Législatives : 19 députés sortants renoncent à briguer un 2e mandat

La bataille électorale du 27 mai n’est pas gagnée d’avance.

Des députés sortants brillent par leur absence dans la course vers Tsimbazaza prévue le 27 mai prochain.

La liste officielle des candidats autorisés à participer aux Législatives du 27 mai a été publiée avant-hier par la CENI. Une liste de 803 candidats composée d’illustres politiciens, d’opérateurs économiques et de députés sortants. Sur les 151 députés sortants membres de la précédente législature, 19 ont renoncé à briguer un second mandat à Tsimbazaza dont entre autres l’ex-président de l’Assemblée nationale, non moins député d’Andapa Jean Max Rakotomamonjy, le vice-président et député élu à Antsiranana I Mahazoasy Freddie, l’ex-député d’Antalaha Laisoa Jean Pierre, l’ex-député d’Ifanadiana non moins ancien président du groupe parlementaire HVM Razafindrafito Lova Narivelo, l’ex-député d’Antananarivo I Ratsivalaka Michelle et l’ex-député de Belo sur Tsiribihina Rakotozanakolona Paul.

Retour. Certains députés sortants se sont de nouveau présentés, mais ils ont changé de circonscription électorale. C’est le cas de l’ex-député d’Ambositra Hary Andrianarivo, actuellement candidat dans le district d’Ambohidratrimo, de l’ex-député de Soanierana Ivongo qui se porte candidat dans le district de Toamasina I, et de l’ex-député de Mahanoro Lucien Irmah Naharimamy, également candidate à Toamasina I. D’autres qui ont déjà fait plusieurs mandats à la Chambre Basse briguent encore un énième mandat, à savoir Rémi dit Jao Jean à Antsohihy et Niarisy Mara à Ankazoabo Sud. Par ailleurs, une illustre personnalité politique qui a fait également plusieurs mandats à l’Assemblée nationale, mais qui s’est éclipsé de la scène politique ces derniers temps, se prépare à revenir à l’hémicycle. Il s’agit du président national du parti RPSD Vaovao, non moins ancien député de Maintirano, Voninahitsy Jean Eugène, qui se présente dans le district de Morafenobe. Pelops Ariane qui n’est autre que son épouse et ancien député de la circonscription, est la seconde de sa liste.

Chefs de parti. Des chefs de parti sont également dans la liste des concurrents dans la course à Tsimbazaza. C’est le cas de Bezaza Eliana, candidate à la dernière élection présidentielle, qui se présente dans le district de Mandritsara. C’est aussi le cas du président national du Monima Monja Roindefo qui, après avoir fait faux bond aux dernières présidentielles, tente sa chance en se portant candidat dans le district d’Ambovombe Androy. Bref, le nombre des candidats a sensiblement diminué cette fois-ci par rapport aux Législatives de décembre 2013, mais on assistera à une véritable bataille électorale le 27 mai prochain.

  1. Eugène
Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Qu’ils ne se représentent pas? Est ce une perte pour le pays? Franchement ?
    Voyez plutôt ceux qui persistent en « professionnels » ou plutôt ne sachant quoi faire d’autres!
    Et ceux qui jouent les revenants, n’ayant rien contribués avant, et dans les mêmes conditions que ces derniers.
    Et puis les vingtaines d' »artistes », mpanankanto, en mal d’inspiration depuis assez longtemps, les mêmes rengaines sans nouveautés…, (quelle perte pour l’art!!!!), voulant comme d’autres goûter aux mannes des salaires mensuels de l’Etat, donc de l’argent des simples citoyens, loin de leurs gains intermittents d’habitude, dans leurs prestations de quartiers , d’arrondissement, de leurs régions d’origine ou pas, ou tout au plus de soi disant « international » juste pour les diasporas nostalgiques…

Poster un commentaire