Communales : Les présumés candidats ne se précipitent pas

Jacaranda
Le taux de participation va-t-il augmenter cette fois-ci ?

Les candidats ont encore neuf jours pour déposer leurs dossiers de candidature auprès des Organes de Vérification et d’Enregistrement de candidature (OVEC).

Le dépôt de candidatures aux Communales et aux Municipales du 27 novembre est à son sixième jour aujourd’hui. « Jusqu’ici, très peu de candidats se sont rendus auprès des OVEC pour déposer leurs dossiers de candidature. », a fait remarquer hier le vice-président de la CENI Thierry Rakotonarivo. Ce constat est valable pour les 1695 circonscriptions électorales concernées. Pour la circonscription de la commune urbaine d’Antananarivo, la seule commune urbaine hors catégorie à Madagascar, une seule candidature est jusqu’ici enregistrée, celle de Rakotoarisoa Alban du parti APM (Antoko Politika Madio). Or, on sait que d’autres partis ou groupements politiques auront également leurs candidats à ces élections, pour ne citer surtout que le TIM et l’IRD. Pour le premier, la candidature de son président national Marc Ravalomanana s’avère très probable. Tandis que pour le second, le casting serait en cours. Des noms comme l’actuel directeur général des projets présidentiels Augustin Andriamananoro sont souvent cités. A Toamasina I, la deuxième grande ville stratégique après Antananarivo, le retour de Roland Ratsiraka à la mairie n’est pas à exclure. Il préférerait être maire de la commune urbaine de Toamasina, capitale économique du pays,  qu’un simple député à l’Assemblée nationale. Revenant à Antananarivo, des candidatures farfelues et fantaisistes ne seraient pas à écarter, comme celle de l’humoriste « Ramora Favori ». En tout cas, les candidats ont encore neuf jours pour déposer leurs dossiers de candidature.

Liste. Pendant les six jours qui sont déjà passés, différents cas d’incohérence sont constatés par la CENI. En effet, nombreux sont ceux ou celles qui veulent se présenter aux Communales et aux Municipales du 27 nombre, mais ils ne sont pas inscrits dans la liste électorale. Par ailleurs, des candidats ont du mal à obtenir leurs casiers judiciaires qui, dans certains endroits de l’île, ne peuvent être délivrés qu’au moins 15 jours à compter de la date de la demande. Pire, certains sont obligés de faire plusieurs kilomètres, voire traverser plusieurs districts, pour pouvoir effectuer la procédure d’acquisition de ces documents conditionnant l’éligibilité des candidats. D’après toujours la CENI, des coalitions politiques sont confrontées à des problèmes de candidature au niveau de certaines circonscriptions. Dans certaines communes, ces coalitions présentent leurs candidats, mais dans les mêmes communes, des partis composant lesdites coalitions ont également leurs propres candidats. Ce qui est interdit par la loi. En tout cas, les préparatifs vont bon train au niveau de la Commission électorale nationale indépendante et ses démembrements. L’impression des bulletins et d’autres imprimés sensibles a débuté hier. La première livraison vers les bureaux de vote a eu lieu vendredi dernier. En ce qui concerne le dépôt de candidature, la CENI de réitérer par le biais de son vice-président : « Les candidats ne devraient pas attendre les derniers jours pour ne pas compliquer les tâches des structures impliquées dans le processus. » A rappeler que le dépôt de candidature sera clôturé le 12 septembre.

R. Eugène

Telma Fibre Vibe

Share This Post

10 Comments - Write a Comment

  1. Il attend quoi ce SIMPLET pour revenir ici brosser dans les sens du poil R.EUGENE et cet article hypernul d’un vrai journaliste BABAKOTO . Certainement avec ses cornes hyper connus à l’hôtel Bellevue NOTRE SIMPLET NATIONAL se fait encore saquer par sa volage donzelle ! Pauvre mec..

  2. @ RANDRAROL

    Ne déformez pas à tort et à travers les citations pour jouer le pitre ! Nous on a rigolé depuis 2009 avec le dégagisme du dictateur voleur …

  3. qui se sent morveux se mouche! Et rira bien qui rira le dernier!

  4. @ BRANDON

    Arrêtez de vous tripoter derrière les rideaux de la mairie ça vous rend sourd et ridicule surtout en même temps en rabâchant comme un vieux sénile au bord du précipice comme le conseiller spécial à la CUA !

  5. @ BRANDON

    Arrêtez de vous masturber tellement vous êtes ridicule en rabâchant comme un vieux sénile au bord du précipice comme le conseiller spécial à la CUA !

  6. Tout le monde a donc vu l’hélico avec, à bord, les chinois voulant rénover le stade.
    S’il y a eu délit de presse et désinformation, un démenti suffira. C’est la procédure légale.
    Comme cela est allé loin, cela veut dire que l’info est vraie et que le pouvoir Oranzz veut savoir aussi qui a vendu cette info aux journalistes. Ce pouvoir veut connaitre la source ( certainement en son sein même ), ce qui est supposé dissuader les vrais journalistes de diffuser les les vraies informations à la population.
    Donc, les partisans du régime, tout en prônant que l’on est dans un État de droit, veulent en même temps nous apprendre à ne pas respecter la loi. Il faut en outre une autorisation pour pénétrer dans le stade, pour ne citer que cela. Petit à petit, d’aucuns montrent leur vrai visage : la dérive vers la dictature. Adolf n’aurait pas fait mieux.

  7. @ RANAIVOSOA

    Votre version des faits au ministère de la santé n’engage que votre petite personne . Pour votre gouverne il n’y a aucun lien mais vraiment rien pour parler d’absence de démocratie dans votre rapport tendancieux et partisan ! Rien d’étonnant de la part d’un homme borné jusqu’aux os . Vous pouvez délirez partout avec votre parti-pris et votre indélicatesse à l’égard des enquêteurs de la cybercriminalité mais les Événements l’attestent : PAR CES AGISSEMENTS ILLÉGAUX ON A LA CERTITUDE QUE VOTRE CAMP REDOUTE UNE RACLÉE ÉLECTORALE !

  8. IL N’Y A PAS DE DEMOCRATIE A MADAGASCAR!!! La semaine dernière, le minsitère de la santé a fait un recrutement de médecin. Ce ministère n’a fixé qu’une journée ouvrable pour préparer le dossier. c’est à dire, l’annonce a été fait jeudi et la date butoire du dépôt était le lundi d’après. Cette manière d’agir signifie l’absence de l’état de droit et de la démocratie. Ensuite, des journalistes mis en garde en vue signifie l’ultime dictature dans ce pays à la fois pauvre et riche… C’est triste mais je loue l’audace de la mairie d’Antananarivo!!!

  9. @ BRANDON

    RaLOTOnirainy ?! Par peur bleue et par faiblesse tu adores insulter va te faire bouffer sa bite car ton poulain la peur dans son froc à Faravohitra d’habitude arrogant n’a pas encore annoncé sa candidature ..

  10. Ny Antoko Politika Madio aloha no sahy hatreto.
    Ary mba aiza ny Antoko Politika MaLOTO(nirainy ) ? Kkkkkkkkkkkkk.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.