Nouveaux statuts du FER et de l’ARM : Délai de mise en vigueur de 6 mois sollicité par l’Union Européenne

Jacaranda

Des réformes du secteur routier à Madagascar sont menées par le Gouvernement actuel, conduisant, entre autres, à la mutation de l’ancien Fonds d’Entretien Routier (FER) en Fonds Routier et à celle de l’Autorité Routière de Madagascar en Agence Routière de Madagascar (ARM). Selon l’Union Européenne, plusieurs projets structurants de Madagascar qu’elle appuie, sont menés par le biais de ces entités. « …Un changement de dénomination et de statut d’une contrepartie entraîne la modification contractuelle de tous les documents juridiques mentionnant cette entité, en amont entre les partenaires techniques et financiers et le Gouvernement, et en aval, entre le Gouvernement et toutes ses contreparties. Afin de ne pas bloquer les décaissements,… il serait souhaitable de prévoir un délai de mise en vigueur suffisamment long (minimum 6 mois)… », a indiqué l’Ambassadeur de l’Union Européenne, Giovanni Di Girolamo, dans une lettre adressée au ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et des Travaux Publics, Hajo Andrianainarivelo, tout en félicitant les réalisations que ce dernier a entrepris depuis son arrivée au Gouvernement.

Spéculations. En effet, cette lettre a fait l’objet de spéculations politiques sur les réseaux sociaux. D’après son contenu, des décaissements sont prévus pour plusieurs projets passant par l’ancien FER et l’ancien ARM. L’Union Européenne prône alors un délai de mise en vigueur suffisamment long, pour les changements de statuts, afin que le processus de décaissements puisse se poursuivre, sans avoir à modifier les documents juridiques mentionnant ces deux entités. A noter que plusieurs projets routiers appuyés par l’Union Européenne, l’Agence Française de Développement (AFD) et la Banque européenne d’investissement (BEI), sont actuellement en cours de mise en œuvre. Il s’agit du Projet de « Modernisation du réseau routier de Madagascar », initié par la BEI sur la RN13 et la RN6, le « Corridor Commercial » avec la collaboration de la BAD (Banque Africaine de Développement) sur la RN9 et la RNT12A, les « Travaux de réparation des dégâts climatiques sur l’ensemble du réseau routier de Madagascar » et le projet Haute intensité de main d’œuvre (HIMO) pour le développement durable et inclusif de Madagascar.

Antsa R.

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Rehefa miankin-doha be loatra @ vola vahiny dia atao veloma koa ny fiandrianam-pirenena satria tsy maintsy manaraka ny baikony kanefa ange ka tena manankarena ny firenena malagasy fa ny fahasahiana ara-politika no sakana hoy itompolahy rajaonah izay. Raha fanamboaran-dalana no hasian-teny dia tena manakarena vato i madagasikara: averina ny stp faha tsiranana atao isaky ny faritra,omena fitaovana ampy sy concasseurs roa avy. Tsy hitako ny mampiavaka ilay régie directe nofoanana sy ny himo asolo azy fa samy régie directe. Ny gazety matetika manome tsiny ny teknisianina fa tsy manao vina famboaran-dalana mateza. Araka ny fahalalako azy dia ny mpamatsy vola no tsy manaiky izany amin’izay tsy maintsy mitrosa vola aminy isaky ny dimy na folo taona hanaovana rehabilitation

  2. On voit se profiler beaucoup d’ embauches en espérant que les mains d’œuvre sont disponibles dans notre pays.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.