Fonds de campagne : 21 candidats hors-la-loi

Jacaranda

Le 8 avril, a priori c’est un jour ordinaire. Mais sur le plan politique, c’est le « deadline » du dépôt des comptes de campagne auprès de la Commission de Contrôle du Financement de la Vie Publique (CCFVP), comme l’exige l’article 83 de la loi relative au régime général des élections et des référendums.

En effet, il est prévu que dans un délai de trois mois à partir de la date de la proclamation des résultats définitifs par la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), les candidats déposent leurs comptes de campagne auprès de cette structure.

Deux candidats. Toujours dans cette même optique, la CCFVP publie, conformément à l’article 86 de la même loi suscitée, la liste des candidats ayant procédé au dépôt des comptes de campagne, au lendemain de l’expiration du délai, soit demain 9 avril. En principe, une conférence y afférente devrait être organisée, demain, par la commission de contrôle. Mais hier, joint au téléphone, le président de la CCFVP, Rado Milijaona, a indiqué que « la commission a d’ores et déjà publié une liste après le 27 février et qu’il se peut qu’elle ne publie plus une autre liste, compte tenu du fait que, cette fois, il n’y a que les deux principaux candidats au second tour de la présidentielle  qui sont attendus ». Nous signalons au passage que l’équipe du président Andry Rajoelina a procédé au dépôt de son compte de campagne, vendredi dernier. Hier, nous avons essayé de joindre au téléphone celle de Marc Ravalomanana, mais malheureusement, la « team » n’a pas été joignable au moment où nous avons écrit cet article. Peut-être, a-t-elle l’intention de le faire durant cette journée.

Instruction. A la fin de la journée d’aujourd’hui, que va-t-il se passer ? « Ce que nous allons faire, c’est d’instruire les comptes que nous avons reçus afin que nous puissions procéder à la rédaction du rapport public », ajoute Rado Milijaona. Durant cette enquête, et conformément aux dispositions de l’article 88 de la même loi, si la CCFVP constate des éléments constitutifs de blanchiment de capitaux ou de toute autre infraction à caractère financier commis aux fins de financements d’une campagne électorale, elle est en droit de saisir les juridictions compétentes conformément à la législation prévue à cet effet. Et quid des candidats qui n’ont pas déposé leurs comptes ? Comme nous l’avons écrit il y a deux semaines, la loi demeure silencieuse par rapport à ce cas ; ce qui laisse les récalcitrants impunis.

Recommandations. Ledit rapport public, comme son nom l’indique, sera accessible à tous et contiendra, bien évidemment, des recommandations. « Pour ne citer, à titre d’illustrations, que l’interdiction de participer aux autres élections des candidats qui se sont engagés à produire leurs comptes de campagne, mais qui, finalement, ne l’ont pas effectué », énonce le président Rado Milijaona.

21 candidats. D’après la liste publiée par la CCFVP, le 15 mars dernier dans un quotidien, 21 candidats au premier tour n’ont pas déposé leurs comptes de campagne. Il s’agit de Rasolofonjoa Haingo Andrianjakamalala (N°1), Tabera Randriamanantsoa (N°3), Jules Etienne Rolland (N°5), Ratsietison Jean Jacques (N°6), Radavidson Andriamparany Benjamin (N°10), Rafalimanana Ny Rado (N°11), Bezaza Marie Eliana Pascaline Manasy (N°14), Andrianoelison José Michel (N°15), Rajaonary Erick Francis (N°17), Beriziky Jean Omer (N°19), Randriamampionona Joseph Martin (N°20), Ratsiraka Didier (N°21), Mahafaly Solonandrasana Olivier (N°22), Ernaivo Fanirisoa (N°24), Imbeh Serge Jovial (N°26), Randriamorasata Solo Norbert (N°28), Zafivao Jean Louis (N°29), Rasolonjatovo Faly Mampionona (N°30), Ratsiraka Iarovana Roland (N°33), Robimanana Orlando (N°35) et Rasolovoahangy Roseline Emma (N°36). Pour le second tour, nous attendons la déclaration officielle de la CCFVP. A suivre.

Aina Bovel

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. ny any ravalo mbola akana hevitra any Tsiafahy oe otrinona marina mo no nolaniana tamin’ireny !! zao ny navotana nitady vonjy mi balade eran tanana ary ny pamonjy tam zn minana any anaty lavaka ! miangatra loatra ny fiainana

  2. Aiza ihany ilay fahamarinana sy fahamasinana e!
    Ny fitakiana fahamarinana , kianja 13 mai ets.
    Ny lalàna ihany ny anay e!!!
    Tsy misy ambonin’ny lalàna izany!
    Amin’ teny FIRANTSAY tena itatatatan’ny MAHAY AZY isany:
    La loi c’est la loi.
    Nous sommes pour l’Etat de droit.
    Izahay ange ka mahay lalàna koa e, teny Ankatso, teny rehetra teny…
    Tokony ho PREZIDA koa izahay fa hianareo no tsy…

  3. Ravalomanana va le faire aujourd’hui ? On peut rêver .. Andraso eo Paoly !

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.