Mbola Rajaonah et Hasimpirenena Rasolomampionona : Deux emprisonnements controversés

Jacaranda

Leurs conditions de détention divisent l’opinion.

Le Pôle Anti-Corruption (PAC) a clôturé hier la première session de sa Cour Criminelle Ordinaire (CCO). Une session qui a débuté le 19 août. Parmi les jugements rendus par le PAC durant cette session est celui condamnant Claudine Razaimamonjy à une peine de sept ans des travaux forcés. Cette femme d’affaires proche du régime HVM reste à la prison d’Antanimora en attendant la suite de son procès relatif à d’autres chefs d’inculpation. Les prochaines sessions de la CCO du PAC pourraient juger deux autres « gros poissons » dont l’homme d’affaires Mbola Rajaonah et l’ancien DG des Services Fonciers Hasimpirenena Rasolomampionona. Inculpé de blanchiment de capitaux et d’infraction douanière, le premier est placé sous mandat de dépôt à la Maison de Force de Tsiafahy depuis le 14 février 2019. Les conditions de détention de Mbola Rajaonah ont été évoquées par le sénateur Honoré Rakotomanana lors du passage du Premier ministre au Sénat.

Vacance de poste. Cet imminent juriste et non moins ancien président de la HCC a martelé qu’à voir les charges retenues contre Mbola Rajaonah, celui-ci ne doit pas croupir à Tsiafahy, une maison de force réservée aux criminels dangereux.  D’après Honoré Rakotomanana, c’est la détention sous contrôle judiciaire qui doit être appliquée à l’endroit de Mbola Rajaonah. Par ailleurs, Hasimpirenena Rasolomampionona, député élu dans le district de Fandriana, continue de croupir en prison. Il a été placé sous mandat de dépôt à Antanimora avant même l’ouverture de la campagne électorale des dernières Législatives. Un autre député connaît le même sort, en la personne de Ludovic Adrien Raveloson, élu à Mahabo. Chose curieuse, rien ne bouge quant au procès de ces derniers, alors que le bureau permanent de l’Assemblée nationale ne serait pas prêt à saisir la HCC pour que cette dernière puisse constater la vacance des postes à Tsimbazaza. Bref, les populations de Fandriana et de Mahabo ont élu des députés qui ne peuvent point les représenter à l’Assemblée nationale.

R. Eugène

Telma Fibre Vibe

Share This Post

3 Comments - Write a Comment

  1. Moa ve tsy ny fitsarana notokony mandefa ny olona amin’ny toerana hanefana sazy arakarzky ny didy mivoaka?Ary izay olona mbola tsy voatszra dia tsy azo heverina ho olomeloka?
    Lazaina fa mdzme CLAUDINE Raz..dia voasazy asa anteriivozona 7 taona,dia inona le asanterivozona,hamaky vato ve ,,firy andro isankerin’andro,ary aiza no mety mba hahitana AZY hoe en tenue sady manao marina le asa?Sa de vitan’ilay hoe MINOA FOTSINY ihiany

  2. Ouais, je te soutient pleinement Rabeharivelo! quand on sait que plusieurs élèves dans les brousse n’ont même pas d’école pas d’école proprement dit et se mettent sous un arbre se protéger du soleil, de la pluie et du vent! Pour les politicards pouilleux, au ventres gonflés des souffrances du peuple Malagasy, ce n’est pas une crime!!! Et ils pensent qu’il faudrait gaver ces dahalos d’une autres genres dans des hôtels de luxe en guise de prison? Y’en a marre hein?!!!

  3. Il n’a pas encore compris ce journaleux que les détournements de deniers publics sont assimilés pénalement à de GRANDS actes criminels autrement Tsiafahy est approprié comme les crimes de droit commun. Le journaleux de service voudrait certainement nous faire encore passer une missive scabreuse de son gourou d’Imerikasinanina à cause dette morale à l’endroit cette racaille de la pire espèce . N’oublions pas que cette pègre était son sponsor lors des présidentielles .Quant à Rakotomanana Honoré on a bien l’impression depuis quelque temps que la démence sénile le guette rien qu’à se souvenir de l’épisode rocambolesque au poste de président du sénat avec Rivo Mainty .
    BRANDON Babakoto-7 a passé la nuit certainement en se masturbant la tête dans l’article 14 de la constitution et ces questions pratiques à la con . Sacré OSY MAINTY !

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.