Communales : Zéro candidat pour le HVM

Faute de restructuration, l’ancien parti majoritaire est voué à disparaître à jamais.

Un parti qui a disparu avec le départ du pouvoir de Hery Rajaonarimampianina. C’est le moins qu’on puisse dire de l’état actuel de l’ancien parti majoritaire. Le « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » n’est plus présent dans les élections depuis le second tour de l’élection présidentielle de 2018. Comme aux dernières Législatives, la formation politique des « cravates bleues » n’a présenté aucun candidat aux Communales du 27 novembre. Une situation qui le raie de la catégorie des grands partis. L’IRD et le TIM restent deux grandes formations qui maintiennent leur présence dans l’échiquier politique national. Le duel entre ces deux partis se poursuit depuis le second tour des dernières présidentielles. L’actuel parti au pouvoir a des candidats dans presque toutes les Communes de Madagascar. Tandis que les candidats du TIM sont présents dans 900 circonscriptions électorales. En tout cas, la situation du HVM reste unique. N’étant plus au pouvoir après 1972, le PSD avait toujours participé aux élections qui ont suivi sa chute. De même, l’AREMA, après le départ du pouvoir de Didier Ratsiraka en 1991 et 1996, a toujours assuré sa survie en présentant des candidats aux élections. Le TIM a fait exception. Chassé du pouvoir en 2009, non seulement la formation politique de Marc Ravalomanana a participé à toutes les élections, mais il a pu faire élire des candidats à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Chasse aux sorcières. La débâcle du HVM peut s’expliquer par beaucoup de facteurs. Le premier facteur serait le fait que le parti et son instance dirigeante ont été surtout composés des opportunistes qui manquent de conviction politique. Le second facteur qui peut expliquer le contexte actuel serait la chasse aux sorcières que mène actuellement le pouvoir en place contre ses anciens « bailleurs ». Claudine Razaimamonjy et Mbola Rajaonah en font partie. D’autres anciens barons du parti sont neutralisés, voire intimidés, car après avoir occupé des hauts postes de responsabilités, ils risquent de s’exposer à des poursuites judiciaires qui sont devenues une arme efficace pour assouvir une vengeance politique et mâter les adversaires. C’est actuellement le cas de Maharante Jean De Dieu et Onitiana Realy. Ces deux ministres du régime HVM font l’objet de l’IST (Interdiction de Sortie du Territoire). D’autres, par peur de connaître le même sort, ont décidé de faire allégeance au pouvoir en place. Le Sénat reste le seul terrain politique où le HVM marque sa présence. Mais une présence difficile à comprendre car l’ancien parti majoritaire épouse une position qui n’est ni dans l’opposition, ni dans le camp du pouvoir, ni au centre. Ce qui est sûr, à cause du fait qu’il n’a présenté aucun candidat à l’élection des maires et des conseillers, le « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » n’aura aucun sénateur à Anosikely à l’issue des prochaines Sénatoriales. Car ce sont les maires et les conseillers communaux qui éliront les membres de la Chambre Haute.

Restructuration. En tout cas, le HVM se prépare à sa restructuration, pour éviter de disparaître à jamais. Reste à savoir si cette restructuration réussira avec l’hémorragie dont il souffre depuis le départ de Hery Rajaonarimampianina. Pour bon nombre d’analystes politiques, cette restructuration devrait concerner le système politique en général à Madagascar. Car force est de constater que la plupart des candidats de l’IRD aux Communales du 27 novembre sont des maires en exercice qui ont été élus sous les bannières du TIM à l’époque du président Marc Ravalomanana, et puis du HVM sous le régime de Rajaonarimampianina. Sous l’ère Rajoelina, ils veulent être des maires IRD. Cette situation qui peut s’expliquer par la victoire du retournement de veste, a frustré les militants IRD des premières heures qui voulaient se présenter sous le maillot de la plateforme, mais qui n’ont pas été exclus.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. oh vous êtes tous des aveugles: ils sont tous pourris jusqu’aux os et le pire il est là en train de gouverner et obnubiler les malgaches avec DIEU DIEU DIEU. Quelle perversité!

    Il n’y a plus de vrais politiciens comme Monja Jaona, Manandafy etc… que des pervers

  2. Malala
    Vous etes plus qu’maveugle. Et ce que vous dites là, c’est du foza orana pur jus. Dùabors en 2009, le peuple dont vous parlez était des 4 mis, des opposants politicards et quelques supporters de rajoelina. C’était un coup d’état, de la françafrique en utilisant votre rajoelina. le peuple dont vous évoquez n’avait rien du peuple, la participation de l’armée et le refus de Ravalomanana d’engager un conflit militaire qui a causé sa chute.
    Vous parlez d’une condamantion qui a été fomenté de toute pièce et en ue nuit christine razanamahasoa a trouvé ce verdit car elle a pris la place ministre de la justice avec le coup d’état de rajoelina. Donc c’est uen condamnation politique remplie de mensonge: Pourquoi ne faites vous pas une nouvelle enquêtes sur le 07/02 ? sans l’intervention de rajoelina et ses cliques. Il y a beaucoup de témoins et indices qui ne vont pas du tout dans le sens de votre pauvre condamnation aveugle. Et votre victoire éléctorale ?????? hhahahahahaha, que dites vous du HALATRA BEVATA aussi bient pour les présidentielles que pour les législatives…. autrement dit Malala; vous prenez les gens des bêtes à tromper et à écraser. dites -nous , qui est le responsable d’exportation de bois de rose pendant la transition ? et l’affaire 25 janvier 2010 ? Ca vous dit quelques chose. rajoelina actuellement au pouvoir est le résulatat d’une crise que vous et rajoelina ont implanté dans le pays.

  3. Vous voulez la vérité e pleine figure BRANDON : vous perdez votre temps et votre salive pour rien parce que Ravalomanana le dictateur a été viré par le peuple en 2009 , qu’il a été condamné par la justice en 2010 pour les tueries d’Ambohitsorohitra , que le peuple a donné raison à Andry Rajoelina lors de présidentielles et que Ravalomanana ne sera jamais chef de l’opposition et maire de la capitale ! Vous pouvez toujours déformer l’histoire à votre guise mais Ravalomanana appartient maintenant au passé , il sera un  » has been  » dans un coin d’Ambatomanga … Surtout pas de larmes hein !

  4. NARINDRA a !
    C’est quoi ces manières ? La vérité reste la vérité, même si elle vous blesse énormément.
    Ianareo Rehetra Dahalo (IRD) ary Ianareo Rehetra Dondrona (IRD).

  5. Dis donc BRANDON vous ne manquez pas de culot !. Ce n’est pas Rajao qui a permis le retour en catimini d’Osy mainty d’Afrique du sud ? Mbola Rajaonah la pourriture du HVM n’était pas le sponsor de Dada lors des présidentielles ? Le HVM n’est pas dans le Rodo Be Maimbo,de Tabera et A . Andriamiseza qui a proposé Ramose comme candidat aux municipales ? Votre manière de réagir ci-dessous est lamentable et démontre encore que vous êtes un SAUVAGEON  » ratsy taiza tsy mahalala fomba  » comme la plupart des ZD !

  6. IRD et HVM : les copains de la Transition ! Hihihihi.
    Et maintenant, l’un termine les actions et projets entamés par l’autre. Battage d’eau oblige ! Kkkkkkkkkk ! Hihihi

  7. C’est clair, ce sont tous des arrivistes,retourneurs de veste et trafiquants.
    Ils ont tous la queue entre les jambes par peur du Bianco et du fisc.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.