Plateforme de l’opposition RMDM : Place au lobbying au niveau des instances internationales

Le RMDM enclenche son lobbying au niveau international.

Les opposants demandent l’appui de la communauté internationale pour l’instauration d’une vraie démocratie à Madagascar.

Après l’officialisation de son existence vendredi dernier à l’hôtel Carlton Anosy, le « Rodoben’ny Mpanohitra ho an’ny Demokrasia eto Madagasikara » ou RMDM, passe à une autre étape en vue de sa reconnaissance aussi bien nationale qu’internationale. Pour ce qui est de l’international, le premier acte a été signé ce vendredi même lorsque le président de cette nouvelle plateforme de l’opposition, Marc Ravalomanana a envoyé une lettre au secrétaire exécutif de la SADC Dr Stergomena Lawrence Tax. Dans cette lettre, l’ancien président Marc Ravalomanana fait connaître la création du RMDM qui « s’engage à œuvrer pour la refondation, afin d’instaurer à Madagascar une vraie démocratie, une bonne gouvernance et l’Etat de droit ». Il rappelle par ailleurs dans sa missive que la mise en place de cette nouvelle coalition des partis politiques d’opposition s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la loi n°2011-013 portant statut de l’opposition et des partis d’opposition. Une loi qui, selon Marc Ravalomanana, a été adoptée et promulguée sous la Transition de 2009, mais qui n’a jamais été appliquée, alors qu’elle fait déjà l’objet d’amendements à s’en tenir à une proposition de loi soumise à l’adoption du Parlement durant la session extraordinaire en cours.

Communauté internationale. Concluant sa lettre, Marc Ravalomanana demande à la communauté internationale en général et à la SADC en particulier, d’appuyer les efforts visant à transformer Madagascar en une Nation démocratique où le respect de la loi doit devenir une réalité. La lettre signée par le président du RMDM a atterri au secrétariat exécutif de la SADC à Gaborone (Botswana) au moment où cette organisation régionale, qui a activement accompagné Madagascar dans son processus de sortie de crise en 2009, se préparait à tenir son 39e Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement à Dar Es Salaam (Tanzanie). A rappeler qu’avant la création du RMDM, l’ancien président Marc Ravalomanana avait des échanges avec des diplomates et des représentants de la communauté internationale en poste à Madagascar. Les dirigeants actuels savent pertinemment qu’ils ne peuvent pas tourner le dos à cette communauté internationale s’ils veulent trouver des financements pour leurs projets de développement. Raison pour laquelle, l’actuel président de la République Andry Rajoelina, multiplie ses sorties officielles depuis son élection à la magistrature suprême. Après avoir été à Dar Es Salaam dans le cadre du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la SADC, il s’envolera dans une dizaine de jours pour le Japon où il participera à la 7e Conférence Internationale de Tokyo pour le Développement de l’Afrique (TICAD 7).

  1. Eugène
Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Je me demande il est toujours en liberté ce Mr R8 comme son complice Rjao qui l’a fait entrer en catami et en même temps l’a gracié de ses condamnations il ne faut pas oublier aussi l’Amiral rouge qui a voulu recolonisé les malgaches avec son système révolutionnaire communiste qu’il fait plonger dans des misères irréversibles

  2. Le statut de l’opposition à Madagascar n’intéresse personne même la communauté internationale C’est un bon débarras pour l’Afrique du Sud lorsque Ravalomanana a quitté ce pays

  3. @ RAKOTONIRAINY

    Ne perdez pas votre temps avec ces minables comme ce RAFA et bien d’autres pro-Ravalomanana … Vous avez raison RAVALOMANANA NE SERA PLUS PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE POINT BARRE … Les imbéciles peuvent aboyer toute la journée ici..

  4. arretez votre connerie c’est vous qui fumez des joints ( sans qualité )
    Et vous n’etes pas du tout fanatique vous : je vous souhaite finir à Tsiafa un jour

  5. @ rafa
    Vous sortez d’où ? Après avoir fumé un joint ? Revenez avec vos délires : fraudes massives etc .. C’est vous qui devriez réfléchir car ça craint grave le fanatisme se traite au PK 18 … Pauvre Con dirait l’autre !

  6. Qui vous dis qu’il a été élu démocratiquement : il faut réfléchir un peu

  7. On a rien à faire ( pour être poli ) des gesticulations stériles et des mascarades d »un individu qui a été battu clairement lors d’une élection présidentielle reconnue par toute la communauté internationale . Le président actuel a été élu démocratiquement donc il a la légitimité et la légalité de mener sa politique . La mauvaise foi de certains parle de violation de la constitution mais attendez la HCC gardienne de la constitution a bien émis un AVIS en 2014 stipulant que l’opposition est PARLEMENTAIRE .A ce que l’on sache Ravalomanana n’est pas député . Les promesses d’ANR pendant un débat n’engagent que ceux qui l’écoutent .Une nouvelle donne se présente pour le PRM car Ravalomanana le roublard veut gagner sur deux fronts : chef de l’opposition et maire de la capitale mais IL N’AURA RIEN ! Le peuple est mûr et les ZD ne représentent qu’eux même . Ravalomanana peut pleurnicher auprès du SADC et de son pote le gros lard à l’union Européenne mais IL NE REVIENDRA PLUS AU POUVOIR !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.