative au régime général des élections et des référendums précise que :«l’inscription sur la liste électorale est un devoir pour tout citoyen ». Et malgré les sensibilisations menées par la Ceni et la société civile, la majorité des citoyens ne se sentent pas concernés par ce devoir. L’article 33 de la même loi indique que la révision annuelle des listes électorales se déroule « du 1er décembre au 15 mai de l’année suivante » et permet, selon l’article 34 soit d’ajouter les noms des citoyens ayant nouvellement acquis les qualités d’électeurs, d’ajouter les noms de ceux qui habitent dans un nouveau quartier ; soit de retrancher des noms, c’est-à-dire, d’enlever ceux qui sont décédés mais qui restent inscrits, d’effacer les noms de ceux qui ont décidé de s’inscrire dans un autre fokontany, ou encore de supprimer les noms de  ceux qui ont été indûment inscrits dans un fokontany dans lequel ils n’appartiennent pas.

Pénalité. C’est là que le bât blesse dans la mesure où le gel des listes électorales provoque une grande torpeur au niveau des différentes mises à jour nécessaires. Dans la loi suscitée, ce gel est prévu entre le 16 mai et le 30 novembre ; soit six mois. Et pourtant, le délai imparti aux citoyens pour effectuer le devoir de révision des listes électorales dure environ deux mois. Certes, la Rale se termine définitivement le 15 mai, mais le délai imparti aux citoyens pour effectuer les opérations susmentionnées s’expire le 15 février. Et l’arrêtage provisoire est prévu le 28 février. A ce titre, tout porte à croire qu’il s’agit d’une sorte de « pénalité » pour ceux et celles qui doivent régler leur situation, surtout s’il y a une élection prévue durant la période du gel.

Réformes. Face aux critiques, la Ceni est consciente qu’il faut changer de système. Elle va publier, rappelons-le, le 24 janvier le rapport sur l’organisation des élections. Les anomalies vont être déballées, espérons-le, de manière sincère. Mais ce n’est pas tout. Le vice-président de la Ceni, Thierry Rakotonarivo, a indiqué sur une station radio privée que la commission électorale entend proposer des réformes relatives au processus électoral. Parmi elles figurent la suppression, justement, du gel des listes électorales, l’abandon du système des cartes d’électeurs dont l’impression est plus que dispendieuse, l’adoption du système biométrique et des révisions spéciales. Notons que la Ceni est une structure qui ne peut que formuler des recommandations. La suite appartient aux décideurs. A suivre.

Aina Bovel

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Le C.V. du nouveau « Prézida » est invisible à ce jour…Je me demande pourquoi est-ce qu’ il cache son parcours scolaire/universitaire? existe-t-il ? Les Malagasy ont le droit de tout savoir sur monsieur le « prézida »…la moindre des choses c’est de publier des copies certifiées conformes des diplômes……..

  2. Tsy vao voalohany no nisy fifidianana teto Madagasikara. Fa maninona no tsy misy fiovàna foana hatram’izao izay zavatra hita fa tsy nety teo aloha? Samia miheritreritra. CENI sy HCC mpamono olona. Tokony diovina tanteraka ireo birao ireo.

  3. Le CENI et le HCC sont tous corrompus. Rien à discuter. On verra la suite de cette situation qui aura pas fin jusqu’ au ce regime tombe et detruit complètement. Cela va se terminer mal, parce que le pays et la vie des malgaches consciente sont en danger depuis 2009.

  4. Le fokontany est sensé élire son président pour le representer légalement que de défendre ses intérêts auprès des instances concernées : firaisana – fivondronana – district – region.
    Tant que cette réforme ne sera, je ne sais vraiment pourquoi on va encore puiser dans la caisse de l’état pour des cartes biométriques ainsi qu’à une soi-disant refonte de la liste. Rano atondraka lamosin-gisa…

  5. Pourquoi ne pas faire une refonte de la liste? Cela nécessite du temps et des fonds! Car c’est toujours le problème! Le RGPH a nécessité du temps et de l’argent! Mais ç’a été fait! Les polémiques vont cesser! Le CENI connaît le problème mais ne le résout pas; il résout d’autres problèmes plus politiques qu’organisationnels!

  6. A lire les deux dernières phrases de cet article, la CENI n’est pas aussi « INDEPENDANTE » que ça ! Pour remédier à cette « ANOMALIE » de la liste électorale, la liste issue du recensement effectué par la CENI devra être confronté avec le DOCUMENT en possession du FOKONTANY, la seule autorité locale apte à faire des suivis sur l’existence ou pas de la personne concernée au sein du fokontany même.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.