Conjoncture : Ces barons du HVM qui font face à la justice

Ils se sont taillés de places importantes dans le régime de Hery Rajaonarimampianina. Ils y ont fait la pluie et le bon temps. Maintenant, la justice et l’administration sont à leurs trousses pour traquer des malversations financières, des fraudes douanières, des arriérés fiscaux, des marchés douteux. Pour certains, on parle de chasse aux sorcières, d’autres soutiennent que leur embrouilles judiciaires n’ont rien à voir avec la politique. 

A peine  ont-ils  quitté le pouvoir  qu’ils  devront passer un à un devant la barre pour répondre aux accusations qui pèsent sur leurs épaules. Hugues Ratsiferana, ancien bras droit de Hery Rajaonarimampianina, est passé par cette étape avant ses autres compagnons politiques. Suite à une affaire de déménagement illicite de matériels du bureau des membres du cabinet de la Présidence de la République, cet ancien pilote de ligne, reconverti en homme politique sous l’ancien régime, a écopé, en février 2019, d’un an d’emprisonnement ferme et d’une amende de 5 millions d’ariary. Depuis, il est réduit au silence et disparaît de la scène politique.

Mais l’affaire Ratsiferana a ouvert la voie à  une série d’embrouilles judiciaires qui concernent des figures politiques du régime Rajaonarimampianina. L’autre conseiller spécial de l’ancien président, Mbola Rajaonah, lui aussi, devra aussi affronter la justice.  Arrêté dans des conditions controversées juste un mois après le départ de Hery Rajaonarimampianina, en février 2019, ce jeune homme d’affaires est toujours sous les verrous. Il devrait répondre à la justice sur plusieurs dossiers qui l’incriminent. Les premiers éléments fournis par les autorités sont liés à des fraudes douanières relatives à des sociétés lui appartenant. Récemment, on a annoncé une saisie de ses biens. Il risque alors de connaître le même sort que Claudine Razaimamonjy, une autre figure du régime HVM. Les biens de cet opérateur économique originaire de la région Betsileo vient d’être mis en vente aux enchères publiques. L’administration fiscale reproche à cette dernière d’avoir dissimulé une somme astronomique d’arriérés fiscaux.

Récemment aussi, la publication du nom de Jean Ravelonarivo dans l’affaire de détournement de fonds au sein de la Caisse nationale de Prévoyance Sociale rallonge la liste des anciens barons du régime HVM qui devront répondre à la justice depuis qu’ils ont quitté le pouvoir. Cet ancien Premier ministre de Hery Rajaonarimampianina, militaire de carrière et homme d’affaires connu dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, est mis sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’enquête sur un marché de plusieurs milliards d’ariary concernant la construction d’un hôtel cinq étoiles dans le complexe de loisirs et de sports de la CNaPS à Vontovorona.

Ces anciens barons du régime HVM sont poursuivis par la justice sur des dossiers qui pourraient leur faire perdre leur liberté pendant plusieurs années en cas de culpabilité prononcée par les juridictions compétentes. D’autres, par contre, restent insaisissables. Comme l’ancien ministre des Mines et du Pétrole, Henry Rabary-Njaka.  Ce dernier, qui vit actuellement à l’étranger, est concerné par une enquête du bureau indépendant anti-corruption. Des agents de cette entité ont déjà fait une descente, en février 2019, au domicile de cet ancien secrétaire général du parti HVM.

Depuis que ces affaires qui incriminent les anciens proches collaborateurs de l’ancien président ont été portées sur la place publique, on parle beaucoup de harcèlements qui vise particulièrement le parti HVM dans sa généralité. Ces harcèlements sont décriés par Rivo Rakotovao, coordonnateur du parti et non moins président du Sénat, qui, lui aussi, affirme être une autre victime. La semaine dernière, l’Etat-major général de l’armée vient de lui arracher les armes et munitions mises à disposition de la sécurité du Sénat. Le président du Sénat pourrait ainsi finir son mandat à Anosikely sans la protection armée des forces de sécurité, contrairement aux autres chefs d’institution qui roulent sous bonne escorte policière et protégés par des gardes armées. Rivo Rakotovao accuse le coup et soutient qu’il s’agit d’un harcèlement du régime qui ne supporte pas, visiblement, ses points de vue très critiques de la conjoncture.

