Andry Rajoelina : Visite d’Etat au pas de course à Maurice

Jacaranda
Le président Andry Rajoelina plantant un arbre dans la cour des grands.

Le président de la République applique la politique de la géographie en choisissant l’île Maurice pour sa première visite d’Etat à l’extérieur, en compagnie de la Première Dame, très élégante dans sa robe rose et escarpins rouges.

« La République de Maurice souhaite la bienvenue à S.E.M. Andry Nirina Rajoelina, Président de la République de Madagascar et son épouse Mme Mialy Rajoelina ». Cette phrase inscrite sur un grand panneau à l’Aéroport International SSR de Plaisance est révélateur de l’accueil réservé au couple présidentiel malgache par les autorités mauriciennes conduites par le Premier ministre Jugnauth accompagné par  son épouse ; le PM adjoint et non moins ministre de l’Energie et des Services publics ; le Chef Juge et Mme Matadeen ; la Présidente de l’Assemblée nationale et M. Hanomanjee ; le ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégrité régionale et du Commerce international et Mme Lutchmeenaraido ; le Leader de l’Opposition et Mme Duval.

Forte délégation. De son côté, le président malgache était également accompagné d’une forte délégation composée des ministres Naina Andriantsitohaina (Affaires Etrangères) ; Richard Rakotonirina (Défense nationale) ; Lantosoa Rakotomalala (Commerce, industrie et Artisanat) ; Joël Randriamandranto (Transports, Tourisme et Météo) ; Lalatiana Rakotondrazafy (Communication et Culture) ; et Rejo Félicité Fienena (Enseignement Supérieur et Recherche Scientifique). Sans oublier le Secrétaire général de la Présidence, Valery Ramonjavelo ; le Directeur de Cabinet Stéphanie Delmotte ; et le Chargé d’Affaires de l’Ambassade de Madagascar à Maurice, Rasamizafy. TGV. Attendu à 15h 45 (heure locale), le jet du président Andry Rajoelina s’est immobilisé sur le tarmac de l’Aéroport SSR, trois quarts d’heure à l’avance. Démentant ainsi le « moramora » malagasy qui est incompatible avec le TGV ou Travaux à Grande Vitesse dont l’objectif annoncé est justement de rattraper le retard de développement de Madagascar. Et ce, à travers l’IEM qui sera certainement expliqué à ses interlocuteurs mauriciens par son président initiateur. Il s’agit évidemment du chef de l’Etat malagasy qui a été accueilli hier par la garde d’honneur – baïonnette au clair – qu’il a passée en revue. Sans oublier la salve de 21 coups de canon au moment où il avait foulé le sol mauricien où sa visite d’Etat se fait au pas de course. A la mesure même du cortège qui est parti de l’Aéroport SSR jusqu’au « State House » où il rendu une visite de courtoisie au président de la République par intérim Paramasivum Pillay Vyapoory.

Jardin des grands. Contrairement à son nom, le « State House » sis à Le Réduit est un vaste domaine boisé avec une végétation luxuriante. L’occasion pour le président Andry Rajoelina de jouer dans la cour ou plutôt le jardin des grands où il avait planté un arbre appelé « Bois Dentelle », à quelques mètres de l’endroit où la Reine Elizabeth avait mis en terre un plant de « Bois de Fer » le 24 mars 1972. A l’époque où n’était pas encore né Andry Rajoelina qui est non seulement le plus jeune président en Afrique mais sans doute aussi parmi les pays membres de la Commission de l’Océan Indien où il entend réussir l’intégration régionale de Madagascar. Sa visite d’Etat à Maurice est un premier pas vers cet objectif tout en renforçant la coopération bilatérale avec Port-Louis. « A mesure que ça grandit, notre amitié grandira », a déclaré le président de la République par intérim mauricien, après avoir planté à son tour hier, dans le jardin de Le Réduit, un baobab ramené de la Grande Ile par le président Andry Rajoelina qui profité du cadre verdoyant pour réitérer le programme de reboisement national de « 40.000 arbres par an ».

R. O (Maurice)

Blueline Air Fiber

Share This Post

11 Comments - Write a Comment

  1. Ry BELOBAKA midegany ô fa iza nametraka ny dadanareo 2002 tsy ny be kintana . Izao nifirany ka eny Imerikasinina mitondra bicyclette sy ronono sisa . Iles éparses tsy maintsy miverina amin’ny gasy na hafaka zato taona aza fa Ravalomanana nofy raha tafaverina eo amin’ny fitondrana ! Mifoka sigara be Ra Belobaka dia mahita toromaso an sady EFA AZON’4 GENERAL BOMBE HONO NY INFORMATIONS MOMBA ANAREO KA IO VAVA BE IO HISY FARANY kkk 8

  2. Iles éparses ??? kkkk manonofy sa mampiesona le boay kely ! Iza no nametraka anao eo @ toerananao zao ?? kkk Tranon-dainga marina ! Ataaovy mihinan’nIEM izay mahatoky anao an-jambany reo !

  3. Le PRM évoqué les îles éparses c’est déjà bien ! Reste à voir sa posture face à Macron bientôt . La honte ce sont les pestiférés et imbéciles comme tt , Belobaka et Sakalava !

  4. On a senti un bon geste de la part du présidant et l’initiative de mener le relais pour traduire le pays dans le développement que les autres attendus! Nous avons une forte conviction que bientôt le pays va se lancer dans une meilleure lancement!

  5. Mieur RAKOTOARISON ce n’est qu’un blog . Le français est approximatif . Je vous conseille avec BELOBAKA i d’aller aussi sur les tweets d’ACTUTANA il y a un gros lard saoulant comme minable modérateur . Vous trouverez vos affinités .

  6. C’est une très bonne geste ,on voit bien que il y un désire de travailler ensemble entre Madagascar et le Maurice ,par contre les fils de papa à toujours quelque chose à dire pas ce qu’il est jaloux!

  7. kkkk Il va se prélasser dans ces châteaux acquis par l’argent de bois de rose. Ce n’est pas une « info »! Cà fait partie des « velirano » : FITSANGATSANGANANA ! kkkkk Andraso eo ny mihinan’IEM! kkk

  8. fihetsika mamaritra fiaraha miasa lehibe sy maharitra no nataon filoha tam fambolena ilay baobab tao reduit !!! fihetsika maniry ny hiara hiasa ;feno fanetre tena ho tombotsoa ambony ny firenena

  9. Le parquet national financier de Paris souhaite ardemment le bouclage dans les meilleurs délais les investigations sur les transactions financières à Maurice de Mamy Ravatomanga .Des éclaircissements sur l’acquisition de biens immobiliers conséquents dans la région Parisienne en est la principale intrigue .Le PRM malgré les pressions de tous horizons rechigne à légiférer par ordonnance le recouvrement des avoirs illicites . Quelque part on a l’impression qu’on veut protéger quelqu’un . Et ce n’est ni les Siteny ou Jao Jean que le TGV/MAPARA a avalisé leurs candidatures aux législatives qui vont voter cette loi .

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.