Andry Rajoelina : Remaniement incontournable

Jacaranda

Le contrat-programme des ministres prend fin ce vendredi. Depuis quelques temps, le président et le Premier ministre sont en pleine évaluation du gouvernement.

Imminent. Un remaniement gouvernemental sera opéré d’ici peu. Depuis quelques temps, le président de la République Andry Rajoelina et le Premier ministre Ntsay Christian sont à pied d’œuvre pour évaluer chaque ministre. Le contrat-programme d’un an signé au lendemain de leur nomination prend fin cette semaine. Face à la Grande famille de la Presse, le Chef de l’Etat a donné un petit aperçu de ce que pourrait être le résultat de cette évaluation. Personne n’est à l’abri face au cyclone à venir. A entendre le numéro Un du pays, l’on peut croire qu’une grande majorité des actuels ministres se trouve sur la sellette. Il a fait la comparaison avec une équipe de football. « Certains arrivent à marquer des buts. Certains ne marquent pas. D’autres sont incapables  de réaliser des performances. Parmi les membres du gouvernement, il y en a qui sont des bagages lourds à porter », estime Andry Rajoelina. En effet, selon ses dires, il existe des ministres qui ne parviennent pas à suivre le rythme du TGV au sein de l’actuelle équipe gouvernementale. Le remaniement est donc incontournable. Critère pour les ministrables : le Chef de l’Etat ne veut pas de ministres de salon et/ou de bureau qui se contentent de donner des ordres dans leur bureau. Il veut travailler avec des hommes de terrains qui peuvent élaborer des projets innovants, conformément au Plan Emergence Madagascar.

Fonds souverain. « Nous disposons de l’argent pour financer nos projets ». C’est ce qu’a déclaré Andry Rajoelina. C’est la première fois qu’un président de la République assume cette réalité. En effet, le régime entend se servir des budgets des sociétés d’Etat pour financer la réalisation des travaux de construction des buildings mora, trano mora, EPP et CEG mora, ainsi que bien d’autres infrastructures. « Certes, il y a des projets auxquels il est nécessaire de collaborer avec les bailleurs de fonds traditionnels mais il y a aussi des projets où nous devons nous servir de nos propres ressources », a-t-il soutenu. Le régime envisage la création dès cette année d’un fonds souverain. « Rien qu’au niveau de la CNAPS, nous disposons par exemple d’un budget de 300 milliards d’Ariary. Le budget nécessaire pour la construction d’un building est de 1 milliard d’Ariary. Ce budget de la CNAPS peut donc servir à la construction de 300 buildings », a cité le Chef de l’Etat. Une manière à lui de réitérer qu’avec une bonne gouvernance, nous pouvons apporter le changement au pays. L’objectif du régime est de construire 40 000 logements en cinq ans. Andry Rajoelina s’est toutefois défendu de révéler le vrai coût de la réalisation du Plan Emergence Madagascar. « Cela nécessite plusieurs milliards », a-t-il annoncé sans entrer dans les détails.

Nouvelle ville. En ce qui concerne le projet Tana-Masoandro, le numéro Un d’Iavoloha persiste et signe. « Nous sommes condamnés à construire une nouvelle ville pour désengorger la capitale », soutient-il avant de réitérer qu’au début, Antananarivo a été fait pour 300 000 habitants, pourtant, actuellement la population à Tana dépasse les 3 millions d’habitants. En outre, on ne dispose pas de plan d’urbanisme, d’où l’inondation à chaque période de pluie. Tout en admettant une erreur de procéder de la part de ses proches collaborateurs car avant de lancer le début des travaux, ces derniers n’ont pas consulté les riverains, le Chef de l’Etat a annoncé que les négociations vont se poursuivre. Andry Rajoelina n’écarte pas une descente à Ambohitsimanjaka pour rencontrer les familles concernées par ce projet.