Rija R. 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

14 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. HVM ou TIM ou MAPAR, il y a une chose et une seule qu’appréhendent ces gens, être ciblés par les médias extérieurs et par la communauté civile des bailleurs de fond, se voir interdire par les tribunaux de ces pays et perdre leurs avoirs illicites. Faire la UNE !!! Aussi n’hésitez pas à envoyer, à informer les rédactions des médias extérieurs et vos réseaux de connaissance. Cependant assurez vous de vos sources!!!

  2. ny hevitro ndray aloha dia tsotra, na inona ny endriny sy ny fofony, rehefa nanao ny tsy nety, dia tokony hampiarina aminy ny lalana, satria fananam-pirenena, harem-bahoaka no nanjavona tao anatin’ny tsy fanarahan-dalana, ka raha sanatria, ka nisy tokoa izany toe-javatra izany, sanatria hoy aho, dia aoka izay tomponandraikitra, hizaka ny asa nataony, na iza io na iza.
    Tsy tokony hijerevana tavan’olona, na antokon’olona, mba tsy hisy hiteny hoe: misy ny tsy maty manota.
    Ary, aoka ho anatra hoan’ireo izay mbola eo @ fitondrana izao toe-draharaha izao, mba hahaizany mamindra, ka ny ampitsony, tsy hoarahan-dromoromo.

  3. Je ne veux pas rentrer dans les affaires malgaches mais je pense que tout ça soit une mauvaise publicité pour Madagascar, Pays pauvre plein de politiciens milliardaires !!!

  4. @ Rasoulou

    Il faut bien faire la part des choses pour ne pas tomber dans le piège de la démagogie et de la surenchère politico-politicienne . J’ai déjà eu l’occasion de pointer du doigts les arrivistes magouilleurs qui gravitent dans les sphères de décisions du pouvoir actuel pour ne citer que Siteny ou Rasomaromaka gouverneur d’Analamanga . Par contre pour Mamy Ravatomanga il y beaucoup plus de fantasmes irrationnels et de jalousies morbides parce que même le parquet financier Français à ce jour n’a trouvé mot à dire pour ses appartements à Paris . On verra bien la suite avec Mauritius LEAKS . Pour vous dire que ça ne sert à rien d’entrer dans les jeux malsains d’une opposition décrédibilisée pour désigner à tout-va des magouilleurs en puissance à chaque coin de rue surtout sur des à-priori partisans . Il faut croire aux institutions censées être fortes , à une justice indépendante et à des garde-fous parlementaires . Ce sont les garants de l’état de droit et le refus de la culture de l’impunité . Ce qui est sûr à la date d’aujourd’hui Rajaonarimampianina incarne tout ce qui est relatif aux magouilles , détournements de deniers publics , blanchiments et surtout la mauvaise gouvernance .

  5. Hira noforonin’i Rivo Ramandiamanana io hira hirain’i Salomon notoninao teo io

  6. Et le pire dans tous ça : c’est que toutes magouilles malgaches deviendront récurrentes et se répéteront 1000 foix dans l’Histoire Madagascar (la pauvreté répétée 1000 fois) à cause du Fampiahavanan-pirenena ou Reconciliation et aussi de la peur du prétexte de guerre civille ( arme et épée de Damoclès brandie par les impunis corrompus).

  7. PS : Mafia et voyous devenus puisaants

  8. @Rakotonirainy…malheureuresement toutes ces magouilles malgaches de tous les régimes confondus (y compris celui de Rajoelina) donnent de mauvais exemple à la génération future , et ces impunités feraient des émules à toutes formes de malversations de nos futurs dirigeants.
    Il faut que la Société Malgache reste ferme et ne laisse plus passer aucunes formes d’impunités…il faut arrêter la tolérance sous forme de Fampihavanam-pirenena : cache-corruption de nos dirigeants.
    C’est beau la Reconciliation, mais il faut FRAPPER POUR DONNER DES LECONS, c’est le cas du régime HVM ici dénoncé, et que toute forme de magouilles mérite
    une sanction: soit pénale (Prison), soit administrative (Inéligibilté), soit civile (paiement d’amendes et dommages-intérêts).
    Les victimes : ce sont nos progénitures futurs qui vont subir tous nos torts d’impunités (paiment de dettes colossales, sentiment d’ invulnérabilité, société non encadrée par la Loi, mafia et voyous devenus impuisaants etc etc ….).

