Bianco : Avis de recherche contre Raoul Arizaka Rabekoto

L’ancien DG de la CNaPS est « wanted ».

Face aux rumeurs de sa fuite et pour n’avoir pas répondu à sa convocation à Ambohibao, l’ancien DG de la CNaPS est « wanted » sans que cela soit assorti de prime, en dépit de la somme faramineuse qui aurait été détournée. 

L’homme se trouverait en Suisse. Le conditionnel est de rigueur car les versions divergent par rapport à la cité helvétique où il aurait débarqué. Les uns d’avancer la ville de Genève qui abrite le plus d’organisations internationales et ONG au monde, y compris celles oeuvrant dans le domaine des Droits de l’Homme à qui Raoul Arizaka Rabekoto pourrait s’adresser aux fins de se victimiser. Les autres croient savoir qu’il est à Zurich où se trouve le siège de la FIFA auprès de qui il serait enclin de se référer. En tout cas, les deux mégapoles suisses sont l’une et l’autre des places financières importantes, notamment en matière de gestion de fortune privée transnationale. Ce qui pourrait faire l’affaire – au propre comme au figuré – de l’ancien DG de la CNaPS. 

Convocation. En effet, selon le Bianco, « les malversations suspectées s’élèvent à plusieurs dizaines de milliards d’ariary ». Si les faits venaient à être prouvés, il y a de quoi ouvrir des comptes dans les banques suisses car 1 milliard d’ariary vaut au cours actuel plus de 263.157 Franc suisse. D’après le Bianco, l’ancien DG de la CNaPS a été convoqué une première fois le 20 février 2020 à Ambohibao mais il ne s’est pas présenté. « Contrairement à ses co-auteurs qui ont déjà tous été interrogés par le Bianco dans le cadre de leurs investigations ». Et de faire qu’ « une deuxième convocation a alors été lancée à l’endroit de Monsieur Arizaka Rabekoto Raoul ». 

Filature. Le Bianco de souligner que « des rumeurs persistantes sur l’éventuelle fuite de Monsieur Arizaka Rabekoto Raoul ont circulé depuis une semaine. Paradoxalement, des informations confirmant la présence du concerné à Madagascar se font entendre également ». Ce qui a amené le Bianco à « lancer un avis de recherche afin que cette personnalité puisse apporter les explications devant la justice et répondre des faits qui lui sont reprochés ». De source informée, l’intéressé a réussi à semer les éléments de la Police et du Central Intelligence Service (CIS) chargés de le prendre en filature et de surveiller ses faits et gestes. Ils auraient perdu sa piste à Ambanja. On a appris également que le président de la Fédération Malgache de Football (FMF) ne s’était pas présenté en personne à l’aéroport de Fascene à Nosy-Be mais avait envoyé quelqu’un pour s’enquérir de l’effectivité de son Interdiction de Sortie du Territoire (IST). 

R. O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

9 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Lany gas-oil teo Ambanja ny Central Intelligence Service. Dia nanohy tany Diego na Nosy-Be ilay olona narahina. Akory atao, mba omeo moyen koa ny CIS fa mahamenatra.

  2. @ Rasoulou
    Franchement réfléchissez avant de dire n’importe quoi ! Rien mais vraiment rien qui relève du bon sens dans vos comparaisons . Vous commencez à me faire pitié tellement vos argumentations sont à côté de la plaque . Non, je pense que je vais rester « cool » et vous prendre tel que vous êtes pour ne pas envenimer nos échanges . Un immense monde de valeurs nous sépare et ce n’est pas un pro-Rajoelina aveuglé qui vous parle .

  3. @Rakotonirainy …je crois que si ma mémoire est bonne : votre protégé Rajoelina s’était enfui au sein de l’ambassade de France en 2009, et le Commandant René Lylison introuvable … pour éviter les persécutions, ils étaient aussi « wanted » comme vous le dîtes.
    En tous cas on laisse aux journalistes et à la police politique Bianco (réservée uniquement et seulement aux opposants) les divagations : Suisse, FIFA, UEFA et je ne sais quoi etc etc ….

  4. @ RASOULOU
    Vos logorrhées pleines d’incohérences et de débilités mentales résument bien votre état d’esprit : un tartuffe à la solde du HVM . Non seulement vous insultez les institutions comme le Bianco et en plus vous êtes dans des délires paranoïaques sur des prétendues « manipulations » en haut lieu . Cerise sur la gâteau : vous vous efforcez d’amuser la galerie en foulant au pied les principes de droit d’auteur avec ces lignes crachées du groupe Mahaleo . Notre intuition se vérifie de jour en jour c’est à dire vous êtes un type accrocheur aux stupéfiants . On n’a rien à faire si vous ne saviez pas où est votre Raoul car la seule certitude maintenant c’est que votre personnalité perfide rejoigne bien celle de la mesquinerie de ce Monsieur « wanted » dans la société !

