Barea de Madagascar : Accueil en apothéose

Jacaranda
Andry et Mialy Rajoelina étaient présents à Mahamasina pour remercier les Barea de Madagascar.

Pour sa première participation à la CAN, les Barea de Madagascar ont réussi à écrire la plus belle page de l’histoire du foot malgache.

Historique. C’est le moins que l’on puisse dire de l’accueil que les Malgaches ont réservé aux joueurs des Barea de Madagascar. Du jamais vu, non seulement dans l’histoire du football malgache, mais aussi dans l’histoire du pays. Personne n’a jamais réussi à amasser une telle affluence depuis les 59 années d’indépendance de Madagascar. Une affluence tout simplement inquantifiable, car il est impossible de compter le nombre de personnes descendues dans les rues de Tana, d’Ivato, à Mahamasina, en passant par Tsarasaotra, Ivandry, Akorondrano, Antanimena, Analakely et Ambohidahy. Inqualifiable aussi. En apothéose, triomphal, chaleureux, en grande pompe… Difficile de qualifier l’accueil réservé aux joueurs des Barea. L’évènement était tout simplement magique. Nos joueurs sont désormais considérés comme des héros, aussi bien au niveau des observateurs nationaux qu’internationaux. Certes, notre équipe nationale a été éliminée en quarts de finale, mais ils ont reçu un accueil digne de champions. « Imaginez si on avait ramené la coupe au pays », s’exaltait Thomas Fontaine, en voyant l’effervescence humaine qui s’est installée samedi dans les rues de Tana.

Foule survoltée. Depuis 8h du matin, l’aéroport international d’Ivato a été inondé de monde. Difficile de se frayer un chemin au milieu d’une foule survoltée. Enfants, adolescents, jeunes, adultes et personnes âgées, tous étaient équipés de maillot, tee-shirts, drapeau, vuvuzelas et/ou goodies à l’effigie de l’équipe nationale. Toutes les routes menant vers Ivato étaient bloquées dès le début d’après-midi. Arrivés à l’aéroport international d’Ivato vers 14h30, les Barea de Madagascar ont mis 9 heures, ou presque, pour rejoindre Mahamasina où une foule immense les attendait déjà depuis la matinée. Parmi les milliers de personnes présentes à l’extérieur du stade de Mahamasina et ayant supporté le froid glacial, figuraient le président de la République Andry Rajoelina, son épouse Mialy Rajoelina, le Premier ministre Christian Ntsay, ainsi que quelques membres du gouvernement. Bon nombre de citoyens malgaches ont découvert pour la première fois en chair et en os la plupart des joueurs des Barea. Seuls deux éléments, à savoir Romain Métanire et Abel Anicet, convoqués en urgence par leur club respectif, ont raté cet évènement.

Des milliers de personnes sont sorties dans les rues de Tana pour accueillir les héros malgaches.

Solidarité nationale. Quoiqu’il en soit, les Barea de Madagascar n’ont pas seulement marqué l’histoire en se qualifiant pour les quarts de finale dès leur première participation à la Coupe d’Afrique des Nations. Ils ont également réussi à redonner le sourire et l’espoir à tout un peuple, et à raviver l’unité et la solidarité nationale. Une véritable communion autour de l’équipe nationale. Raison pour laquelle le président Andry Rajoelina les a remerciés officiellement au nom du peuple malgache, dans un discours prononcé à Mahamasina. Le chef de l’Etat a aussi annoncé que le sport, en particulier le football, sera une priorité pour le régime. Aussi, le stade de Mahamasina sera-t-il réhabilité en un stade aux normes internationales pouvant accueillir jusqu’à 60 000 personnes. Pour ce faire, des gazons « manara-penitra » seront importés depuis Londres. Par ailleurs, Andry Rajoelina a annoncé la décision de prolonger le contrat de l’entraîneur des Barea, Nicolas Dupuis, pour une durée de 4 ans.

