Stade de Mahamasina : La CUA préconise le respect de la loi

Jacaranda
Un hélico a survolé hier le stade municipal de Mahamasina.

Ne voulant pas verser dans des polémiques stériles, la commune urbaine d’Antananarivo évoque des dispositions législatives pour déplorer qu’il y ait une violation des lois régissant les collectivités territoriales décentralisées.

Le bras de fer qui oppose ces derniers jours la commune urbaine d’Antananarivo au gouvernement central sur l’intention de ce dernier de rénover le stade municipal de Mahamasina continue de défrayer la chronique. Avant-hier, deux ingénieurs chinois auraient voulu effectuer l’étude de faisabilité du projet ont été refoulés par les policiers municipaux car ils n’auraient pas été autorisés par le propriétaire des lieux qui est la commune urbaine d’Antananarivo. Hier, des hélicoptères ont été aperçus au stade municipal de Mahamasina. Le phénomène a fait réagir la CUA. Dans son communiqué, la commune urbaine d’Antananarivo évoque les dispositions de l’article 15 de la loi n° 2014-020 relative aux ressources des Collectivités territoriales Décentralisées, aux modalités d’élections, ainsi qu’à l’organisation, au fonctionnement et aux attributions de leurs organes qui prévoient que « le Conseil délibère notamment dans les domaines suivants (…) les projets de construction ou de reconstruction ainsi que de grosses réparations et de démolitions d’immeuble des Collectivités territoriales décentralisées ». La CUA rappelle également l’article 18 de la loi n° 2015-011 portant statut particulier d’Antananarivo qui dispose que « le Maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo est responsable de l’élaboration des plans d’urbanisme directeur et de leur mise en œuvre ».

Priorités. A s’en tenir à ces dispositions législatives, le gouvernement central, s’il veut contribuer à la rénovation du stade municipal de Mahamasina, doit passer par le maire qui saisit le Conseil municipal pour donner ou non son feu vert au projet. « Pour le moment, les priorités de la commune sont l’eau et l’assainissement. La population tananarivienne ne veut plus souffrir de la pénurie d’eau et du problème des ordures. », précise la CUA. En tout cas, le maire n’a pas le dernier mot sur un éventuel projet de rénovation du stade municipal de Mahamasina. Le dernier mot appartient au Conseil municipal car une collectivité territoriale décentralisée (CTD) est dirigée par deux organes dont l’organe exécutif représenté par le maire et l’organe délibérant qui est le Conseil. Et en matière de la décentralisation, le gouvernement central n’a pas le droit de s’ingérer dans la gestion des affaires propres des collectivités territoriales décentralisées. Aucun rapport hiérarchique ne lie le gouvernement central à ces CTD. Le contrôle de légalité est le seul moyen qui permet au gouvernement central d’intervenir au niveau de la gestion des CTD. Ce contrôle  a posteriori est exercé par les représentants de l’Etat territorialement compétents sur les actes de ces collectivités décentralisées.

Recueillis par R. Eugène

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. Sarotra amin’ny Malagasy ny mifanaja ankehitriny? Ilay razoky manasa olon’i Tompo (06/09) dia tsy azoko mihitsy, voalaza anefa fa : « … loza ho an’izay hiavian’ny fanafintohinana… ». Manarak’izany tsy manana ny fitiavan’i Tompo, ilay ahafahana mitia fahavalo, ao anatiny izy dia mandrangitra ny hafa, izany dia mety ahatonga ny fankahalana hirongatra ao anatin’ny fon’ny Malagasy sasany. Mila mikonfesy

  2. @ RANDRAROL

    Resaka be izany rangaha ity fa ny marina dia matahotra mafy ny fifidianana ny TIM dia miseho be geste manaja làlana . Aza hadino fa efa nisy tao amini’ny conseil municipal tao anie fanampahankevitra didy jadona nataon’i Ramatoa be tsy nandalo fandinihana fivoriana niaraka akory ka AZA HANAOVANA  » BOBARD » ny vahoaka !

  3. tombotsoa ho an’ny malagasy indrindra ny mpanao fanatanjahantena ny fanatsarana ny stade ao mahamasina izay fananan’ny kaominina. Fifanajana @ toerana sy andraikitra no takiana @ décentralisation effective tian’ny governemanta ntsay hapetraka akoatry ny ara-bola. Ny faritra moa no nataony laharam-pamehana @ hanomezany vola iray miliara ariary isany. Dingana tokony hatao dia manatona ny cua ny governemanta @ alàlan’i minisitra hajo izay efa ben’ny tanàna taloha ka mahalala tsara ny tokony hatao ary efa nifanehitra t@ pety hono t@ fanomezany alàlana fanorenana trano raitra vaovao amam-polony manamorona ny rn7 mamakivaky ny tanàna. Tsy handa izany ny conseil municipal fa hajao @ andraikiny fotsiny izy.Tsy misy idiran’ny ho fahalaniana ho maire na tsia izany,toerana ifandimbiasana io ka na iza ho lany eo ny ctd dia cdt! asa,hanao forcing sahal@ ilay ex-pds tany @ fourrière va! Tsy fomban-drajoelina izany fa olon-kendry sy olon’ny fifanakalozan-kevitra izy.

  4. RIDICULE ! On a la confirmation formelle que ces hélicoptères militaires étaient en exercice pour la venue du pape . Ce journaleux s’est déjà extasié sur une autre désinformation arguant que l’état n’a pas les 28 milliards d’AR pour les communales . La CENI lui a remis à sa place . Lalao Ravalomanana et sa clique d’incompétents jouent les victimes pour anticiper l’affront d’une défaite annoncée . Pour le respecter de la loi on ne peut que sourire avec les multiples malversations connues de la CUA !

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.