100 jours de la Police Nationale : 12 étrangers refoulés, 32 reconduits à la frontière

Jacaranda
Le Ministre de la Sécurité publique, Roger Rafanomezantsoa avec ses deux proches collaborateurs

Dimanche dernier, le Président de la République a fait le bilan des 100 jours de son règne en tant que magistrat suprême de ce pays. A cette occasion, il a étalé les résultats des différents départements ministériels qu’il estime comme étant importants pour la réalisation de son fameux « Velirano » dont le rétablissement de la sécurité publique. Sur ce point, le Président de la République a bien mentionné les œuvres accomplies par la gendarmerie et l’Armée qui ont réellement déployé des efforts significatifs. Pourtant, il aurait oublié de citer la Police nationale. Cette dernière qui, en tant que partie prenante dans le maintien de l’ordre et de la sécurité publique, n’a pas failli à ses obligations pendant ces jours d’exercice de pouvoir du Président de la République. Etant donné que le Ministre de la Sécurité Publique comme ses pairs des autres départements ministériels sont tenus, comme le Président a réitéré au Palais des sports, à exécuter chacun un contrat-programme  pour être nommé à leur poste respectif. Sans  attendre la date butoir pour évaluer sa compétence, le Contrôleur Général de Police et Ministre de la Sécurité publique a présenté et veut jouer la transparence en dévoilant le bilan de ses 100 jours à ce poste. Des résultats significatifs dans la mesure où ils touchent tous ceux qui font souffrir la population en général et surtout la défense de la souveraineté nationale.

Contrôle de la frontière. La souveraineté nationale parce que la Police nationale est tenue de se charger à œuvrer dans ce sens à travers le service central de l’Immigration et d’Emigration. On peut dire durant ces 100 jours que, ce service a bien accompli quelque chose d’important si l’on se tient aux statistiques ci-après. Tenant ferme à ses obligations dont la lutte contre l’immigration clandestine, ce service a dû reconduire 32 étrangers illégaux à la frontière. 12 ont fait l’objet de refoulement immédiat faute de visa non renouvelable. Quatre non admis à la frontière pour séjour irrégulier. 32 étrangers ont fait l’objet d’une notification de mesures administratives. Toujours en matière de contrôle des étrangers venus s’installer dans le pays, la police a pu contrôler 23. 275 résidents et 68/ 032 non-résidents. Puisque la délivrance de passeport est confiée à la Police Nationale, le service chargé de cette opération à Anosy a livré 18 463 passeports durant ces 100 jours. Cela a fait entrer 3.507.970.000 ariary  à la caisse de l’Etat. Toujours en matière d’immigration, 492 visas ont été prorogés et faisant 50.080.000 ariary de recette à l’Etat. 25.708 visas non immigrants ont été délivrés dont le montant total s’élève à 2.056.640.000 ariary. Ces chiffres prouvent que les activités de la Police nationale ne peuvent être minimisées quand on parle de développement.

51 associations de malfaiteurs démantelées. Mission principale de la Police, la lutte contre les actes de banditisme aussi bien en milieu urbain que rural, a également marqué la Police nationale. On admet que dans la plupart des cas, elle collabore avec ses confrères de la Gendarmerie dans ce sens/ Mais les résultats ci-dessus permettent d’affirmer qu’elle a réalisé quelque chose de louable si l’on ne cite que la célérité des investigations des affaires judiciaires. Pendant ces 100 jours, 513 affaires (60,64%) sur les 846 qu’elle a reçues ont été traitées. En matière de maintien de l’ordre public, 21 armes et 30 munitions tous calibres confondus ont été saisies. 51 associations de malfaiteurs ont été démantelées. La Police Nationale est parvenue à ces résultats grâce à l’efficacité de ses renseignements et à l’application de la politique de Police de proximité nouvellement adoptée par le Ministère de la Sécurité publique. Pour cette dernière, un grand changement vient d’être mis œuvre dans l’organigramme du Ministère de la Sécurité publique. Désormais, Chaque région dispose d’une direction régionale de la Sécurité publique. La présentation officielle des directeurs qui devront commander ces nouvelles structures a été effectuée lors de la cérémonie de passation de commandement entre le directeur général de la Police nationale nouvellement nommé à ce poste, le commissaire divisionnaire Danny Marius Rakotozanany et son prédécesseur le Contrôleur Général de Police Roger Rafanomezantsoa devenu Ministre de la Sécurité publique, tenue à l’Ecole nationale supérieure de la Police à Ivato, mardi 30 avril. Toujours en matière de rapprochement de la Population, la Police nationale s’est efforcée durant ces 100 jours de s’entretenir avec le public. Raison pour laquelle, ses responsables ont tenu près d’une vingtaine de rencontres avec la presse (10 point de presse et 07 conférences de presse). 22 émissions radiophoniques ont été réalisées.

En réalité, ces résultats ont été obtenus grâce à la priorisation de la formation dans les domaines où la Police intervient. Pendant ces 100 jours, Près des 400 policiers ont bénéficié de formation et de renforcement de compétence, aussi bien en nouvelles technologies de la communication qu’en matière judiciaire en passant par la technique d’investigation de délinquances économiques. Sur cette dernière ; 127 affaires sur les 317 parvenues à la Police ont été traitées pour lesquelles 31 personnes ont été placées sous mandat de dépôt. Pour conclure, ce bilan du Ministère de la Sécurité publique est louable. Mais, la situation qui prévaut jusqu’ici dans le pays permet de dire que beaucoup reste à faire.

T.M.

Share This Post

7 Comments - Write a Comment

  1. Enfin des reconduites à la frontière d’étrangers illégaux!!! je vois que la police mais surtout, le nouveau gouvernement, prend les choses en main. Qu’ils continuent ainsi et refoulent de notre pays toute personne ne méritant pas d’y séjourner (illégaux, ceux ne respectant pas les lois malgaches, et nos moeurs)

  2. · Edit

    Hita kosa aloha fiezahana ataony police sy miaramila ary Gendarme,saingy mbola maro ezaka atao satria ny 80% asany daholo,jiolahy sy mpanao ratsy rehetra eto Madagascar dia misy mifandray tendro aminy mpitandro filaminana daholo ka mila diovina tanteraka izany

  3. les efforts pour la rétablissement de la paix et la mise en en place d’une nouvelle ordre sur la sécurité publique est constaté pour la police Nationale. En tous cas il faut désigner quelqu’un qui a la maitrise en la matière pour être à la tête de cette organe.

  4. AVOAHAY ETO NY EFFECTIF POLICE NATIONALE DIA HO HITAN-TSIKA EO HOE MIASA ARAKA NY TOKONY HO IZY VE IZY IREO RAHA MIHOATRA AMIN’NY CORPS HAFA…

  5. ita ny hezaka !! ary misy ny vokatra !! manjaka ny fanovana sy asa papandrosoana !! ho tratra iany ny tanjona mandritra ity fitondrana ity

  6. Bravo à la Police Nationale, il faut les encourager et donner des bonus et merite pour ceux qui travaillent dure.

  7. Il faut récompenser les agents de la police et de la gendarmerie, DIGNES DE CE NOM…
    Ils seront beaucoup plus efficaces et encore plus MERITANTS…

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.