Bras de fer sur la LFI 2020 : Le Sénat en véritable Institution d’opposition

Rivo Rakotovao a-t-il fait sonner son coup de cloche final par son bras de fer avec l’Exécutif ?

Visiblement, les sénateurs ont mené un combat d’arrière-garde en essayant de torpiller l’adoption parlementaire de cette loi de finances.

Ce qui s’est passé ces derniers jours laisse croire que l’opposition parlementaire se trouve au Sénat. A la différence de ce qu’on assiste à l’Assemblée nationale où le TIM joue ce rôle, l’opposition HVM détient la majorité à Anosikely. Certains observateurs comprennent le comportement de cette opposition majoritaire dès l’annonce de la suppression du Sénat faite par l’actuel président de la République durant sa campagne présidentielle de 2018. La Chambre  haute de Rivo Rakotovao n’a eu de cesse de mener des batailles juridiques contre le pouvoir de Rajoelina. Des batailles que cette Institution dominée par l’opposition a toujours perdues. C’est dans le cadre de ces combats que le président du Sénat Rivo Rakotovao a saisi le 05 novembre 2019 la Haute Cour Constitutionnelle pour demander l’avis de celle-ci sur la constitutionnalité du Décret n°2019-1866 du 25 septembre 2019 relatif au gouverneur. Dans sa décision n°17-HCC/D3 du novembre 2019, le juge constitutionnel a décidé que ledit décret est conforme à la Constitution. Le dernier combat mené par cette opposition parlementaire date du vendredi 13 décembre lorsque la majorité d’Anosikely a essayé de torpiller le processus d’adoption parlementaire de la loi de Finances 2020.
De 63 à 18 membres. Le Sénat a attendu les dernières minutes pour renvoyer à l’Assemblée nationale le projet de loi de Finances 2020 qu’il a amendé à l’issue de sa deuxième lecture. « Le Sénat a retardé l’adoption de ce projet de loi. Ses représentants étaient venus remettre à Tsimbazaza le projet de loi amendé alors que les députés étaient en train de clôturer la session à l’Hémicycle. C’était le vendredi 13 décembre à minuit. », a précisé la présidente de l’Assemblée nationale Christine Razanamahasoa. Les députés accusent les sénateurs d’avoir joué le blocage à l’adoption de la loi de Finances 2020 sans laquelle l’Etat ne pourra pas fonctionner dans quelques jours. En tout  cas, ce que le Sénat est en train de mener, ce ne sont que des combats d’arrière-garde. La loi de finances 2020 dont les dispositions seront mises en vigueur par voie d’ordonnance ne prévoit plus un budget d’un Sénat à 63 membres. L’élaboration du budget 2020 de la Chambre  haute s’est inspirée de l’Ordonnance n°2019-006 portant loi organique modifiant certaines dispositions de la loi organique n°2015-007 du 3 mars 2015. Cette Ordonnance réduit de 63 à 18 le nombre des sénateurs. Et pour une Chambre  haute de 18 membres, la loi de finances 2020 prévoit un budget d’un peu moins de 16 milliards d’ariary contre 36 milliards d’ariary pour 2019. Une élection sénatoriale anticipée sera donc organisée l’année prochaine.

R.Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

12 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Le Senat est une Institution pour baliser le pouvoir du President de la Republique a tant que nous sommes un pays republicain,on respecte la democratie. Donc,le nombre des senateurs restent moins des deputes,alors c’est bien qu’ils restent 64. Nous ne sommes pas un etat imperial.

  2. @ Le MAGE

    Il y a eu des élections et tous ces élus ont eu l’onction populaire par la voie des urnes . Libre à vous de faire du voyeurisme politique en insinuant que les dirigeants actuels ne sont pas tous des anges . C’est l’aboutissement d’un processus démocratique universel qui a constitué la majorité actuelle . Les institutions fortes garantissent l’instauration de l’état de droit . La justice est à priori indépendante . La séparation des pouvoirs entre le législatif et le judiciaire est effective . Le bicamérisme du régime est acté et les deux chambres parlementaires doivent assurer à fond le contrôle de l’exécutif . Les entités comme le BIANCO et le SAMIFIN complètent le tableau pour éradiquer l’impunité . La société civile se range en lanceurs d’alerte . Madagascar a signé des traités et des conventions internationales sur la lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux .Des citoyens lambda agissent maintenant en vrais défenseurs de l’intégrité civique et morale . Tout cela ramène à dire que la république régie solidement par une loi fondamentale intangible n’est plus une vue de l’esprit . Autrement ça ne sert à rien de jouer aux apprentis grincheux !

  3. @ Ignace RAKOTO

    Il n’y aura pas de monarchie dictatoriale d’ailleurs ça ne veut rien dire . Je vous renvoie à votre gourou Marc Ravalomanana qui a voulu instaurer la dictature théocratique pour mieux manipuler le FJKM ! Madagascar est une république point barre !

