Municipales à Tana : Ultime combat électoral entre le TIM et l’IRD

De par le comportement politique contestataire de sa population,  Antananarivo n’a jamais élu un candidat- maire présenté par le parti au pouvoir.

Une seule candidature a été enregistrée hier à l’OVEC (Organe de Vérification et d’Enregistrement des Candidatures)  de Nanisana, celle de Rakotoarisoa Alban présentée par le parti APM (Antoko Politika Madio). Les autres candidats ont encore 14 jours pour déposer leur dossier de candidature aux Municipales de la Capitale. Ce que l’opinion tananarivienne, voire nationale, attend avec impatience, c’est de savoir les noms des candidats que le TIM et l’IRD présenteront dans la course à la mairie d’Antananarivo. D’après nos sources, celui du « Tiako I Madagasikara » serait connu ce week end. Tandis que celui de l’IRD le serait la semaine prochaîne. Entre le TIM et l’IRD, l’élection du 27 novembre sera l’ultime combat du cycle électoral en cours. Après le second tour de l’élection présidentielle de 2018 et les Législatives du 27 mai 2019, les prochaines Municipales seront le dernier suffrage universel direct où ces deux grandes formations politiques s’affronteront. Tous les coups sont déjà permis en cette période pré-électorale. Le camp de l’IRD verse déjà dans une campagne de diabolisation et de dénigrement contre l’éventuel candidat du TIM qui serait en train de peaufiner sa stratégie pour mieux affronter l’élection de proximité du 27 novembre.

Vérité historique. Au second tour des présidentielles de 2018, les nombres des voix obtenues par les candidats du TIM et de l’IRD étaient très serrés à Tana. Mais, l’écart a été constaté aux dernières Législatives. En effet, les candidats députés présentés par le TIM au niveau des six arrondissements ont obtenu 45.000 voix de plus par rapport à celles recueillies par les candidats alignés par la plateforme IRD. Le débat est ouvert quant à l’éventuelle issue des prochaines Municipales. Historiquement, Antananarivo n’a jamais voté pour un candidat- maire présenté par le parti au pouvoir. En 1959, alors que le PSD du président Philibert Tsiranana était au pouvoir, la Capitale a élu l’opposant Richard Andriamanjato à la mairie. En 1983, le candidat du parti d’opposition AKFM Rakotovao Andriantiana a battu celui présenté par le parti au pouvoir AREMA. De même en 1995, le candidat d’Iarivo Mandroso Guy Willy Razanamasy a gagné les Municipales de la Capitale face au candidat soutenu par le parti au pouvoir. Antananarivo n’a pas dérogé à la tradition en 2000. Il a élu Marc Ravalomanana de « Tiako Iarivo » face au poulain de l’AREMA. Et encore en 2007, alors que le TIM de Marc Ravalomanana était au pouvoir, les électeurs tananariviens ont basculé en élisant Andry Rajoelina à la mairie. Et enfin en 2015, le TIM qui était dans l’opposition a pu faire élire sa candidate, en la personne de Lalao Ravalomanana.

Comportement électoral contestataire. En un mot, Antananarivo a sa propre logique politique que seuls les néophytes et les novices ne comprennent pas.  Cette logique politique peut s’expliquer par le comportement électoral contestataire de sa population. Le PSD, un parti ultra-dominant durant la Première République,  n’était pas nul à l’époque. De même l’AREMA pendant la deuxième République. Ce parti de l’Amiral Didier Ratsiraka a régné pendant 21 ans. En tout cas, le TIM, le principal parti d’opposition au régime d’Andry Rajoelina, n’a pas encore dévoilé le nom de son candidat ou de sa candidate à la mairie d’Antananarivo. Toutes les supputations sont permises. Ce qui est sûr, c’est que le nom du  poulain de « Tiako Madagasikara » dans la course à la magistrature de la ville d’Antananarivo sera connu au plus tard le 12 septembre.

R.Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

10 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. @LAZALAZAO

    Toujours les mêmes refrains à la con : françafrique , coup d’état etc VOUS NE SAVEZ PAS QU’Il Y A EU DES ÉLECTIONS POUR LES DÉPARTAGER ET TOUTE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE ET NON SEULEMENT LA FRANCE A VALIDÉ CES PRÉSIDENTIELLES. Donc vous êtes un PAUVRE CON !