  9. @Rakotonirainy…malheureuresement toutes ces magouilles malgaches de tous les régimes confondus (y compris celui de Rajoelina) donnent de mauvais exemple à la génération future , et ces impunités feraient des émules à toutes formes de malversations de nos futurs dirigeants.
    Il faut que la Société Malgache reste ferme et ne laisse plus passer aucunes formes d’impunités…il faut arrêter la tolérance sous forme de Fampihavanam-pirenena : cache-corruption de nos dirigeants.
    C’est beau la Reconciliation, mais il faut FRAPPER POUR DONNER DES LECONS, c’est le cas du régime HVM ici dénoncé, et que toute forme de magouilles méritent une sanction: soit pénale (Prison), soit administrative (Inéligibilté), soit civile (paiement d’amendes et dommages-intérêts).
    Les victimes : ce sont nos progénitures futurs qui vont subir tous nos torts d’impunités (paiment de dettes colossales, sentiment d’ invulnérabilité, société non encadrée par la Loi, mafia et voyous devenus impuisaants etc etc ….).

  10. @ rasolou
    Votre analyse « fourre-tout » camoufle un but inavoué : disculper ces barons de la pègre Rajaonarimampianienne . Personne n’est dupe dans vos tentatives de diversion qui s’apparentent à de la malhonnêteté intellectuelle . Vous perdez votre temps à  » justifier » d’une manière sournoise et hypocrite le régime pourri des cravates bleues car le rouleau compresseur du PAC se met inexorablement en branle . Vous feignez d’ignorer que sous Tantely Andriainarivo le taux de croissance était de 5,7 % et qu’à ce jour le dossier de transfert de fonds depuis la banque centrale de Toamasina alors qu’il était encore PM légal qu’essentiellement on lui reproche . Sachez aussi que c’est un centralien et non un expert-comptable d’opérette .

  11. Le premier et pas le moindre à hurler avec les loups ce sera un certain illuminé qui avance avec un pseudo Rasoulou . J’invite déjà ce monsieur déjà à lire ma réplique d’hier sur ces incantations digne d’un oiseau de mauvaise augure . Cette belle brochette de malfrats décrits dans cet article ont des dossiers judiciaires relevant de droit commun .Les éléments à charge sont accablants que parler de présomption d’innocence est anecdotique . Le pays ne doit pas faire les frais de prédateurs de cette pègre . Les pourfendeurs de l’état de droit peuvent toujours haranguer « chasse aux sorcières » mais les faits sont têtus . On ne pourra jamais avancer dans la lutte contre la corruption et l’impunité sans que la justice indépendante prenne en charge ces dossiers sulfureux tout en étant implacable dans les procédures .

  12. Un peu de légereté pour les fans de Midi , une chanson de Salomon pour dire que la vie est précieuse:
    NY MARAINA —SALOMON—1983

    Zava-baovao no entin’ny maraina
    mifoha indray ny tontolo fa mbola velon’aina
    Maro no efa lasa nanalavitra ny akany
    Satria tsy maintsy miasa raha mbola eto an-tany

    Zovy moa ianao no tsy hifoha maraina
    Handramo kely ange ny mitsangana malaina
    Ny ambany ny mafy, manàna herin-tsaina
    Fitsanganana avy hatrany no finiavana ilaina

    Indro ny hazavana avy any an-danitra mirotsaka
    Tapitra ny aizina, ny masoandro vao miposaka
    Hita miramirana rehefa mety ho zava-boahary
    toy ny avy nolokoina, na nadika tami-sary

    Amin’io fotoana io ny fanahy sy ny saina
    Dia miadana finaritra mahatsiaro fa miaina
    Aina saro-bidy loatra tsy novidiana fa nomena
    Tsy zaraina amin’ny hafa fa natokana ho an’ny tena …

  13. Ce régime HVM se croyant impuni.mais rattrapé par la Justice….mais il y a aussi les Ratsiraka, Ravalomanana, Tantely Andrianarivo, Ferdinand Ravelonjato, Pierrot Rajaonarivelo, Velomita …tous condamnés mais par la magie de la Reconciliation se trouvent graciés d’office….dommage pour la Justice….il est où la tolérance zéro?

  14. Ce régime HVM se croyant impuni.mais rattrapé par la Justice….mais il y a aussi les Ratsiraka, Ravalomanana, Tantely Andrianarivo, Ferdinand Ravelonjato, Pierrot Rajaonarivelo, Velomita …tous condamnés mais par la magie de la Reconciliation se trouve graciés d’office….dommage pour la Justice….il est où la tolérance zéro?

Poster un commentaire