Remblais. Hier, Andry Rajoelina a réitéré qu’il offrira un budget de 10 milliards d’Ariary à la Commune Urbaine d’Antananarivo pour réaliser les nombreux projets de développement inscrits dans le programme du nouveau Maire, et pour financer l’assainissement de la ville. Le président de la République demande des comptes aux responsables de la CUA et ceux du Ministère de l’Aménagement du territoire concernant les remblais qui continuent dans plusieurs quartiers de la Ville des Mille, notamment à Ankorondrano. Ces remblais sont à l’origine des inondations qui frappent la capitale. Une enquête sera donc ouverte pour déterminer les responsables.

13%. Il a aussi profité de cette rencontre avec la presse pour mettre les points sur les « î » par rapport à l’affaire des 65 000 Ariary qui provoquent des polémiques au niveau des fonctionnaires. Selon ses explications, il n’était pas question de distribuer de l’argent à tous les employés de l’Etat. Comme chaque année, l’Etat voulait offrir des paniers garnis et non une somme d’argent. Ce « solom-bodiakoho » était destiné uniquement aux fonctionnaires des ministères au niveau central. A entendre le Chef de l’Etat, certains ministres n’ont pas compris la consigne du Conseil des ministres. Il n’écarte pas non plus l’existence de corruptions dans cette affaire. Andry Rajoelina trouve déplorable de voir des polémiques autour de cette histoire, pourtant il a offert un cadeau plus important aux fonctionnaires en accordant une augmentation de salaire de 13%.

Autosuffisance alimentaire. Pour ce qui est de l’affaire de l’octroi d’une surface cultivable de 60 000Ha au groupe « Elite Agro LLC » dans le Bas Mangoky, le président de la République d’expliquer que cette coopération vise à attendre l’autosuffisance alimentaire. Pour y parvenir, l’Etat a décidé de signer un contrat avec cette entreprise connue comme étant le leader dans les Emirats Arabes Unis dans le domaine des exploitations agricoles intégrées à grande échelle. Contrairement à l’affaire Daewoo en 2008, ce contrat ne prévoit pas de vendre nos terres aux étrangers. Par ailleurs, « Elite Agro LLC » sera interdit d’exporter ses productions. Les résultats de cet investissement auront des répercussions sur le social de la population avant la fin de cette année car ce projet va provoquer la réduction des prix puisqu’il n’y aura ni taxe ni transport, a déclaré Andry Rajoelina.

Davis R

Share This Post

16 Comments - Write a Comment

  1. Garde Gal Richard Ravalomanana et COMGEN Gal Njato

  2. A propos de remaniement, il est évident que l’insécurité dans le sud de Madagascar est une phénomène incomparable mais je veux juste garde le secrétariat général charge de la gendarmerie Gal Richard Ravalomana et le commandant de la gendarmerie nationale Gal Njato,

  3. Emirats arabes va exploiter à mada car TIKO et MAGRO ont été brûlés pour supprimer des milliers de milliers d’employés malagasy.
    Vive la mondialisation au mépris de nos chers compatriotes.
    Vive les vita arabo huile beurre comme du lard au mépris des vita malagasy.

  4. Pourquoi faudrait il construire une nouvelle ville ?
    Oui Tana est débordée et cela fait des années qu’on le constate. En plus les choses se sont à ce point dégradé dans et autours de tous les bâtiments qui constituent le disons « fonctionnement administratif de l’état » (je me souviens avec horreur l’état des toilettes « wc » à l’étage du ministère de l’interieur et cela en 1996 déjà.)
    Le vrai courage politique aujourd’hui serait de tirer un trait sur tout cela. Abandonner une bonne fois pour toutes l’idée stérile d’en trouver la ou les causes ou les successifs responsables.
    Tana est engorgée, disons le franchement dépassée.
    Et si Madagascar prenait exemple sur d’autres pays, d’autres nations ?
    Pourquoi une capitale unique, centre de tout ? Pourquoi pas laisser à Tana, ville historique, ce statut de capitale du pays malagasy ? Et décentraliser, déplacer « ailleurs » toutes les fonctions, institutions etc. dévoluent au fonctionnement administratif du pays ? Faire par exemple d’Antsirabe la capitale administrative du pays ? Que d’atouts là bas (ou là-haut plutôt)… climat plus agréable et plus sain… ville avec un réel cachet (on voit que la colonie la aimait cet endroit !)… espace à perte de vue sans « nuire » à personne.
    Consacrer de l’argent à établir une vraie liaison ferroviaire sur base de l’existant, plutôt que de mettre un argent fou dans une création nouvelle.
    En 2016 j’ai lancé cette idée à l’équipe municipale dirigeante du moment. Tous les yeux pétillaient ! Nous avons ensemble fait un rêve éveillé !
    Chiche qu’on reprend l’idée et qu’on la concretise !

