Hauts Emplois de l’Etat : Le copinage politique et le clientélisme exclus

Le PM Ntsay Christian a prôné la culture de performance devant les nouveaux élèves de l’ENAM avant-hier à Androhibe.

A l’allure où vont les choses, les considérations politiques seront reléguées au dernier plan dans les nominations aux postes de responsabilité au sein des ministères.

Avant-hier à Androhibe, devant un parterre de nouveaux élèves de l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar), le Premier ministre Ntsay Christian a mis l’accent sur la nécessité de renforcer le système d’évaluation de la performance au sein de l’Administration Publique. Apparemment, le chef de l’Administration veut mettre un cran d’arrêt à la médiocrité pour donner place à la culture de performance. C’est probablement dans ce cadre que le nouveau ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique vient de lancer un appel à candidature dans le cadre de la nomination des titulaires des hauts emplois de l’Etat au sein de son département.  Cet appel à manifestation d’intérêt invite le personnel du ministère répondant aux critères requis à déposer leurs candidatures pour 14 postes à pourvoir dont entre autres, le poste du secrétaire général, d’un directeur général et des nombreux directeurs. Les intéressés sont invités à présenter leurs CV. L’approche du nouveau ministre privilégie les compétences internes qui ne sont plus étrangères à l’environnement de son département.

Mesure de réforme. Du moins au sein du ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique, l’époque des nominations basées sur les considérations politiques serait révolue. La question qui se pose est de savoir si cette mesure de réforme est adoptée au niveau d’autres Institutions et autres ministères. Durant les mandats du président Marc Ravalomanana, la nomination aux postes de haute responsabilité au niveau des ministères était préalablement soumis à un appel à manifestation d’intérêt. Les candidats pré-sélectionnés passent à l’oral avant leur nomination définitive en Conseil des Ministres. Ce mode de recrutement aurait fait partie des exigences des bailleurs de fonds. On assiste actuellement au retour de cette procédure d’appel à candidature qui répond visiblement aux exigences de la bonne gouvernance politique et administrative. En fait, il n’y a rien de surprenant étant donné que le nouveau président de la République Andry Rajoelina essaie actuellement de convaincre les bailleurs de fonds traditionnels à financer ses projets de développement. En tout cas, force est de constater que certains membres du gouvernement tentent d’imposer des hommes ou des femmes de leurs partis politiques à des postes de responsabilité au niveau de leurs ministères respectifs.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

9 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Arrêtez aussi Maminiaina RAVATOMANGA !!!!

    Le C.V. du nouveau « Prézida » est invisible à ce jour…Je me demande pourquoi est-ce qu’ il cache son parcours scolaire/universitaire? existe-t-il ? Les Malagasy ont le droit de tout savoir sur monsieur le « prézida »…la moindre des choses c’est de publier des copies certifiées conformes des diplômes…………..il ne sait même pas le sens du terme « parité », ce monsieur est une honte pour Madagasikara……………………….

  2. Hauts Emplois de l’Etat : Le copinage politique et le clientélisme règnent toujours dans des Ministères. Le Premier Ministre devrait bien exiger pas seulement le CV mais également un Plan de Travail Annuel bien établi.
    Dans certains Ministères l’entretien était juste une formalité pour récupérer des Plans de Travail Annuel puis les donner à leurs copins politiques.

  3. C’est un bon timide début de la fin du copinage pourvu que ça dure. Qui vivra verra.

  4. Tena tokony hotanterahina isaky ny minisitera izany appel à candidature izany ho an’ny poste à responsabilité ary asiana transparence, objectif mazava ahafahana miévalué avy eo sy description de poste mazava. Ampiana réforme ihany koa ny affectation ny fonctionnaires amin’ny poste rehetra mba olona manana traikefa mifanentana amin’ny asa ataony no apetraka amin’ny toerana rehetra. Tsy atao ambanin-javatra koa ny intégrité ao anatin’ny fanatanterahana ny asa. Ka noho izany tokony hisy ny fanaraha-maso sy fandraisana andraikitra manasazy raha misy mpiasam-panjakana tsy manara-dalana na iza izy na iza. Betsaka ny mieritreritra fa sarotra ny hanatanterahana izany satria ao ny mpihavankavana ary ao ny tsy mataho-tody satria tonga amin’ny toerana misy azy nohon’ny tosika ara-pôlitika sy ny vola. Tsy misy fitiavan-tanindrazana na fitadiavana ny soa iombonana. Tena mila fanadiovana ny asam-panjakana.

  5. Oui pour les postes à nominations!
    Mais tout ne doit être que nomination! Si l’on veut parler de la décentralisation effective : il faut prôner l’élection au niveau des collectivités territoriales: chef de Fokontany – Maire – Chef de région – Député
    C’est une base. Une bonne base.
    Ce n’est pas de la décentralisation ces nominations des « 23 Gouverneurs » (remplaçant les chef de région).
    Toujours trop de pouvoir centralisé au PRM. En plus du pouvoir de « légiférer » dernièrement acquis pas ce PRM.

  6. Salama enga anie ka ahomby ny fametrahana izany. Tsy tokony ho an’ny rehetra ve ny fijerena ny fahaizamanao?(évaluation des compétences?). Mety hisy izao ministera any na orinasam-panjakana mivoy fa tsy mety izany.
    Ny antony amin’ny ankapobeny tsy dia kolotsainantsika ny mifaninana madio. Tsy ekentsika ny oha-pitenenana: « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ».

  7. Ary noheveriko fa hier tsy Mila vola avy any hivelany isika?

  8. Ka tsy tokony atao interne ihany izany fomba izany fa tokony sokafana ho an’ny rehetra mihitsy, satria lasa anki-trano an-trano fotsiny izany.. Ny eo ihany no eo, miala Ankatso dia Ambohidempona!!…
    Ny any @ Mairie sy ny sisa koa dia tokony hovaina daholo koa indrindra ny ao @ intérieur ao, fa any no tena be mpanao kolikoly raha tsy izany tsy mahazo na mahavita taratasy mihitsy hianao, ka tena mijaly ny sarambabe-mbahoaka
    Tokony hajanona @ izay ny peta-toko isan-karazany

  9. Signe de bonne gouvernance ny AMI ka tokony obligation ho rehetra

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.