  2. c’est un repêchage pour Ravalomanana s’il ose

  3. Bonjour. Je suis antillais et je désole de voir Madagascar subir la même malédiction que Haïti : enfin, la vie et l’avenir d’un pays et d’un peuple ne doivent pas être réduits à la querelle stérile entre 2 protagonistes !!!
    Quid des Malgaches alors ??? Madagascar a tout et même plus pour…inventer de nouveaux schémas de développement…avec de la plus-value pour le plus grand nombre. Vraiment, vos commentaires hystériques nuisent à la crédibilité et à l’attractivité de votre pays. Réfléchissez-y !!!

  4. Rabeharivelo. Sachez que Marc RAVALOMANANA a mille fois raison d’affirmer : Tsapao aloha ny herinao vao mitsapa ny heriko. Il savait bien ce qu’il disait, il voulait dire que votre putschist qndry rajoelina ne peut pas le batra en aucune manière/ Et c’est vrai. C’est la Francafrique qui a Renversé Ravalomanana en utilisant rajoelina. Avec un peu plus de curiosité, vous comprendrez mieux que les Malgaches peuvent comprendre sa propre situation politique.
    Votre point de vue est celui que la francafrique utilise à volonté, car il est naif et aggressive.

  5. @ BRANDON
    Caution azo tamin’ny makarakara sy risoriso ? Hainay anie ny antony niazakazahan’ny TIM nifanaraka tamin’ny Easy Park , ireny box sy kiosques rehetra ireny  » rackets » daholo .. Ny tànana eo andaniny jereo ny loto , ny gaboraraka ary ny korontana sns Tsy adala ny vahoaka Antananarivo ka sao mitsako tsy misy eo ilay OSY MAINTY …

  6. J’ai dit, je dis et je le redirai encore : « la femelle du tim qui a été à la tête de la ville de Madagasikara va subir son humiliation du siècle » Aucun habitant d’Antananarivo Renivohitra ne pourrait nier le fait: odeurs pestilentiels, ordures à perte de vue, embouteillage à faire perdre patience une tortue chasse de marchands des rues pour en attirer d’autres encore plus gênants dans des dans des kiosques qui privent les passants des trottoirs déjà encombrés par des voitures qui les ont élus comme parkings à vies, Faut-il encore parler des inondations qui paralysent la circulation en plus des cas de noyades à chaque saison de pluie? Personne, je dis bien personne à moins d’être sénile et psychopathe ne voudrait revivre un tel cauchemar venant d’un parti politique « TIMesquement » idiot !!!

  7. Aleo handeha mihitsy ny fifidianana. Tsy n’ny IR…D mihitsy Antananarivo.
    Fa ny olanay izao dia tsy mbola noraisin’ny Trésor ny caution-nay. Ho hita eo ny amin’io. Vonona izahay matoa tonga voalohany.

  8. @ KOTOBEKIBO
    Tsy olana aleo handeha ny fifidianana fa tsy an’ny TIM irery Antananarivo ka ho hitan-ntsika eo fa tandremo sao tsy mahataty resy indray amin’ny fraudes massives sns..

  9. @RABEHARIVELO, aleo handeha ny fifidianana handraisan’ny rehetra anjara fa tsy ianao irery no mpifidy eto Tanà !

  10. Il ne faut pas se voiler la face les ZD si Ravalomanana avec sa fameuse provocation d’antan  » tsapao aloha ny herinareo vao mitsapa ny ahy  » aurait pu déclarer depuis longtemps son intention de briguer une seconde fois cette mairie . On connaît l’homme par ses formules à l’emporte-pièce et ses arrogance mais là on sent une certaine frilosité voire même un manque de confiance en soi pour aller dans la bataille électorale . On a en mémoire sa verve et son insolence en 2001 pour préparer l’opinion face à l’AREMA . De toute façon on souhaite ardemment qu’il se représente cette fois-ci et qu’il soit battu royalement à plate couture …

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.