Nouveau stade de Mahamasina : 23 familles squatters à déloger

Actuellement, des travaux de construction de nouveaux bâtiments sont encore en cours sous les gradins du stade de Mahamasina.

Prévus débuter ce mois de décembre, les travaux de construction du nouveau stade de Mahamasina n’ont pas encore commencé. L’échéance semble avoir été repoussée. Pourtant, depuis le mois de novembre, bien malgré les polémiques, des techniciens venant de la Présidence et des ministères concernés par le projet ont déjà entamé une étude du sol en vue de la réalisation du projet. Le président Andry Rajoelina exige que le nouveau Stade Barea soit opérationnel avant la célébration du 60è anniversaire de l’indépendance, le 26 juin 2020. Afin d’assurer le suivi-évaluation des travaux, un comité technique a été mis en place au niveau de la Présidence de la République. Ce comité sera au pied d’œuvre dans les plus brefs délais, a-t-on fait savoir. D’après les informations, les membres de cette structure nouvellement mise en place tiendront leur première réunion ce jour. Cette démarche confirme en tout cas la détermination du régime à remplacer l’actuel Mahamasina par un nouveau stade aux normes internationales.

Constructions illicites. Cependant, comme c’est le cas pour le projet de construction de la nouvelle ville Tana-Masoandro à Ambohitrimanjaka, la construction du nouveau Stade Barea rencontre aussi un souci. D’après les informations, il existe 23 familles à expulser au stade de Mahamasina avant le début des travaux. Parmi ces familles figureraient des fonctionnaires, mais aussi des employés de la Commune Urbaine d’Antananarivo. Pour l’heure, on ignore le motif et la motivation de la décision de la CUA qui leur a autorisé à habiter ou à squatter (c’est selon) à l’intérieur même du stade. Existe-t-il un contrat en bonne et due forme ? Comment l’Administration communale a-t-elle procédé pour choisir parmi ses employés les familles qui ont bénéficié de ces logements ? Est-ce que les règles de la transparence ont été respectées ? Autant de questions auxquelles la Commune Urbaine d’Antananarivo doit trouver des éléments de réponses. Il convient de souligner d’ailleurs qu’actuellement, il existe encore des travaux de construction de bâtiments qui sont en cours sous les gradins du stade de Mahamasina. Avec la construction en vue du nouveau Stade Barea, les propriétaires de ces constructions illicites risquent de perdre leur argent. D’autant plus que depuis quelques semaines, la Présidence de la République est en train d’étudier les dossiers de chacun de ces 23 familles. Leur sort en dépendra. Vont-ils être indemnisées ou pas ?

Normes internationales. Quoiqu’il en soit, la maquette du nouveau stade de Mahamasina que le président Andry Rajoelina a présentée pendant sa rencontre avec les joueurs des Barea, ne prévoit aucun logement pour les employés de la Commune Urbaine d’Antananarivo. Si le régime souhaite construire un stade respectant les normes internationales, il ne devrait y avoir aucune place pour les squatters. Seuls les gardiens du stade et à la limite ceux qui assurent l’entretien de la pelouse, peuvent être autorisés à résider dans l’enceinte du stade. Dans le cadre de la promotion du Football malgache, le régime Rajoelina persiste et signe sur la construction d’un nouveau stade aux normes à Mahamasina. L’on attend donc la prise de responsabilité de l’actuelle équipe dirigeante au sein de la Commune Urbaine d’Antananarivo par rapport aux cas de ces 23 familles.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Izay Zavatra rehetra ,tsy fahitana eto an- tany, hita ao Gasikara soamantsara daholo. Tsy mifidy io,fa izay ta diavinao eh. Nosy hafa kely mihitsy.

  2. Hi hi hi! hiampy iray indray izany ny Vondron’ny Idots Mpanohitra ny fampandrosoana eto Madagasikara an : les Squatter Sous les Gradins de Mahamasina ou « S S G M » !

  3. Efa fokontany kely mihitsy izany.

  4. Miala izao dia izao , tsy atoa hipetrahan’izao olotsifantatra izao NY stade , fanaovana sports il fa tsy fanaovana politika NY filoha’ny FIFA no efa nilaza fa tsy manarapenitra nu kianja , donc miala

  5. Certaines mesures urgentes devraient être prises pour ces stades : des mesures de rénovation contre les vandalismes et dégradations, contre les débordemnts les bouculades, des mesures pour l’hygiène et propreté (toilettes et bacs à ordures en divers endroits du stade ), chaises individualisées et numérotées, la pelouse à même de faire procurer du beau jeu, sécurisation des joueurs, stade à multiples utilisations (athlétisme, rugby, foot, festivités nationales ou internationales)….les dirigeants malgaches devraient prendre les exemples des beaux stades en Afrique (Stade des Martyrs (RD Congo, FNB Stadium (Afrique du Sud) etc etc), en Europe (je suis très fan du stade Pierre Mauroy de Lille ).

  6. C’est vraiment sidérant les petits arrangements à la malgache …est-il possible au stade de France ou à Rolland Garros par exemple de faire loger des familles?….les stades devraient être sécurisées et extrêmement sécurisées pour ne plus répéter les deux accidents mortels du 26/06/2019 (16 morts et du 80 bléssés), et du 10/09/2018 5 (1 mort et 47 bléssés)….et à craindre les attaques terroristes et incendies volontaires ou involontaires!
    Et maintenant comme il n’y a plus de « sakatsakana », il n’y a plus de raisons que les stades particulièrement celui de Mahamasina ne soient pas rénovés.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.