  5. MPANAO POLITIKA—-MAHALEO (RAOUL & DADAH & FAFAH)—1982

    A/C : Raoul Razafindranoa Raosolosolofo
    Album : « Mahaleo 30 taona »(2006)
    Version Studio
    ============
    Be ireo olona mahay
    Mahay mialokaloka
    Tsy mba lena ny orana
    Fa malama toy ny aloka

    Kapaina tsy hita fery
    Tsy mba mety very
    Mahay manafosafo
    Sy mividy tena lafo

    Ny fitaovana ampiasainy
    Dia ny vola, vola io ihany
    Ny misolelaka dia hainy
    Fombany io hatrany hatrany

    Izy anie ka mpanao pôlitika
    Masiaka dia masika
    Izy anie ka mahay milomano
    Toy ny trondro anaty rano

  6. C’est LA question qui dérange. La police parallèle et politique: « le Bianco » s’est-elle servie des données récoltées par la Police Judiciaire avec son système de surveillance dans le cadre de cette enquête sur l’affaire Cnaps ?

    Les faits laissent peu de place au doute : oui, les enquêteurs ont utilisé les données de la Police Judiciaire dans le cadre de cette affaire, et il y a ici un cas de violation du secret de l’instruction pénale : conditions et sanctions du délit pénal ,et de nullité de la procédure . Les données, obtenues en dehors de toute légalité, entrent alors souvent dans la procédure judiciaire sous la forme de renseignements .
    La Mafia de Rajoelina continuent son rouleau compresseur, ses rackets, et ses illégalités de procédure dans cette affaire Cnaps.
    Monsieur Raou Arizaka Rabekoto a le droit de ne pas se présenter devant le Bianco police poltique et manipulée par le camp Rajoelina, par contre il est contraint par la Loi de se présenter devant les enquêteurs de la Police Judiciaire, ou du Parquet.
    Messieurs les Journalistes, arrêtez de faire de la propagande et de jouer le jeu du camp Rajoelina.
    Par contre moi, je ne peux pas vous dire si M. Raoul Arizaka Rabekoto est sorti du territoire de Madagascar ou pas.

  7. CES IDIOTS , ESCROCS, VOLEURS SANS SCRUPULES, MALHONNÊTE DE PIRE ESPECE, .. FOSSOYEUR DU PAYS…, IL FAUT TOUS LES NUIRE A JAMAIS… PARMI LES PUNITIONS OUTRE LES AMENDES ET INCARCERATIONS, RSTITUTION DES BIENS,…. ILS DOIVENT FAIRE DES TRAVAUX D’INTERÊT GENERAL, COMME LE NETTOYAGE DES CANAUX D’ ISOTRY D’ANDAVAMAMBA, BESARETY, ANDRAVOAHANGY par exemple, et aux yeux de tous….

  8. CES IDIOTS , ESCROCS, VOLEURS SANS SCRUPULES, MALHONNÊTE DE PIRE ESPECE, .. FOSSOYEUR DU PAYS…, IL FAUT TOUS LES NUIRE A JAMAIS… PARMI LES PUNITIONS OUTRE LES AMENDES ET INCARCERATIONS? ILS DOIVENT FAIRE DES TRAVAUX D’INTERÊT GENERAL, COMME LE NETTOYAGE DES CANAUX D’ ISOTRY D’ANDAVAMAMBA, BESARETY, ANDRAVOAHANGY par exemple, et aux yeux de tous….

  9. Et oui même l’autre soutien de taille à cet escroc ,avec ses posts partisans très HVM , j’ai nommé celui par lâcheté sous un pseudo RASOULOU joue aujourd’hui le mort . Personne n’a oublié que ce voleur de haute voltige a déclaré au su et au vu de qui veut l’entendre « qu’il n’a rien à se reprocher et qu’il est à la disposition de la justice » . On ne ratera pas une occasion pour remettre à leur place tous ces hypocrites avec leurs commentaires téléguidés et malhonnêtes. De toute façon tout bien mal acquis ne portera pas chance et même les progénitures en supporteront les retours de bâton. Le plus répugnant c’est toujours ce même RASOULOU qui n’aura d’autres échappatoires pour défendre l’indéfendable que traiter de tous les noms d’oiseaux le PRM actuel .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.