Football- CAN 2021 : Les Barea assurent l’essentiel !

Jacaranda
Faneva Ima avait plein de dévouement lors du dernier match.

Courte mais précieuse victoire des Barea, samedi dans un stade de Mahamasina plein comme un œuf mais qui a réagi comme un seul homme pour soutenir à fond Abel Anicet et ses camarades.  Des héros quelque peu fatigués mais qui n’ont pas failli à leur mission première, celle d’offrir du bonheur au public et à  la Nation toute entière.

1 but à 0. C’est le résultat de la première entrée des Barea dans la course à la qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations 2021 face à des Ethiopiens qui ne sont pas aussi modestes comme on a tendance à les qualifier mais autant le dire que les Dieux du stade étaient du côté des Malgaches.

But de Rayan. C’est d’ailleurs la seule explication pour expliquer ce raté de Shemeles qui se trouvait nez à nez avec le gardien malgache, Melvin Adrien, mais qui enleva son tir (39è). Il aurait pu être le but d’égalisation car auparavant, Rayn Raveloson convertit à but d’une tête imparable, un centre de Carolus (18è) au grand bonheur du public.

Le premier but pour le fils de Pierre Kely mais un but qui trouve tout son sens car marqué par le benjamin de cette sacrée troupe au moment où le capitaine Ima Faneva Andriatsima annonçait sa retraite internationale.

Mais ce n’était pas, autant dire, une surprise car bien avant ce match, tout le monde savait que les Barea allaient gagner. Reste à confirmer de quelle manière ?

Morel au top. En tout cas pas la plus belle, car on a eu droit à des Barea quelque peu chanceux mais qui ont su garder leur cage inviolée grâce notamment à l’immense talent d’un Jeremy Morel qui se bonifie avec l’âge.

Il a en effet était là pour repousser les assauts éthiopiens grâce à son sens du placement et surtout son autorité pour jouer les positions de hors -jeu.

Comme Abel Anicet investi d’un rôle de capitaine, faisait aussi le job au milieu, cela devenait beaucoup plus difficile pour les Antilopes Walya.

Tout compte fait, la fébrilité du onze malgache s’expliquait par l’absence de Marco Ilaimaharitra entraînant ainsi un changement du système puisque le 4-3-3 habituel fut remplacé par un 4-2-3-1 où Rayan jouait plus un rôle plus offensif.

Pour espérer gagner, Nicolas Dupuis doit trouver une troisième sentinelle et revenir à ce schéma qui lui a permis de se hisser jusqu’aux quarts de finale de la CAN 2019.

Il lui faut également gérer la petite forme de Dax quelque peu méconnaissable ainsi que celle de Njiva qui n’a pas montré grand-chose alors qu’il y a une place à prendre après le départ de Faneva Ima.

Retrouver les bonnes vielles habitudes reste le maître -mot. La victoire de mardi contre le Niger est à ce prix.

Clément RABARY

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. C’était un match important, on l’a gagné, c ‘est fait. Il faut tourner la page, et tout faire pour battre les Nigeriens à tout prix. Le passé, c’est la passé, maintenant objetif : battre les Nigeriens.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.