Magro Behoririka : L’opposition appelle à une grande manifestation

L’opposition accentue la pression à l’approche du verdict des tribunaux administratifs.

Le pouvoir en place a intérêt à calmer le jeu en ne prenant que les décisions qui favorisent la stabilité politique. 

La trêve politique de fin d’année risque d’être compromise. Hier, les dirigeants du RMDM (Rodobe ny Mpanohitra ho any Demokratia eto Madagasikara) et du MCFIE (Mouvement des Citoyens contre les Fraudes et Irrégularités Electorales) ont annoncé devant la presse qu’une grande déclaration sera faite demain au Magro Bohoririka. Visiblement, l’opposition accentue la pression à l’approche de l’échéance accordée aux tribunaux administratifs pour la proclamation des résultats définitifs et officiels des communales et des municipales du 27 novembre 2019. Le RMDM met au centre de ses préoccupations l’élection du maire et des conseillers municipaux d’Antananarivo-Renivohitra. Une élection où il a décelé des anomalies et des irrégularités, notamment au niveau de la liste électorale. L’opposition a déclaré avoir des preuves de ces irrégularités. Raison pour laquelle elle a demandé au tribunal administratif d’Anosy de procéder à la confrontation de la liste électorale émargée utilisée lors des législatives du 27 mai, à celle émargée utilisée aux dernières communales.  La CENI a été saisie de cette demande, mais Alarobia s’est déclarée incompétente en renvoyant le TIM devant les juges administratifs. D’après les résultats provisoires proclamés le 9 décembre dernier par la CENI, le candidat de l’IRK Naina Andriantsitohaina a obtenu 81 651 voix, contre 75 425 pour celui du TIM Rina Randriamasinoro.

Contexte politique. Mais actuellement, la lutte contre les fraudes électorales n’est pas le seul cheval de bataille de l’opposition. Elle milite également par rapport aux problèmes d’insécurité, de la crise institutionnelle née du processus d’adoption du projet de loi de finances 2020, et des îles Éparses. « Nous ferons connaître samedi prochain notre position  officielle par rapport à ces problèmes », a annoncé hier Arlette Ramaroson. En tout cas, force est de constater que l’opposition veut profiter de la fragilité du contexte politique actuel pour faire passer son message. Contexte politique marqué par des foyers de tension, pour ne parler que de la situation qui prévaut depuis quelques jours à l’université d’Antananarivo, avec la grève des enseignants et le mouvement de contestation des étudiants. Dans ce cas, le pouvoir en place a intérêt à calmer le jeu en ne prenant que les décisions qui favorisent la stabilité et la paix sociale en cette période de festivités de fin d’année. À rappeler que le TIM et les autres entités politiques de l’opposition ont décidé de reprendre depuis quelques jours le chemin du Magro Behoririka pour faire entendre leur voix. La situation devient plus tendue en attendant le verdict du tribunal administratif, qui aura jusqu’au 14 janvier 2020 pour proclamer les résultats officiels des communales du 27 novembre.

R. Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

11 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ireto ny rodorodon’ny very seza, sy ny mpitady toerana.
    Miandry dimy taona dia mirotsaha hofidiana raha sahy.
    Intelo niatrika fifidianana toujours afara ka inona no mbola tsy mazava @ izany?

  2. Ireto indray ireo mpanao politika mpitaty rakena fa tonga , atao fifidianana tsy hita izay kandida atolony, satria fantany fa tsy hahazo vato izy dia zara aza misy ireto tsy mahazaka resy ireto dia mihazakazaka ery fa sao ao no hahitana irika hahazahoana toerana. Dia hita eo izany fanambarana goavana ataon’ireo izany rahampitso rehefa resy dia resy eto antananarivo olona samy nianatra io ve dia hifanambaka fa izay e, otran’ny tamin’ny fotoam-pifidianana aza hono tao nisy fiara- nizara eau vive ho an’izay olona handeha hifidy fa tao tsy lany ihany ny nanao izany. Rehefa resy tamin’ny isam-bato dia any amin’ny liste indray no hafafy ny lainga.

  3. Demokrasia moa no misy ao Madagasikara? Tsy Izay moa no anaran’ilay kianja napetraky ny mpanongam-panjakana tenu Ambohijativo? Ka no ho izany, avelao ny olona haneo ny heviny f’aza tapenam-bava. Rehefa mbola tsy manakorontana izy dia azo y atao ny manao fihetsehana. Tsy Izay moa no nataon’i DJ tamin’ny 2009? Mpamosavy milevina amoron-dàlana io, mahatantesa valin-kitsaka.

  4. Ny fety na teraka Jesosy na nitsangana t@ maty Jesosy na nilatsaka ny fanahy masina na fetin’ny fahaleovantena dia ho an’ny Malagasy rehetra ,fa ny enti-manana ? mba sokafy kely hoe ny poketran’ny vahoaka 99% , ny betsaka amin’ireo aza dia tsy mahalala akory ny hoe inona moa izany poketra . Ny ho hanina anio tadiavina mandra-pilentiky ny masoandro …….tsy ny mpangalatra eny an-tsena ihany no mpangalatra fa ny mpamoritra vahoaka toy izao , fanapenana ny masony tsy hahita ny tokony ho anjarany :ara-bola ,ara-tsakafo ,ara-pahasalamana ……… dia tsy rarahiko raha hisy hamaly indray hoe Tim angaha aho , TSIA . Rehefa ny fitiavan’olona diso toerana no arangarana dia jamba izay , mitapy maso tahaka ny soavalin’ny Lemizo …….

  5. Des panararao-paty (opportunistes), des égoïstes qui ne savent que ses intérêts personnels, des politiciens et politic(h)iennes corrompus. Rien que voir les visages et j’envie de vomir.

  6. @ Rafali Rafalimanana

    Rovito tsara ny pataloa eny @ Magro izao ny friperies ao @ Hôtel de Ville any Lalao efa hifarana ! Veloma dada e !

  7. @ Rafali Rafalimanana

    Rovito tsara ny pataloa eny @ Magro izao ny friperies ao @ Hôtel de Ville any Lalao efa hifarana ! Veloma dada e !

  8. Tu ne fais que parler de Ra8 ronono fa mialona : ny saina MALOTO fa tsy MADIO !

  9. Moi je suis d’accord pour la trève des manif (s), et trève des tensions politiques …le pourvoir devrait résoudre de problème des étudiants…cette trève, qui est historique même pendant les guerres mondiales, rentre dans le cadre des festivités pour Noël et fin d’année.
    Avelao ny Malagasy hifety fa mba zony izany, vahoaka Malagasy izay tsy nifidy ny ankamaroany, satria leo politika tsy manova akory ny fiainany na dia kely aza. Io seza politika io maha-romotra sy mahalasa adala izy io!!

  10. Ny ratsy ho an’ny malagasy tsy misaina; tsy nazava aminao ny ratsy napetrak’i Marc Ronono sy ireo mpanao politika malagasy hafa.
    Ireny olona tsy mbola tia ny Malagasy io.
    Mbola te hahita ny fahantrana malagasy ry zareo a.
    Mampalahelo ry zareo.

  11. Tantu pis pour les malgaches qui ne réfléchissent pas; vous n’avez pas compris la mauvaise foi de Marc Ronono et les autres salops politiciens malgaches.
    Ce sont de gens qui n’ont jamais aimé les malgaches,ils veulent toujours voir les misères de malgaches. Ce sont des sadiques.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.