Distinction honorifique. Ce jour, les joueurs et le staff des Barea de Madagascar sont attendus au Palais d’Etat d’Iavoloha pour une remise de distinction honorifique par le président Andry Rajoelina. Selon les informations, l’évènement aura lieu à 10h. Faut-il rappeler que pour la qualification en quarts de finale, le chef de l’Etat a offert une prime de 350 000 dollars à l’équipe nationale, outre la somme de 700 millions d’ariary offerte juste avant la compétition, pour couvrir l’hébergement et toutes les dépenses durant le séjour en Egypte. Quoiqu’il en soit, pour leur première participation à la CAN, les Barea de Madagascar ont réussi à écrire la plus belle page de l’histoire du football malgache en particulier, et du football africain en général.

Davis R

Blueline Air Fiber

Share This Post

9 Comments - Write a Comment

  1. BAREA foana na ahoana na ahoana: Na dia misisika aza ilay te haka ny voninahitra iry dia ny BAREA no anay fa tsy i rajoelina. na izany aza dia @ maha filohan’ny repoblika an’azy dia hisaorana ihany izay satria manotrona ny BAREA .
    Mbola ho avy ny fifanitsanana @! tompon-daka eran-tany mbola misy fanatenana be dia be ny BAREA.

    ALEFA BAREA

  2. Pour TOUTE LA PREMIERE FOIS à Madagascar, des filles se sont évanoullies après des embrassades avec des JOUEURS MALAGASY.
    J’aime Madagasikara !!!!

  3. Na inona na inona fanatsaràna kasaina atao eo Mahamasina dia aza kasihina mihitsy tompoko ny Vatomasina fa io maha Mahamasina an’i Mahamasina.
    Arahiko ny hevitr’i Kotobekibo hoe aleo manorina stade olympika vaovao mihitsy amin’ny toerana tsy lavitra an’Antananarivo. Toerana malalaka azo asiana parking goavana ary ho tongan’ny fiara tdy misy embouteillage. Amin’izay koa i Madagasikara afaka mandray CAN

  4. aleo kianja olympique vaovao no hamboarina ary atao somary miala an Antananarivo !
    Aleo Mahamasina hatao multiusage sahala @ izao foana, tsy maninona fa ilain’ ny firenena izany
    Hevitro izay !

  5. s’occuper du foot ,c’est s’occuper de BAREA et surtout des jeunes .

  6. Mbola MISAOTRA NY BAREA ary mirary azy ireo ho tafaverina soa aman-tsara any amin’ny toerana izay nialany avy. BAREA VANGA IANAREO TSARA MANDROSO, TSARA MIVERINA hifanatitra amin’ny fianakaviana sy ny vady amn-janaka ary ho tahian’ny TOMPO amin’izay rehetra ataonareo ka ho irin’olona fa tsy haniry olona.
    Misaotra ny Fanjakana koa tamin’ny fanohanana goavana izay nataony ary indrindra indrindra koa ny fanandratana ireo maherifontsika ireo amin’ny laharam-boninahitra izay ankatoavina sy manan-kery eto amin’ny Firenena.
    Tsy hadino koa isika vahoaka izay tsy nitandro hasasarana tamin’ny fanohanana sy fitsenana ny kiadintsika, sitraka entina matory kanefa tsy ho voavaly fa ilay manankarem-pahasoavana anie hamaly fitia anareo tsirairay avy.
    Lasa iny ny Fanatanjahatena, mbola maro ny ho avy ka irina mandrakariva ny hitohizan’iny firaisankinantsika iny amin’izay rehetra atao eto amin’ny tanindrazana amin’izay rehetra hetsika entina hampandroso azy.
    Misaotra antsika iska.

  7. Nafinaritra ny ambiance ,
    Niandry jusqu’a 22h teo antanimena mba handray dona kely ny Melvin fotsiny.
    Rahoviana indray ny Malagasy mba hiara – mirona otrireny.

  8. Les Malagasy et le football malagasy!

  9. Les Malagasy et le football malagasy !

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.