  4. @ Le MAGE

    Il y a bien eu des élections non ? La question par esprit simplet n’est pas de savoir si les dirigeants actuels sont des anges ou non sinon libre à vous de faire du voyeurisme politique .La majorité actuelle est l’aboutissement d’un processus démocratique universel à savoir la voie des urnes . Il y a des institutions bien en place . La configuration du régime est le bicamérisme . Les deux chambres sont censées jouer à fond leur rôle de contrôle de l’exécutif .La séparation des pouvoirs entre l’exécutif , le législatif et le judiciaire est effective . La justice est à priori indépendante .Toutes les entités comme le Bianco et le Samifin sont fonctionnelles pour le respect de l’état de droit par la lutte contre l’impunité . La société civile se range en lanceurs d’alertes . Madagascar a signé des conventions internationales sur la lutte contre la corruption et le blanchiment de capitaux . Tout cela ramène à dire que ça ne sert à rien de se verser dans des allégations et insinuations gratuites . Le mandat dure 5 ans et c’est un dispositif constitutionnel intangible !

  5. @RAKOTONIRAINY
    Merci de vos réactions.
    Je ne porte qu’un regard objectif par rapport au schéma et dynamique institutionnels à Madagascar. Si vous dites « La démocratie n’est pas le monopole d’une pensée unique », je suis entièrement d’accord et il ne faut pas mépriser quelqu’un qui exprime ses idées sans se verser dans des haines qui attiserait les conflits latents. Mépriser ne veut pas dire dénigrer ou diaboliser. Est-ce que vous pensez que les dirigeants actuels sont des anges? Ils sont des humains comme le HVM. Ce dernier a fait des erreurs et peut être des malversations, d’après les dossiers au niveau du BIANCO, mais ne pensez pas que les dirigeants actuels sont des gens « clean ». Il faut de la balise dans la conduite de l’affaire de l’Etat et c’est l’importance de l’opposition.

  6. Les actuels gouvernants voudront mener seuls las affaires de l’Etat, ils desireraient de pouvoir faire ce qu’ils veulent faire. Suprimer le -senat est le chemin que Andry Rajoelina a preferé dès sa campagne presidentielle, ,son objectif ou sa fin sera l’application de la monarchie dictatoriale et despotiste sans respecter la loi et la costitution dont lui- meme n’est pas capable de les interpreter ou connaitre l’esprit de tous les articles et les decréts, il est un ganagana misasa loha…..

  7. Le senat a envoyé le texte avant minuit, donc c’est légal, l’AN n’a pas à fermer la porte avant. Un point c’est tout

  8. @ rafa

    Tu es un minable n’ayant pas connaissance des subtilités de la langue française . Johnny HALLIDAY a été poursuivi en justice pour sa chanson culte  » noir c’est noir  » ? Quand je prends le café et que je demande au serveur le « petit noir  » ? Rivo RAKOTOVAO d’ailleurs n’a pas vraiment la peau noire et vous voulez porter plainte il faudrait bien retrouver ses amis d’enfance pour ce surnom. Connards ils resteront les zanak’i Dada comme toi car ton gourou a bien traité sa garde personnelle d’origine côtière de « gidro » !

  9. @ Le MAGE

    Je ne sais pas si vous avez un minimum de considération sur la liberté d’expression .La démocratie n’est pas le monopole d’une pensée unique . Surtout il ne faut pas mélanger débats d’idées sur l’utilité ou non du sénat et convenance partisane sinon on fait preuve d’hypocrisie méprisable . Gardez le HVM pour vous si vous estimez que c’est un parti intrinsèquement crédible par sa composante mafieuse pour l’alternance et qui n’ose même pas se présenter aux échéances électorales . C’est trop facile d’évoquer des haines personnelles quant on voit l’état dans lequel le régime HVM a mis le pays . Enfin pour finir il n’y a aucune honte à afficher ses sensibilités politiques au lieu d’être dans la posture d’un tartufe donneur de leçons .

  10. Et toi tu es blanc ou noir : quelle honte de parler comme ça
    Dans d’autres pays tu seras taxé de  » raciste » et c’est très grave
    Mais dans un pays comme Mcar hélas on est très très loin encore sur tout !

  11. Dans mon commentaire précédent par rapport à la loi de finances 2020, j’ai dit que l’opposition est toujours nécessaire dans un pays qui se veut démocratique.
    Supprimer le SENAT a pour objectif d’orienter les efforts de développement vers des actions mais pas autour des blabla, voilà l’idée du Président actuel, une idée tirée des grognes de bon nombre de citoyens par rapport à l’utilité du SENAT. Une structure qualifiée de budgétivore car ses membres n’ont fait que jouir de leurs avantages pécuniaires, politiques et sociales.
    C’est aux dirigeants actuels de chercher les moyens légaux de se débarrasser du sénat.
    Pour le HVM, ses membres doivent faire des efforts pour restaurer leur blason et rendre son parti une structure capable de proposer des projets de sociétés et d’agir comme opposant en toutes légalités.
    J’invite aussi les commentateurs à faire preuve de sagesse et de ne pas attiser des haines personnelles mais de débattre des idées.

  12. Rivo mainty par son surnom va broyer du noir ! Le rouleau compresseur de la majorité est bien huilé qu’ils n’ont même pas probablement besoin de la nécessité de promulguer par voie d’ordonnance .ce sénat qui pue le HVM et ses magouilles va disparaître dans le dénuement total . Et ce n’est que moindre mal pour le bon fonctionnement des institutions.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.