  5. @ Ralay

    Le FOUINEUR de service se démarque toujours des autres commentateurs sur ce site par ces infamies propres aux zanak’i Dada qui n’ont pas du tout gobé la défaite à la régulière du toutou candidat marionnette de Ravalomanana! Il ne s’image pas un seul instant que c’est lui la risée des autres avec ces argumentaires de caniveau . Le maquereau n’a pas fini de nous amuser bref la caravane du développement avance et les chiens enragés aboient !

  6. Salama NAMAKO O,
    AY SE EEEEEEEE!!!!!!
    AZA MISENTO FA IZAHO MBOLA ETO E!
    Misento tokoa fa nahoana moa no tsy hisento manoloana izany resaka izany e!
    Efa re injato io hoe « nous disposons de l’argent pour financer nos projets » fa gaga ihany aho satria fa nahoana no nandrasana erintaona « et encore, tsy tena sûr aho fa lasa io a!!! » fa atomboka « daholo ny vina e! Navalona fotsiny tao izany ny vola be?
    Endriky ny tsy fanajana olona io tsy misera amin’ny tompon’ny tany io (santionany io). Dia izao zany « IL FAUT LE DEPLACEMENT DE SON EXCELLENCE M LE PRESIDENT » pour résoudre ce problème de Tanamasoandro. Aoka ho’a ty be sandry sy forcing ity fa tsy mankaiza io.
    Tsy misy ady hevitra fa mila tanana vaovao, mila mivelatra ny tanandehibe rehetra eto fa mila matotra ny paikady. Mila mahalala fomba (tokony ho critère de ministrable io politesse io an!!!) mila mahay miresaka mahay miady hevitra (tsy manao torapo). Efa noteneninay io fa pas forcement eo Ambohitrimanjaka no atao ny projet fa ataovy any Ambohidratrimo any ohatra e, na Ambanitsena na Anjeva na asa mba lavidavitra fa eo akaiky eo ve tsy mora feno ny eo anelanelany e. Mila mijery expert fa aza atao kitoatoa e.
    10 Miards ho an’ny CUA!!! Hahavitana izay vitany io. Izahay manosokevitra hoe asivo incinérateur lehibe 3 na 4 manodidina an’ny Tanandehibe hitraite ny zoridira hahodina ho zezika entina ho amin’ny fambolena. Sa ratsy izany????
    Zay ry namako a. Mbola hisy hihira ilay hiran’ny Herbert Leonard moa sa Herve Villard manao hoe: Laissez nous rêver! ve
    Minoa fotsiny ihany e, ry Namako o

  7. Le Président commence à comprendre les vrais rôles de Président.
    Utilisez les fonds de la cnaps, mais n’oubliez pas les Retraités malheureux du privé qui vivent avec à peine 1$ par jour. Il faudrait qu’ils gagnent au moins 60$ par mois pour ne plus dépendre de leurs enfants, déjà malmenés par les coûts de la vie.
    Pour le recrutement de cerveaux, éviter les suffisants, les malhonnêtes, les super diplômés sans génie, les sans scrupules, les politiciens véreux. Recruter plutôt des Femmes et des Hommes, sages, honnêtes, patriotes et croyants.
    Si vous désirez connaître mon Plan de Développement rapide, veuillez me contacter à mon e.mail.
    Toutes mes salutations.

