Fuite de Raoul Arizaka Rabekoto : Un responsable arrêté

Le président de la FMF ne va pas être présent ce matin au palais des Sports.

L’ancien DG de la Cnaps aurait bénéficié d’une aide pour quitter le pays malgré son IST.  

Publication ce matin à 10 heures, au Palais des Sports, de la liste des sociétaires des Barea retenus pour le match contre la Côte d’Ivoire. C’est le coach Nicolas Dupuis qui va annoncer les noms des 23 joueurs. En revanche, il faut s’attendre à l’absence du président de la Fédération malgache de football (FMF) Raoul Arizaka Rabekoto qui est « wanted ». Le Bianco de « demander le concours de la Force publique en vue de rechercher et de procéder à son arrestation ». Il est donc peu probable que le concerné se présente ce jour à Mahamasina. Il n’est pas sûr non plus qu’il participera à la réunion mensuelle de la FMF, mardi prochain.

Mariage. Sauf report de l’événement, il est même peu probable que l’homme assiste au mariage religieux de sa fille prévu le 07 mars prochain à Mahamasina avant la fête au complexe de la Cnaps à Vontovorona. En effet, il serait bel et bien à l’extérieur, en dépit de l’Interdiction de Sortie du Territoire (IST) délivré à son encontre par le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation, suite à la lettre émanant du chef du ministère public du Pole Anti-corruption (Pac) du second degré d’Antananarivo.

Corruption. On croit savoir qu’un responsable vient d’être arrêté pour avoir aidé Raoul Arizaka Rabekoto à quitter le pays en catimini. Selon la même source, celui-ci serait passé aux aveux. Reste à savoir si d’autres complices sont impliqués dans la fuite à l’étranger du président de la FMF car il est difficile de croire qu’une personne ait réussi à le faire tout seul. A l’instar de la cavale de l’ex-député Leva, il y aurait de fortes suspicions de corruption derrière la sortie du territoire de l’ancien DG de la Cnaps qui n’est pas passé par la police de l’air et des frontières. Il est parti, PAF !

R. O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

9 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Rasoulou. La fuite est indice de coupable est c’est pas étonnant dans ce Pays les détournements d’argent.
    D’autre coté la tentation a coté de l’argent est très forte et l’homme n’est pas en fer.

  2. Manaja ny rehetra , izaho dia tsy milaza hoe diso io olona io na koa hoe marina , ny tiako ho lazaina dia hoe rehefa manao ny tsy mety ,toy ny mangalatra, mandainga, dia tratra foana na ela na aingana , na hoatra aza ka tsy tratra dia tsy maintsy mibaboka hoazy @ farany , ratsy fiafarana,ny tena mampalahelo matetika dia ny taranaka no mibaby -mitarazoka ireo ratsy vita . ANDRIAMANITRA tsy mamela mahazo ny mpanao ratsy.

  3. S’il est irréprochable , qu’il se présente à la police . Jusqu’ à maintenant il est innocent , présomption innocence est en sa faveur

  4. manahirana le trondro vaventy sy ny politika! Raha nandeha fiaramanidina izy dia nanalo fisavana! Fahalovana ve no nahatafavoaka azy sa baiko? Nambara t@ gazety ange fa volan’ny cnaps no nomena ny air austral mba hiarahany @ airmad! Sao ary dia mody enjehina izy ary alefa mandositra! Fahita @ film manko ny toy izay! Enga anie ka ho diso ny fihevitro. Akory atao fa nahazo manampahaizana hampiasany ny firenena nandray azy fa tsy hamerina ny toy izany aty dago izy!

  5. – Ramaromaka prendra sa place c’est sûr. Pauvres Babakoto.

  6. Avo lenta ilay raharaha mahakasika an’i Harizaka R sy ny Fanjakana..Iza no marina?Ianareo « JOURNALISTES « no manao ny « INVESTIGATION ».Ny antony,limited ny pouvoir d’enquete vohizin’ny fanjakana.

  7. Rasoulou
    Quand la corruption mine ce pays ,on confond le détournement à sa réussite personnelle .Posez-vous la question pourquoi ce pays n’avance t-il pas en appauvrissant la population ? Les prédateurs sont là dont la plupart détient un poste clé.

  8. Je suis totalement d’accord avec vous et c’est malheureux.

  9. Il est tout de même étonnant qu’un homme comme Arizaka Raoul, magistrat, enseignant chercheur soit qualifié « d’escroc » alors qu’il y a à peine 3 ans, il était encensé pour la transparence budgétaire de sa gestion de la Cnaps, c’était même un honneur pour le pays que la Cnaps reçoive un certificat d’excellence,la 1ère institution de secu au monde à en être bénéficiaire, attribué par l’agence Internationale de la Sécurité Sociale. Décidément dans ce pays, on ne supporte pas la réussite, médiocres nous sommes, médiocres nous resterons et comme on dit quand on veut se débarrasser de son chien, on dit qu’il a la rage. Il y a comme un petit relent de vengeance, et de relent politique. Heu, qui déjà convoitait la présidence de la FMF ?

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.