  8. Cet article me fait sourire. Monsieur le president devrait consulter ses experts avant d’avancer qu’on peut construire un building avec 1 milliards d’ariary. Une maison a deux etages, sans doute, mais pas un building.
    Soit dit en passant, un building devrait faire combien d’etages?
    Je suis content qu’il ait attribuer 10 milliards d’ar pour la CUA. Heureusement que le TIM a ete vaincu sinon, meme 1 Ar n’aurait pas ete alloue.

  9. Réponse à Manjakaray

    Je suis tout à fait d’accord avec le message de Manjakaray, Mais j’ai constaté aussi que certains employés sont partis en retraite main vide car ils n’ont pas pu cotiser pour l’ensemble des périodes exigées. Aucun remboursement n’a été fait. c’est écœurant!!!

  10. Mr le président,pour tana il faut des projets manarapenitra:un 2ème axe routier au-dessus du trajet actuel,des marchés couverts au moins à analakely,petite vitesse,pochard,andravoahangy,besarety,anosibe,une gare routière au fasanikarana etc,des logements pour les ambanitanana. Pour mada,des industries (agroalimentaires,appareils ménagers,constructions matériels agricoles et de transport etc)appartenant à des malagasy ray sy reny et soutenir sans exception tout ce qui existe déjà(karenjy,savonnerie tropicale etc). Pour ne citer que cela. Montrer que la valeur n’attend pas le nombre des années!

  11. L’extension de tana est incontournable mais pas forcément à ambohitrimanjaka.Tout remblaiement de betsimitatatra de 1960 à ce jour est condamnable car enfreind la décision d’ andrianampoinimerina.67ha,ampefiloha etc peuvent être construits autrement(sur pilotis en ba p.e),les modèles étrangers ne manquent pas.Dire que tana n’avait pas un pdu est incroyble. C’est plutôt tous les maires qui s’y sont succédés qui n’ont pas respecté et revisé le pdu. 10 milliards pour le nouveau maire de tana est la bienvenue,mais pourquoi seulement maintenant?Utiliser les fonds des sociétés d’état est louable mais utiliser les 1/100.000è de nos ressources naturelles(qmm,ambatovy,soalala,soamahamanina,or,pierres précieuses,saphir) suffisent à tsansformer en autoroutes toutes nos rn, rns,cip(un milliardaire américain aurait proposé l’exploitation pdt seulement un mois un carreau pour cela),un million de logements par an,la gratuité de l’enseignement et des soins,des barrages hydrauélectriques,pipeline,agriculture,reboisement etc

  12. Elite Agro peut rendre professionnel le domaine de l’agriculture mais l’équité ne sera pas de mise pour nos paysans ayant 1 are ou 2 are pour subvenir aux besoins d’une famille de 12 personnes.

  13. Fa ny fanjakana ve tsy manana vola fa tsy maintsy maka vola any amin’ny société d’Etat : Cnaps ? Ny any Jirama sy Airmad moa efa tsy misy intsony.

  14. Je m’aligne avec l’idée de lala. Je me demande pourquoi ils n’osent pas le dire en face. IL y a de trop dans le ministères. Le ministère devient familial. Il ne prétend plus faire son engagement en tant que « ministry » in english.

  15. Et personne ne parle des amis, familles, connaissances placés par le (la) ministre dans son ministère jusqu’aux organismes rattachés bien qu’ils n’ont aucun background par rapport au poste à responsabilité occupé. Personne au sein de l’administration n’ose les contredire…et les pauvres techniciens sans couleur politique contemplent avec beaucoup d’amertume et de regret les projets qu’ils ont concocté classés sans outre mesure au rang de simple papier

  16. Pour la Cnaps, l’arrivée de Mamy était annonciateur. Ceci étant, il y a lieu de réduire les fonds perdus par les employés. On rembourse les cotisations des employés mais on ne verse pas la part des employeurs en cas de non atteinte de la période de droit à la retraite. C’est du vol.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.